Résultat des municipales à Lyon : Doucet triomphe, ce qu'il va changer

Chargement de votre vidéo
"Résultat des municipales à Lyon : Doucet triomphe, ce qu'il va changer"

Résultat des municipales à Lyon : Doucet triomphe, ce qu'il va changer Grégory Doucet a remporté les élections municipales 2020 à Lyon, qui tourne la page Gérard Collomb. L'écologiste compte bien imposer sa patte dans la capitale des Gaules.

L'essentiel
  • Grégory Doucet a remporté les municipales 2020 à Lyon avec 52,6% des suffrages, loin devant Yann Cucherat (29,70 %) et Georges Képénékian (17,70 %). Le nouveau maire de la deuxième ville de France s'affiche en fer de lance de la vague verte qui touché de nombreuses ville de France.
  • Historique pour le Verts, cette élection marque également la fin de l'ère Gérard Collomb, dont les mandats de maire d'arrondissement, puis de maire de la ville, avaient débuté il y a 25 ans.
  • Ville des enfants, rues "100% cyclables", antennes de police locales dans certains quartiers... Retrouvez les mesures phares du programme de Grégory Doucet.
En direct

16:49 - Une rencontre "courtoise" entre Grégory Doucet et Gérard Collomb

[Fin du direct] Grégory Doucet n'a pas perdu de temps. A sa demande, une rencontre avec Gérard Collomb a été organisée ce lundi matin à l'hôtel de ville, dirigée jusqu'à samedi par le maire sortant, qui sera officiellement libéré de ses fonctions après un conseil municipal extraordinaire. Cette première étape vers la passation de pouvoir officielle a été qualifiée de "courtoise" par les nouveaux élus verts, cités par Lyon Capitale, malgré une campagne marquée par une extrême défiance à leur égard de la part du camp Collomb. “Ils se sont parlé dans la mairie. L'idée c'était vraiment de prendre connaissance des dossiers chauds à traiter dès ce mois de juillet”, détaille l'entourage de Grégory Doucet.

15:34 - Grégory Doucet parle d'"un moment historique"

Sur Twitter ce lundi, Grégory Doucet a parlé d'un "moment historique" pour qualifier sa victoire aux municipales 2020. "Un moment historique pour les lyonnais.es qui se sont fait confiance et nous ont fait confiance. Nous avons ensemble une immense responsabilité. Celle d'être à la hauteur de nos rêves : faire de Lyon une référence en matière d'écologie et d'humanisme. Infiniment merci", écrit le nouvel homme fort de Lyon.

14:22 - Doucet rend hommage à Collomb

Sur France Inter ce lundi, Grégory Doucet, bien qu'opposé politiquement à Gérard Collomb, a rendu hommage à celui qui a dirigé la vile de Lyon pendant près de 25 ans. L'écologiste a notamment évoqué les "quelques grandes réalisations à son actif" et a dit espérer échanger avec l'ancien ministre tout au long de la semaine, jusqu'à son investiture samedi prochain.

13:34 - "Je vais féliciter M. Grégory Doucet", dit Collomb

Devant la presse réunie aux portes de la mairie de Lyon, Gérard Collomb, encore officiellement maire de Lyon pour quelques jours, s'est montré fataliste face à sa défaite aux municipales. "Les choses sont ainsi. On passe la main. Je vais féliciter M. Grégory Doucet et on aura l'occasion de discuter de l'avenir de Lyon. Je suis serein, et la vie continue. Je vais lui souhaiter bonne chance, et lui dire que la ville mérite qu'on fasse ce qu'il y a de mieux pour elle", a déclaré l'ancien ministre.

12:51 - Grégory Doucet est arrivé à la mairie de Lyon

"La nuit a été un peu courte comme vous pouvez l'imaginer, mais tout va bien". C'est par ces mots, prononcées devant la presse, que Grégory Doucet est arrivé ce lundi matin à la mairie de Lyon, à vélo. Le nouveau maire rencontre son prédécesseur afin de travailler sur la transition à mettre en place entre les deux hommes. Grégory Doucet a également exprimé le souhait de rencontrer Gérard Collomb pour préparer son premier conseil municipal; "qu'il puisse m'informer de quelques dossiers urgents".

12:10 - "Les Français ont manifesté leur envie d'écologie"

Sur France Inter ce lundi matin, Grégory Doucet interprétait sa victoire aux municipales de Lyon comme une "envie d'écologie" exprimée de la part des Français et plus précisément "la mobilisation pour le climat fantastique à Lyon, depuis maintenant plusieurs années". Le nouveau maire de la ville avoue avoir surfé sur une dynamique écologiste très marquée à Lyon. "On a vu des marches pour le climat incroyables ici, on a un tissu associatif extrêmement dynamique", s'est-t-il félicité.

11:20 - Grégory Doucet le confirme, Lyon sera "100% marchable, 100% cyclable"

Sur BFM TV ce lundi matin, Grégory Doucet a confirmé son intention de réduire la place de la voiture à Lyon. "Lyon est une des villes où les pics de pollution sont les plus nombreux chaque année", a-t-il rappelé.

Les mesures phares du programme de Grégory Doucet

Parmi les mesures clés du programme de Grégory Doucet figurait la lutte contre la pollution en limitant à 30 km/h maximum une grande partie de la ville et en facilitant les déplacements en transports en commun en particulier les bus. Réhabiliter la marche fait partie des priorités de cette campagne en redonnant de l'espace aux piétons, "un espace sécurisé, un espace végétalisé avec des bancs avec des fontaines pour l'été, avec des toilettes publiques". Evidemment, les pistes cyclables ne sont pas oubliées avec l'ambition d'une ville "100% cyclable". L'idée d'un "cluster vélo", autrement dit un réseau d'entreprises, d'acteurs publics et privés, de chercheurs qui coopéreront dans ce domaine a aussi été avancée. Du côté des trottinettes qui envahissent les grandes métropoles et commencent à soulever certaines problématiques, Grégory Doucet a proposé un encadrement strict.

La sécurité, qui a été l'un des principaux thèmes de cette élection municipale, n'a pas été oubliée dans le programme de Grégory Doucet pour Lyon. Ce dernier entend ouvrir des antennes de police municipales dans certains quartiers et renforcer ses moyens. "Il faut plus de policiers à vélo et il faut envisager aussi d'étendre la brigade équestre, parce que ce sont des modes de déplacement qui permettent de patrouiller doucement, d'intervenir rapidement aussi sur des cas d'incivilité ou de petite délinquance", avait-il expliqué pendant la campagne. L'idée de médiateurs de rue a aussi été avancée, "des personnes qui puissent intervenir en amont dans une logique de prévention". Sujet sensible chez les écologistes, la vidéosurveillance fera l'objet d'un audit pour s'assurer de leur efficacité.

Dans l'interview qu'il a accordée à Linternaute.com mi-février, Grégory Doucet l'affirmait d'emblée : il ne s'est pas porté candidat aux municipales à Lyon "pour faire de la figuration". "Notre projet est de gouverner la ville, et c'est possible bien sûr", ajoutait-il. Pour ce faire, le programme du candidat voulait clairement prendre un virage écolo, tout en promettant une ville "apaisée". Parmi les thématiques phares de Grégory Doucet : "faire de Lyon la ville des enfants "avec un réaménagement progressif de la ville, des travaux pour sécuriser les abords des écoles et les végétaliser, pour protéger les enfants de la chaleur". Il entend investir 230 millions d'euros pour les écoles durant son mandat. Le candidat EELV propose aussi de fermer des rues à l'abord de certains établissements "au cas par cas". Un autre objectif que se fixe Grégory Doucet s'il est élu maire : atteindre 100% des repas des cantines des crèches et des écoles issus de l'agriculture biologique et 50% des aliments d'origine locale, c'est-à-dire produits à moins de 50km. Un réaménagement des rythmes scolaires, ou l'augmentation des moyens des réseaux d'éducation populaire (développement des Maisons des Jeunes et de la Culture, MJC, centres sociaux, Maisons de l'enfance, centres socio-culturels…) sont aussi au programme.

Biographie courte de Grégory Doucet

Né en 1973 à Paris, Grégory Doucet est arrivé à Lyon en 2009 pour prendre la direction des opérations en Afrique de l'Ouest de l'ONG Handicap International. Ce père de trois enfants, inconnu du grand public, était déjà sur la liste écologiste dans le 8e arrondissement de la ville lors des municipales de 2014. Il sera aussi un temps candidat aux législatives de 2017 avant de laisser sa place à un socialiste en vertu de l'accord entre EELV et le PS. Il était encore candidat en 2019, en 27e position sur la liste emmenée par Yannick Jadot aux européennes. C'est surtout par son activisme que Grégory Doucet s'est fait connaitre dans la capitale des Gaules. Organisateur des marches pour le climat dans la ville, il sera candidat dès 2017 pour porter les couleurs vertes aux municipales 2020 à Lyon. Il sera finalement désigné en septembre dernier, à l'occasion d'une primaire, face à deux cadres locaux du parti, Étienne Tête et Bruno Charles.

Soutenu par le PS, le PC et LFI, Grégory Doucet a également reçu les appuis de d'anciens marcheurs, à l'image de Hubert Julien-Laferrière, député de Lyon,  et de Matthieu Orphelin. Conscient de l'enjeu énorme pour les écologistes, le candidat s'est dit prêt à gouverner la deuxième ville de France, même s'il est resté prudent sur le second tour. "Ce scrutin a une dimension historique, car on a un mandat pour agir sur le climat", glissait-il au Parisien la semaine dernière. Grégory Doucet a aussi plusieurs mesures originales pour renforcer l'économie solidaire et locale à Lyon. Il propose par exemple d'instaurer une nouvelle monnaie à Lyon, "La Gonette" permettant de payer l'accès à des équipements municipaux (piscines, musées…). Il propose également que les élus volontaires soient rémunérés à hauteur de 5% en Gonette. 

Réaliste sur les chances de Grégory Doucet de l'emporter, Julien Bayou avait affiché un visage confiant lors d'une conférence de presse organisée le 17 juin dernier sur les Berges du Rhône. Le chef de file des écologistes français avait qualifié d'"historique" la percée des Verts dans le paysage politique et plus particulièrement dans ces municipales. ."Il s'agit pour nous de dire que nous sommes prêts à gouverner. Les Français aussi sont prêts. (...) Nos propositions ont déjà été expérimentées. Ce qui se joue le 28 juin, c'est d'engager pleinement la transition écologique dans la justice sociale", avait-il soutenu.

Contemporain