Américain dans l'âme

Paul Bocuse donnant l'accolade à un pompier de New York à L'Auberge du Pont de Collonges, à l'occasion de la visite de 25 pompiers new-yorkais. © PHILIPPE MERLE / AFP
Paul Bocuse s'était toujours amusé à dire qu'il avait "du sang américain plein les veines" depuis qu'il avait été sauvé par une perfusion massive du sang d'un GI durant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis cet épisode, son parcours avait pris un tournant décisif : il développa alors un appétit d'ogre pour la vie, le travail et les affaires. Il décida aussi de partir à la découverte des Etats-Unis pour faire affaire. Dans Mémoires de chefs, on apprend qu'il réalisa des dîners pour des riches Américains : "Au départ de Paris, le chef de Collonges s'envolait avec 500 kilos de produits bien à l'abri dans des caisses en polystyrène". L'un de ses enfants, Jérôme, travaille aujourd'hui aux Etats-Unis, à la tête des restaurants américains du Groupe Bocuse du Walt Disney World Resort situé à Orlando dans l'État de Floride.
Suggestions de contenus