Des relations orageuses avec Nicolas Sarkozy

Des relations orageuses avec Nicolas Sarkozy © SIPA
"Juppé 72 ans en 2017 et 18 mois de taule au compteur, tu crois qu'il me fait peur et qu'il va venir me faire la leçon de morale ?". Voilà ce que répond Nicolas Sarkozy à ses interlocuteurs lorsqu'on lui demande s'il craint la candidature de son rival, selon Le Canard Enchaîné. L'hebdomadaire satirique se fait assez régulièrement l'écho des piques que s'envoient en coulisses les deux favoris à l'investiture de la droite pour 2017. En septembre 2014, le journal rendait public un échange - coupé, mais dont la véracité n'a jamais été démentie : "Je vais te tuer" aurait lancé Nicolas Sarkozy, sourire en coin, pour lui faire comprendre qu'il n'a pas la moindre chance dans une campagne contre lui. Réponse de l'intéressé : "Tu sais où me trouver".

"Papy Juppé !"

Le célèbre palmipède publiait récemment une autre tirade du président de LR : "Moi, je suis le seul à droite à avoir une expérience présidentielle, j'ai du sens politique, de la volonté et des couilles. Et, tout ça, c'est ce que réclament les électeurs de la primaire". Et de considérer, que "ce n'est pas papy Juppé [...] qui va en être capable". Alain Juppé, pas dupe du fait que leur animosité réciproque est de réputation publique, pas dupe non plus que Nicolas Sarkozy a laissé, à plusieurs occasions, les militants le siffler en meeting, préfère insister sur la popularité perdue de son rival : "Nicolas Sarkozy a le parti. Moi, pour l'instant j'ai l'opinion", répète-t-il à l'envi. 
Suggestions de contenus