Eau de Javel : quelle utilisation et quels dangers ?

Eau de Javel : quelle utilisation et quels dangers ? L'eau de Javel est un produit d'entretien traditionnel dont l'efficacité n'est plus à prouver, mais dont l'usage est controversé en raison de ses potentiels dangers.

Un désinfectant historique

Née à Javel, village disparu, devenu un quartier du quinzième arrondissement de Paris, cette solution à base de potasse et de chlore s'est installée pendant plus de deux siècles comme une référence parmi les produits d'entretien.

On la trouve sous différentes appellations en fonction de sa concentration en chlore. Eau de Javel quand elle se situe entre 9,6° et 36° chlorométriques, elle prend le nom d'extrait de Javel au-dessus et d'eau de Labarraque en dessous.

Une large utilisation

Sporicide, fongicide, virucide et bactéricide, l'eau de Javel possède des propriétés désinfectantes redoutables qui font d'elle un produit de choix dans les sociétés de nettoyage industriel, le ménage domestique et même la restauration collective. En effet, aucun micro-organisme connu ne semble pouvoir lui résister.

De plus, ses vertus décolorantes sont utilisées en blanchisserie pour détacher et redonner sa pureté au linge blanc. Elle est tout spécialement efficace sur certaines taches : vin, café, sang, sauces..., mais ne doit pas être employée avec du linge de couleur.

Un produit aujourd'hui controversé

Les nombreux avantages de l'eau de Javel ne doivent pas cacher les inconvénients d'un produit qui reste toxique pour la santé et l'environnement. L'usager doit être protégé pour éviter le contact avec la peau ou les yeux ainsi que l'inhalation et l'ingestion accidentelle.

L'eau de Javel ne contient pas de tensio-actif et n'a donc aucun pouvoir nettoyant. De plus, une utilisation excessive peut contribuer à l'expansion de germes pathogènes résistants. les études environnementales montrent que le rejet de chlore dans les eaux domestiques accentue le risque d'association avec d'autres composants organiques et la formation d'éléments toxiques persistants.

Faire un usage raisonné

Des alternatives naturelles (savon noir, bicarbonate de soude...) existent et sont préférables tant qu'une désinfection radicale n'est pas justifiée. L'application de l'eau de Javel se fait après un autre détergent et elle doit être diluée dans de l'eau froide. Elle ne doit pas être utilisée en même temps qu'un produit acide.

Produits d'entretien

Annonces Google