Yuka comment fonctionne le classement

Un plat dénué d'additifs est-il pour autant sain ? © Sylvain Biget
Une fois le smartphone dégainé et le code barre scanné, Yuka va classer les produits en quatre catégories : les mauvais, les médiocres, les bons et les excellents. En plus de ce premier classement, les produits obtiennent une note très précise allant de 0 à 100. Si le produit est mal classé, l'application va tenter d'en proposer un autre ressemblant, mais mieux noté.
Dans les faits, les réponses peuvent étonner et rompre avec ce que l'on peut imaginer de certains produits. Ainsi un plat préparé peut apparaître comme excellent. C'est ainsi que les  failles de ce système commencent à se révéler. En effet, sur Yuka, si ce plat est effectivement correct car dénué d'additifs, cela ne signifie pas pour autant qu'il est sain...
 
Suggestions de contenus