La réforme de la taxe d'habitation fait plus de gagnants en province

© bee32 / 123RF.com

A plusieurs reprises, le président de la République avait qualifié la taxe d'habitation "d'impôt injuste". En effet, son montant dépend du taux d'imposition voté par la commune. Aussi, il existe de fortes disparités d'une ville à l'autre. Le taux de fiscalité appliqué pour la taxe d'habitation en 2017 était par exemple de 13,38% à Paris, de 29,76% à Lyon, de 40,25% à Marseille et de 45,65% à Lille. Les Parisiens sont ainsi globalement moins imposés qu'une majorité de leurs concitoyens français. La taxe d'habitation moyenne à Paris se situe autour de 500 euros, lorsqu'elle dépasse 1 000 euros à Lille. Aussi, au rang des gagnants, on retrouvera beaucoup plus de contribuables de Lille et Marseille que de Parisiens. Le ratio de nouveaux exonérés (par rapport au nombre de foyers assujettis à la taxe d'habitation) s'élèvera à 59,83% à Lille en 2020 et à 58,28% à Marseille. Dans la capitale, seuls 34,96% des redevables bénéficieront de la réforme. Ce ratio augmente d'autant plus dans les petites villes de province (lire notre dossier).

Suggestions de contenus