Les célibataires et les couples, gagnants de la réforme de la taxe d'habitation

© ginasanders / 123RF.com

Comme l'avait promis l'exécutif, la réforme de la taxe d'habitation entre en vigueur en 2018. Près de 80% des foyers redevables verront leur taxe supprimée à l'horizon 2020. Les contribuables dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 27 000 euros pour la première part bénéficieront d'une première baisse de 30% de leur imposition dès cette année. Ce seuil est fixé à 43 000 euros pour un couple, à 49 000 euros pour un couple avec un enfant puis est augmenté de 8 000 euros pour la demi-part suivante et de 6 000 euros par demi-part supplémentaire. Avec ce système, les célibataires et couples sans enfants sont légèrement avantagés par rapport aux familles nombreuses. Ils peuvent déclarer des revenus annuels proportionnellement supérieurs à ceux d'une famille avec enfant et continuer de bénéficier de la mesure. Pour les familles nombreuses, ce système de seuil est par exemple moins avantageux que le calcul de l'impôt sur le revenu, qui accorde une demi-part pour les deux premiers enfants et une part supplémentaire pour les suivants.

Suggestions de contenus