Borloo, l'alcool et la pneumonie : le Web se lâche (déjà)

Alors que le président de l'UDI est hospitalisé pour une pneumonie, Jean-Louis Borloo et son penchant supposé pour l'alcool font l'objet des pires moqueries sur Twitter.

Depuis l'annonce de l'hospitalisation de Jean-Louis Borloo dimanche, pour une pneumonie, les commentaires fleurissent déjà sur le Web. L'angle des moqueries est bien connu : il s'agit du penchant supposé du président de l'UDI pour l'alcool. Sur Twitter, la pneumonie de l'ancien ministre, sujet pourtant grave, est caricaturée à l'extrême. On la compare à une "cirrhose" camouflée, on se gausse d'un Jean-Louis Borloo "soufflant dans le ballon" en référence à ses problèmes respiratoires, on lui conseille de se soigner avec un "bon grog au rhum" ou un "bon vin chaud"...

En novembre 2013, sur le plateau de BFMTV, Jean-Louis Borloo s'était ouvertement exprimé sur cette caricature qui lui colle à la peau depuis déjà des années. Il affirmait alors qu'il se sentait "blessé" et "touché" et visait directement Les Guignols sur Canal +, qui présentent sa marionnette systématiquement éméchée. Invité du Supplément sur la même antenne dans la même période, il avait admis un différend avec la chaîne cryptée : "C'est pour ça que je ne vais jamais chez vous [Canal + - NDLR]", avait expliqué Jean-Louis Borloo, justifiant sa présence exceptionnelle ce jour-là par le professionnalisme de la journaliste, Maïtena Biraben.

Jean-Louis Borloo avait tenté alors de prendre un peu de hauteur en rappelant que l'alcoolisme était "une maladie grave" dont, "heureusement", il n'était pas atteint. Il avait aussi indiqué qu'il n'allait pas non plus en faire "un plat". En sera-t-il de même après sa sortie de l'hôpital ?

EN VIDÉO - Peu avant son hospitalisation, le président de l'UDI Jean-Louis Borloo appelait le président de la République à une baisse des charges "immédiate" pour les entreprises.

Pneumonie / Jean-Louis Borloo

Dernière minute