Fête des Lumières de Lyon 2017 : date, origine, photos

Fête des Lumières de Lyon 2017 : date, origine, photos FÊTE DES LUMIÈRES LYON 2017 - Chaque année, la fête des Lumières se tient à Lyon au mois de décembre. La Cathédrale Saint-Jean, la Place Bellecour ou la cour de l'Hôtel de Ville se parent d'installations surprenantes. En attendant l'édition 2017, voici les plus belles images des éditions précédentes.

[Mis à jour le 19 septembre 2017 à 12h59] Instaurée en 1989, la Fête des Lumières a une ampleur européenne et rassemble plus de trois millions de visiteurs à Lyon. Façades, rues, monuments et jardins se dévoilent sous un nouvel éclairage. Les installations sont conçues par des designers, plasticiens, architectes, vidéastes ou encore, compagnies de rue. La prochaine édition de la Fête des Lumières est attendue du 7 au 10 décembre 2017.

L'édition passée de la Fête des Lumières était davantage concentrée mais n'en demeurait pas moins une édition forte de grandes installations emblématiques. Le maire de Lyon, en collaboration avec la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, avait restreint le périmètre, raccourci la durée de la manifestation et doublé le dispositif de sécurité. 42 scénographies, installations en tout genre et spectacles se sont succédés à un rythme effréné.

Les dates de la Fête des Lumières à Lyon en 2017

L'édition 2017 de la Fête des Lumières se déroulera du jeudi 7 au samedi 10 décembre 2017. Contrairement à l'édition précédente qui, pour des raisons de sécurité, ne s'était déroulée que sur trois jours, elle durera quatre jours comme à l'accoutumée. Découvrez nos plus belles images de la fête des Lumières de Lyon :

Origine et histoire de la Fête des Lumières

Demandez aux Lyonnais, la plupart se sentent dépassés par l'ampleur prise par leur Fête des Lumières qui trouve ses origines au XVIIe siècle. En 1643, Lyon touchée par la peste se place sous la protection de la Vierge Marie et lui rend hommage chaque 8 septembre. En 1852, la représentation de la Vierge Marie de la chapelle située sur la Fourvière est installée et la date de sa célébration déplacée au 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception. Le jour de l'inauguration, un orage s'abat sur Lyon mettant en péril les célébrations prévues. Finalement, la pluie cesse et les Lyonnais ravis, déposent des bougies à leurs fenêtres. C'est cette tradition qui perdurera pendant des siècles. Encore aujourd'hui, en vous promenant dans la ville, vous constaterez que des bougies illuminent les façades lyonnaises. En 1989, la municipalité, sous le sponsoring d'EDF, ajoute à cette célébration traditionnelle des animations lumineuses éphémères... La Fête des Lumières telles qu'on la connaît est lancée.

Les horaires de la Fête des Lumières de Lyon

Les horaires de l'édition 2017 ne sont pas encore connues. En 2016, la Fête des Lumières s'est tenue de 20h à minuit durant les trois jours de l'événement.

Le programme de la Fête des Lumières

L'hôtel de ville illuminé de projections artistiques. © Pierre-jean Durieu - 123RF

La Fête des Lumières 2016 s'étendait sur trois jours du jeudi 8 au samedi 10 décembre 2016 et se déroulait sur une plage horaire restreinte de 20 heures à minuit. Le périmètre de l'événement était limité à la presqu'île, le Vieux Lyon et le site du Théâtre antique de Fourvière.

Voici toutes les installations proposées au cœur de la presqu'île 

> Les footballeurs : un spectacle de lumière en mouvement rendait hommage à la beauté du geste sportif sur la Place Antonin Poncet. Ballon et joueurs n'étaient que lumière !

> Vols de nuit :  toujours sur la Place Antonin Poncet, une rêverie allégorique sur la vie et l'œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry.

> Un songe forain : Place Bellecour, on pénétrait dans le monde ancien et contemporain de la fête foraine, dans un univers haut en couleurs.

> Caprice : au Centre Nautique Tony Bertrand, les quatre mâts de la piscine du Rhône, sur la rive gauche du fleuve, se transformaient en gigantesques turbines lumineuses.

> Off Lines : dans les bassins de la place Bellecour, 320 lignes lumineuses dessinaient des formes géométriques dans une ambiance sonore harmonieuse.

> Jurassic Spark : l'artiste MrZL avait couvert Gustave, un stégosaure en acier grandeur nature, d'un habit de lumière mouvant composé de leds et de projecteurs.

Grande marionnette pour le défilé pendant la Fête des Lumières © Pierre-jean DURIEU - 123RF

> Roboticum : des petits et grands robots aux bras métalliques articulés s'animaient et, parfois épris de fous rires, se chamaillaient sur la Place Bellecour.

> The Bright Boat : Passerelle Abbé Couturier, vous suiviez de la rive une embarcation d'étoiles et son parcours inspiré de la lumière.

> Moucharabié : Les fenêtres de la Montée du Gourguillon se paraient de centaines de lumignons mis en place par les habitants. 

> Ros'ô : Place des Minimes, des bouquets de joncs lumineux dans les teintes de rouge culminaient à 7 mètres de hauteur. 

> Les lumignons du coeur : une scénographie basée sur la bougie et la flamme était installée tous les soirs de la Fête des Lumières avec une soirée spéciale le jeudi 8 décembre où des milliers de bougies déposées sur les marches de l'Odéon et sur la pelouse à proximité dévoilaient une fresque !

> Incandescens : dans l'obscurité du grand théâtre antique de Fourvière, un subtil jeu de silhouettes vous entraînait dans un univers poétique, dans un ballet d'ombres et de lumières.

> Évolutions : une épopée poétique mêlant projections, lumières et lasers racontait l'histoire de la cathédrale Saint-Jean, Place Saint Jean.

> Soleil : des installations de lumières monumentales et des mises en lumière subtiles prenaient possession de la colline de Fourvière.

> Coups de cœur : Place des Célestins, le Cœur vous invitait à révéler votre amour en son et lumière, en posant vos mains sur sa console.

> Les lanternes de Zigong : l'illumination de la rue de la République vous guidait au cœur de l'imaginaire chinois.

La Place Bellecour pendant la Fête des Lumières © Pierre-jean DURIEU - 123RF

> Fontaine d'étoiles : Place des Jacobins, une dizaine de tableaux polychromes se succèdaient sur la fontaine.

> La Carpe Koï : flamboyante et hypnotique, elle vous attendait sur le bassin de la Place de la République.

> La Bétonnière Boule à Facettes : une boule disco géante invitait familles, amis, voisins à se retrouver sur la piste dans le coin de la rue Président Carnot, quartier Grôlée !

> Les Lampadophores : danses et chants de grandes marionnettes gonflables envahissaient les rues de la Presqu'île, parade Quai Saint-Antoine.

> Bubble Gum : des gonflables lumineux venaient envahir et déborder des véhicules stationnés au 26-28 Quai Saint-Antoine.

> Seventies Lights : Un parfum de printemps seventies flottait dans le ciel de la rue Édouard Herriot.

> Crystallized : une sculpture de métal animée d'effets sonores et de vidéos holographiques était installée dans la cour Renaissance des musées Gadagne.

> Step up ! : vous composiez vous-même l'ambiance lumineuse et sonore du square du 15 rue du Bœuf en montant sur des dalles lumineuses.

> Cocktail Party : ambiance estivale, ludique et décalée Place Saint-Nizier.

> Les Pivoines : Place de la Bourse, de délicates fleurs de papier s'illuminaient à la nuit tombée et formaient des bouquets lumineux. 

> Voyage : un flux de lumière illustrait les déplacements de l'horloge de la Gare Saint-Paul.

> Platonium : un lustre monumental composé de lames de tissus lumineux trônait au centre de la Cour de l'Hôtel de Ville, 

> Sans dessus dessous : un voyage imaginaire, fait de lumière et de projections, sur les traces d'un dérèglement climatique était conté Place des Terreaux.

> Arbore'lum : bordée par des haies de joncs lumineux sonores, la Place Louis Pradel devenait forêt, champ, île ou jardin.

> Kiosk Night Fever : des végétaux et des lianes synthétiques flirtaient avec l'environnement de la Place du Griffon au son d'un dancefloor électro-asiatique.

© Pierre-jean DURIEU - 123RF ​

> Expérimentations étudiantes : des installations lumineuses, inventives et pleines d'humour, fruit de la créativité des étudiants de plusieurs dizaines d'écoles d'architecture, d'art, de design et d'ingénieurs, prenaient place cour des Moirages et rue de Lorette, jardin de l'église Saint-Bonaventure et Place Antonin Gourju.

> Face : une réflexion sur l'identité en jouant avec votre image pour fusionner avec la sculpture de la Place Rambaud.

> Photocolor : La cabine Photocolor révélait la couleur de votre personnalité et vous livrait une photo souvenir de ce moment lumineux Place de la Paix.

> Un piano sous la neige : le concert d'un pianiste métallique et lumineux inondait la place Sathonay de lumière et de couleurs.

> Les Lyonnais perpétuaient évidemment la tradition du 8 décembre en allumant des lumignons à leurs fenêtres.

Et voici les installations en dehors du centre de Lyon :

> Chrystal Cloud : le Musée des Confluences se métamorphosait grâce à une projection digitale sublimant son architecture et créant diverses atmosphères oniriques.

Des milliers de bougies illuminent la ville de Lyon. © Pierre-jean DURIEU - 123RF

> Éléphant Rouge : un gigantesque éléphant rouge constitué d'éclairages Leds et de 592 bidons polyéthylène recyclés illuminait la place Charles Béraudier. 

> Luminex : un lumignon géant composé d'une centaine de Leds et de 420 globes lumineux animait la place centrale du centre commercial de la Part-Dieu.

> Deep Web : une rencontre interactive sur une création musicale de Robert Henke. Des faisceaux laser animaient des vagues lumineuses qui faisaient danser des sphères luminescentes.

Le plan des visites

Plusieurs itinéraires permettaient d'observer facilement un maximum d'installation. Pour faciliter votre visite et préparer vos déplacements, vous pouviez les consulter sur le plan de la Fête des Lumières de la nouvelle application mobile IOS ou ANDROID.

Si vous souhaitez visualiser la carte des installations lumineuses depuis votre ordinateur, cliquez ici.

Transports : y aller, se déplacer

Lyon se trouve à seulement 2 heures de Paris en TGV. Privilégiez ce moyen de transport pour vous rendre à la Fête des Lumières ! Simple et rapide, vous éviterez de vous confronter aux embouteillages aux abords de la ville. Si vous souhaitez absolument venir en voiture, abandonnez l'idée de circuler en centre-ville. Des parkings sont installés aux abords de Lyon.

Le métro et les transports lyonnais sont gratuits à partir de 16 heures et jusqu'à la fin du service le jeudi 8 décembre pendant la Fête des Lumières. Les autres jours, vous pouvez vous déplacer à volonté avec le ticket "TCL en fête" pour seulement 3 euros. Attention, certaines lignes A et D peuvent être très encombrés. Le centre-ville de Lyon est abordable à pieds. Privilégiez la marche pour découvrir les animations spectaculaires. Le métro et les funiculaires circulent jusqu'à 1 heure du matin, ensuite le réseau nocturne (les lignes "Pleine Lune") prend le relais jusqu'à 4 heures.

> En savoir plus sur le site officiel de la Fête des Lumières

Nos conseils pratiques à appliquer durant la Fête des Lumières

Conseil 1 : habillez-vous chaudement !
Les nuits lyonnaises peuvent en effet s'avérer particulièrement fraîches, même début décembre. Vous allez probablement rester de longues heures dehors, de nombreuses installations sont en effet à ciel ouvert, tandis que d'autres investissent les quais du Rhône. Vous serez ravis d'être chaudement parés pour affronter ce glaçant mariage de froid et d'humidité.

Grande roue durant la Fête des Lumières. © Pierre-jean Durieu - 123RF

Conseil 2 : optez pour les transports en commun
Avec toute la Presqu'île interdite aux voitures dès 17h30 et des piétons qui envahissent toute la ville, oubliez la voiture et déplacez-vous en transports en commun. Du vendredi 9 au samedi 10, le réseau des Transports en Commun Lyonnais propose de voyager à volonté de 16h jusqu'à la fin du service avec le ticket "TCL en Fête" pour seulement 3€ par soirée. Tandis que les transports en commun sont gratuits à partir de 16h le jeudi 8 décembre, jusqu'à la fin du service.

Conseil 3 : préparez votre parcours en amont
La fête des lumières le nez au vent c'est bien, mais la fête des lumières à la carte c'est mieux ! C'est ce que permet le nouveau site internet de l'événement.  Plus interactif, on peut y sélectionner les animations et les lieux qui nous séduisent, créer son propre parcours et le télécharger sur son smartphone.

Conseil 4 : bons plans hébergements
Même à la dernière minute, sachez que les hôtels lyonnais gardent toujours quelques chambres pour les retardataires, qui du coup paieront peut-être un peu plus cher. Première piste, rendez-vous sur la plate-forme de l'Office de tourisme de Lyon qui centralise toutes les réservations des hôtels adhérents. Autre possibilité, sachez également que pendant l'événement beaucoup de Lyonnais mettent des chambres ou logements entiers à la disposition des touristes, notamment sur les sites Airbnb ou Wimdu.

Conseil 5 : prenez de la distance !
Sachez-le, les animations stars de la fête de la lumière se concentrent généralement sur la Presqu'île. Si jouer des coudes pour fendre la foule n'est pas vraiment votre tasse de thé, privilégiez les parcs qui accueillent toujours de fabuleuses installations lumineuses.

Conseil 6 : n'attendez pas la nuit tombée pour découvrir Lyon
Avec des festivités qui ne débutent qu'à partir de 20h chaque soir, profitez-en pour découvrir Lyon de jour ! L'Office de Tourisme de Lyon propose lors des ces 3 journées de nombreuses visites guidées !

La Primatiale Saint-Jean de Lyon pendant la Fête des Lumières. © Pierre-jean Durieu - 123RF

Conseil 7 : pédalez en Vélo'V !
Le Vélo'V, ce service de locations de vélos lyonnais pourrait devenir un sacré allié pour vous déplacer de sites en sites et vous offrir de jolies balades nocturnes. Évitez cependant de l'utiliser dans l'hypercentre où piétons et cyclistes ne font pas toujours bon ménage.

Conseil 8 : le pouvoir réchauffant du vin chaud
Si l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération, ne vous refusez pas une pause vin chaud pendant la soirée. Les vendeurs ambulants en proposent aux quatre coins de la ville et après quelques heures de marche dans le froid, vous serez surpris de constater à quel point un verre de vin chaud peut recharger les batteries !

Conseil 9 : chaussez-vous confortablement !
Adieu chaussures de ville, place aux chaussures de randonnées ou bottes fourrées. Après avoir avalé des kilomètres de fête des lumières, vos pieds vous diront merci.

Et aussi

En vidéo : la Fête des Lumières 2014 à Lyon

Fête des lumières