Les revenus fonciers plus fortement taxés en 2012

Il n'y a pas de prélèvement forfaitaire libératoire pour les revenus fonciers. © ElenaR - Fotolia

Les revenus fonciers doivent être inclus dans le revenu net imposable. Il n'est pas possible contrairement aux dividendes d'opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire. Les gains vont donc subir le taux prévu pour la tranche d'imposition à laquelle le contribuable appartient auquel il faut ajouter les 13,5 % de prélèvements sociaux. Si bien que pour 100 euros de loyers perçus, il faut en restituer entre 18,69 à 52,12 euros selon que vous êtes à la tranche des 5,5 % ou 41 %,, a calculé BNP Paribas Banque privée.


 Date d'application : 01/01/12

 Contribuable concerné : les particuliers non professionnels louant un bien immobilier

Suggestions de contenus