Ses casseroles sur les appartements, "une connerie"

Ses casseroles sur les appartements © SIPA
En juin 1995, le Canard enchaîné rélévait qu'Alain Juppé, alors Premier ministre, occupait un logement de 180 mètres carrés, propriété de la ville de Paris, et ce, depuis 1990, alors qu'il était adjoint aux finances de la municipalité. Alain Juppé louait alors cet appartement 12 000 francs, bien en-dessous des prix du marché. "Peut-être que j'avais un loyer légèrement inférieur à celui du marché, mais ce n'était pas une HLM. Et puis, je voyais tellement de responsables politiques ou de fonctionnaires qui étaient dans la même situation que j'ai mis du temps à comprendre que j'avais fait une connerie", admet désormais Alain Juppé, faisant son mea culpa dans les colonnes de Society.

Une casserole, mais pas de dégâts politiques

Le Canard épinglera une deuxième fois le locataire de Matignon, toujours en 1995, puisque l'hebdomadaire a également affirmé qu'Alain Juppé avait contribué à réduire le montant du loyer de son fils, qui occupait alors, lui aussi, un appartement de la ville de Paris. Une enquête sera même ouverte par le parquet, mais celle-ci se clôturera lorsque le fils du maire de Bordeaux a déménagé.
Suggestions de contenus