La CGT veut agir sur les salaires

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. © Alfred Photos/SIPA
A maintes reprises, le syndicat CGT a marqué sa ferme opposition au projet de réforme des retraites. Dès le mois d'octobre, son secrétaire général, Philippe Martinez, donnait toutefois déjà des pistes pour améliorer le système de retraite actuel, dans un entretien accordé à Capital.fr.

"Aujourd'hui, le déficit représente l'équivalent de 7 jours de cotisation pour l'ensemble des cotisants. Donc pour le combler, il suffit de réduire le chômage et de passer quelques femmes du temps partiel au 35 heures", affirmait-il. "[Avec le vieillissement de la population], nous plaidons aussi pour une augmentation des salaires et donc mécaniquement des cotisations en donnant moins aux actionnaires et donc en redistribuant mieux les richesses".
Suggestions de contenus