Mickaël Landreau rate sa panenka

Mickaël Landreau est aujourd'hui retraité des terrains. © HENRI COLLOT/SIPA

Une panenka, c'est un penalty tiré d'une petite pichenette en plein centre du but. Pour la réussir, il faut que le gardien anticipe un tir normal et plonge d'un côté.

Ce 17 avril 2004, en finale de la Coupe de la Ligue, Mickaël Landreau, alors gardien du FC Nantes, pensait être le héros du soir. Opposé au FC Sochaux, le gardien nantais veut tirer le dernier penalty de son équipe lors de la séance de tirs au but. S'il marque, son équipe remporte le trophée. Il tente alors une panenka, mais Teddy Richert, le gardien sochalien, ne se laisse pas prendre par la feinte et arrête tranquillement le ballon. Sochaux remporte la Coupe de la Ligue.

On reproche à Landreau autant sa maladresse que sa suffisance. Autrefois considéré comme un futur grand gardien, il est alors montré du doigt et passe pour un habitué des boulettes. Son passage difficile au Paris-Saint-Germain ne changera pas cette image...

Suggestions de contenus