Les propriétaires de biens d'exception rattrapés par l'IFI

© Andrea Muscatello / 123RF.com

Si l'Impôt sur la fortune immobilière se concentre sur les valeurs immobilières, elle concerne également certains "signes extérieurs de richesse" : la détention de yachts, de voitures de luxe, de métaux précieux, etc. La sortie de ces biens d'exception du périmètre de l'impôt sur la fortune avait fait monter certains députés de gauche au créneau. Refusant de modifier l'assiette taxable de l'IFI, le gouvernement avait tout de même consenti à ajouter des amendements au projet de budget pour 2018. Les droits de francisation (taxe payée par les propriétaires de bateaux en France) et les droits de passeport (payés par les propriétaires français de bateaux naviguant sous pavillon étranger) ont ainsi été augmentés, tout comme la taxe forfaitaire sur la cession d'objets précieux. Une taxe additionnelle sur les immatriculations de voitures de sport ou de luxe d'une puissance supérieure à 36 chevaux a également été instituée.

Suggestions de contenus