Fils de Christiane Taubira : ne vous laissez pas piéger par le hoax

Une rumeur insistante sur Internet prétend que le fils de Christiane Taubira est en prison pour meurtre. Une information totalement fausse qui vise la ministre de la Justice.

[Mis à jour le 18 septembre 2013 à 19h17] Une ministre de la Justice, souvent pointée du doigt pour son passé autonomiste en Guyane, incarnant l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe et qui plus est porteuse d'une réforme pénale jugée "laxiste" par ses opposants. Christiane Taubira ne laisse personne indifférent. Appréciée par les électeurs de gauche, elle n'en est pas moins très controversée auprès de l'ensemble des Français. Depuis longtemps, elle est la cible d'une rumeur persistante sur Internet, prétendant que son fils purge une peine de prison pour meurtre. Si persistante que les suggestions de Google pour la requête "fils" font systématiquement ressortir le nom de "Taubira" actuellement.

Le site FranceTV Info a décidé de décrypter cette rumeur après avoir été interpelé par le nombre d'internautes évoquant le sujet sur ses forums. Linternaute.com reçoit aussi de nombreuses contributions sur ce sujet et nombre de questions avaient été adressées à la ministre lors de son interview dans l'émission #DirectPolitique en juin dernier. Bien que très virale, la rumeur est pourtant totalement infondée. A l'origine, celle-ci est issue du courrier d'une mère diffusé sur Internet et intitulé "Lettre d'une mère à une autre mère" avec le surtitre "Histoire vraie". Celle-ci s'adresse directement à Christiane Taubira, et est signée de la "mère du jeune homme que [son] fils a assassiné". Un jeune homme qui "travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille", est-il encore précisé...

Une enquête de Valeurs Actuelles

Sauf que l'histoire est parfaitement inventée. Edith Besançon, une habitante de Beaumur, dans la Vienne, dont le nom apparait en bas du faux courrier, a été interrogée par Le Dauphiné. Et celle-ci nie être à l'origine de la lettre. Elle affirme en outre qu'aucun de ses fils n'a été assassiné. Quant à Christiane Taubira, elle a effectivement quatre enfants dont deux garçons. Et l'un d'eux, Lamine, a eu quelques problèmes avec la justice.

Une enquête de Valeurs Actuelles, publiée en septembre 2013, affirme que Christiane Taubira aurait bel et bien profité de sa position en 2001 pour faire pression sur la justice en faveur de son fils. Députée de Guyane à l'époque, elle aurait écrit à la garde des Sceaux, Marylise Lebranchu, pour "faire annuler" une condamnation pour "complicité de vol". Pour Christiane Taubira, qui s'est expliquée sur cette affaire dans un ouvrage (Mes météores, Flammarion, 2012), Lamine avait été "accusé, à tort", d'être impliqué dans un vol de scooter. Le père de la victime aurait même "retiré sa plainte". Avéré ou non, l'article de Valeurs Actuelle n'évoque en tout cas rien d'autre qu'un délit. A aucun moment il n'est en effet question de crime ou de meurtre dans l'hebdomadaire.

Un "hoax" et même un "glurge"

La diffusion de rumeurs (les hoax) sur Internet est devenue un exercice à part entière sur la Toile. A tel point qu'un site, Hoaxbuster.com, se consacre depuis plusieurs années à les démonter. Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, grand opposant de la Garde des Sceaux, a d'ailleurs lui aussi été victime d'une rumeur similaire récemment (Lire aussi : Christian Estrosi : sa fille victime d'une étrange rumeur).

Dans le cas du fils de Christiane Taubira, Hoaxbuster.com est formel : il s'agit d'un "glurge", autrement dit d'une histoire larmoyante utilisée pour prendre les lecteurs aux tripes et ainsi mieux les influencer. L'histoire du fils meurtrier de Christiane Taubira a d'ailleurs plusieurs fois été "dupliquée" sur Internet à l'étranger, dans des versions anglaises, espagnoles ou encore sur le Web sud-américain. 

EN VIDÉO - En juin, Christiane Taubira présentait un plan de sécurisation des prisons sur Linternaute.com et donnait quelques détails sur la future peine de probation.

Christiane Taubira 

Dernière minute