Ce que veut vraiment Daesh : comment l'EI prépare son "apocalypse"

Le chef de l'organisation Etat islamique. Capture d'écran vidéo diffusée en juillet 2014 et tournée à la mosquée de Mossul, en Irak. © AL-FURQAN MEDIA / HO / AFP
C'est un fait : nous ne connaissons pas Daesh. Est-ce une secte ? Des fous ? Des attardés ? Une enquête du magazine The Atlantic, traduite par Courrier international, dresse un portrait très précis de l'organisation. Nous en avons retenu les points essentiels que nous citons in extenso dans les pages qui suivent.

"Beaucoup de ses actions paraissent insensées si on ne les envisage pas à la lumière d'une détermination sincère à faire revenir la civilisation à un régime juridique du VIIe siècle. Daesh est étroitement lié à l'aile djihadiste d'une branche du sunnisme appelée le salafisme, d'après l'expression arabe al salaf al salih, "les pieux devanciers". Ces "devanciers" sont le Prophète lui-même et ses premiers disciples, que les salafistes honorent et imitent."

Le chef et fondateur de l'organisation Etat islamique en Irak et au Levant (depuis mai 2010) s'appelle Abou Bakr Al-Baghdadi. Le 29 juin 2014, il est déclaré calife... et règne déjà sur un territoire plus vaste que le Royaume-Uni.
Suggestions de contenus