Jacques Chirac, en fait, pas un ami

Jacques Chirac, pas un ami © SIPA
Certes, Alain Juppé se sent très proche de Jacques Chirac. Interrogé sur ses rapports avec l'ancien président par Gaël Twhakaloff, il dit tout de go : "Chirac est un ami". Mais c'est avant de se reprendre, lorsqu'on lui fait remarquer qu'il était bien seul devant les juges dans l'affaire des emplois fictifs : "Joker. Les amis, ce ne sont pas des gens qui vous servent. En fait, je n'avais pas avec lui une relation amicale. Plutôt une relation filiale et professionnelle"*. Pour autant, rarement une telle proximité n'aura uni de tels protagonistes politiques.

Amitié et rivalité

"J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France", a réagi Jacques Chirac lorsque son ancien Premier ministre s'est déclaré candidat à la présidentielle. Dans ses mémoires, il écrira : "Je l'aime beaucoup mais notre pudeur respective fait qu'on ne le dit pas". Peut-on vraiment se lier d'amitié lorsqu'on vise les plus hautes responsabilités de l'Etat ? "Dans ma vie quotidienne, les relations continues, c'est plus avec la famille qu'avec les amis. Mes amis sont principalement en dehors de la vie politique parce que la rivalité qu'elle suppose n'est pas propice à l'amitié franche et décontractée"*, répond Alain Juppé.
* Témoignage recueilli par Gaël Tchakaloff, publié dans "Lapins et Merveilles" (Flammarion)
Suggestions de contenus