Nuit Blanche 2022 : une 20e édition réussie, les plus belles œuvres

"Nuit Blanche 2022 : une 20e édition réussie, les plus belles œuvres"

Nuit Blanche 2022 : une 20e édition réussie, les plus belles œuvres NUIT BLANCHE. À l'occasion de ses 20 ans, près de 200 installations et performances artistiques étaient au programme de la manifestation culturelle qui met à l'honneur l'art contemporain à Paris.

[Mis à jour le 3 octobre 2022 à 15h37] La Nuit Blanche était l'occasion de découvrir des installations étonnantes d'art contemporain dans les différents quartiers de Paris et de sa métropole. De nombreux musées ont participé à l'opération, dont le musée de l'Orangerie, la Philarmonie de Paris, le musée Cognacq-Jay, le Centre Pompidou ou encore, le Mémorial de la Shoah. Près d'un million de visiteurs se sont rendus à la 20e édition et il fallait s'armer de patience pour assister aux différentes prestations artistiques, avec parfois des longues files d'attente de plus d'une heure, notamment pour admirer la sculpture de mousse monumentale et multicolore installée place Georges-Pompidou, ou encore, l'installation immersive Purple Rain à l'Académie du Climat...

Plusieurs événements spéciaux étaient organisés pour le 20e anniversaire de Nuit Blanche. Le pâtissier-chocolatier Pierre Hermé a proposé un gâteau d'anniversaire géant à déguster à l'Hôtel de Ville de Paris. Une rétrospective photo était également affichée sur les grilles de l'Hôtel de Ville. En 2023, changement de date pour la Nuit Blanche qui, pour la première fois, ne se tiendra plus à l'automne, mais au mois de juin, à l'aube des premières soirées estivales. Retrouvez les meilleures installations de la 20e édition ci-dessous :

Quelles oeuvres ne fallait-il pas manquer à la Nuit Blanche à Paris en 2022 ?

Au programme cette année 2022 : Une balançoire pour Molitor à la piscine Molitor, Cabaret New Burlesque au Théâtre du Châtelet ou encore Constellations au parc de la Villette... Redécouvrez les 10 installations incontournables :

  • Island of Foam de l'allemande Stéphanie Lüning : une épaisse mousse multicolore sortait des bouches d'aération du Centre Pompidou, l'artiste déterminant les couleurs en fonction du cadre. Où ? Place Beaubourg, Place Georges Pompidou, 75004 Paris.
    Island of Foam de Stephanie Lüning, HBF, Schau-Raum, Münster. © Stephen Amante Smith et Thomas Gerhardts
  • Speculum - The Garden of earthly delights du colllectif néerlandais Smack : un triptyque numérique monumental du "Jardin des délices" de Jérôme Bosch. Les deux panneaux latéraux Eden et Hell étaient animées d'êtres composites effrayants et loufoques, tandis que l'écran central Paradise plongeait dans la luxure et les excès de la vie terrestre. Où ? Jardin Nelson Mandela, 75001 Paris.
  • Constellations de l'artiste française Joanie Lemercier : une projection poétique du cosmos sur le canal de l'Ourcq, s'animant à la manière d'un paysage de film de science-fiction, dépassant une météorite, frôlant l'anneau d'une planète, pénétrant un trou noir. Où ? Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette, Place du Rond-point des Canaux, 75019 Paris.
L'oeuvre "Constellations" au Canal de l'Ourc, Parc de la Villette. © Studio Joanie Lemercier
  • Défilé de mode de la maison Koché | Waack in Paris de la danseuse Mounia Nassangar | Static Shot de l'artiste Maud Le Pladec : trois propositions contemporaines qui s'enchaînaient et se rejouaient, pour terminer par une Soul Train Line géante animée par Dj Rob Manga. Le défilé de mode de la maison Koché proposait un casting représentatif de la diversité du Paris actuel. Puis la danseuse Mounia Nassangar, figure du waacking, était conviée à rejoindre un catwalk dansé le long de la légendaire Soul Train Line des années 70 qu'elle remettait au goût du jour. Enfin, Static Shot, une chorégraphie de Maud Le Pladec dirigée par Petter Jacobsson et ses 25 danseurs, proposait un corps à corps qui ne redescend pas ! Où ? La Canopée des Halles, 101 rue Berger, 75002 Paris.
  • Bing Bang du sculpteur suisse Étienne Krähenbühl : une sphère cinétique et sonore composée de 850 pièces métalliques, chacune suspendue à un fil. Ce carillon proposait un récit parallèle et poétique de notre monde en faisant écho au Big Bang, le souffle originel de la création. Où ? Place de la Samaritaine, rue de la Monnaie, 75001 Paris.
  • Cabaret New Burlesque, de la directrice artistique Kitty Hartl : un show burlesque formé par une troupe américaine réactualisait l'art ancestral de l'effeuillage en une discipline engagée. Au programme, un enchaînement de numéros rythmés par la maîtresse de cérémonie Kitten on the Keys, des chansons, de l'humour et du glamour. Où ? Théâtre du Châtelet, 1, place du Châtelet, 75001 Paris.
    Cabaret New Burlesque © Eric Deniset
  • Une balançoire pour Molitor par l'artiste et directrice artistique américaine Annie Sperling : une installation immersive imaginée comme l'incarnation parallèle du "Jardin des Délices" de Bosch. L'imagerie médiévale du triptyque était remixée dans un "liquid light show" à l'esthétique seventies avec des couleurs douces balayant l'espace au rythme de la musique rock psychédélique de Mason Rothschild. Kitten de Ville, figure du neo burlesque, rejoignait la balançoire amarrée au bord du bassin... Où ? Piscine Molitor, 2, avenue de la Porte Molitor, 75016 Paris.
  • Purple Rain du plasticien français Pierre Ardouvin : une installation immersive sous forme de ballade rock et nostalgique sous une pluie violette, nommée d'après le film et la célèbre chanson de Prince. Où ? Académie du Climat, 2, place Baudoyer, 75004 Paris.
  • Spectre de l'architecte Mariona Benedito et le collectif Cube.BZ : une installation visuelle et sonore monumentale qui portait sur la relation entre la lumière et l'espace. Incarnation fantomatique, Spectre rejouait la présence énergétique du Paris d'antan et faisait écho à sa réputation de ville lumière. Où ? Parvis de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris. 
  • L'Arbre des Délices du collectif d'architectes et de designers parisiens Kino : sculptures lumineuses à la silhouette intrigante spécialement conçues pour baliser le Jardin des Délices déployé par Kitty Hartl dans Paris, et ce dès l'aéroport d'Orly. Le dispositif, habillé de lumière verte, sort du bitume comme un symbole de vie. Où ? Terminal 4 de l'aéroport d'Orly ; Jardin Nelson Mandela, 75001 Paris ; Place Baudoyer, 75004 Paris et Parvis de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris.

Quel était le programme de la Nuit Blanche 2022 ?

200 événements artistiques investissaient stades, piscines, lieux patrimoniaux, places, parcs et jardin à Paris et dans la Métropole du Grand Paris pour la 20e édition de Nuit Blanche. Plusieurs d'entre eux s'inscrivaient dans l'Olympiade culturelle Paris 2024, permettant de faire dialoguer art et sport dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. 13 projets artistiques étaient proposés par la directrice de cette 20e édition à Paris, Kitty Hartl, autour de la thématique du Jardin des Délices et des croisements entre l'art et le sport. 10 déambulations étaient possibles à pieds, à vélo et en autocar. Enfin, pour la première fois en 2022, les villes de Rouen et du Havre, deux autres métropoles traversées par la Seine, participaient à cette édition.

Quels étaient les musées ouverts à Paris pour la Nuit Blanche 2022 ? 

Voici une liste non exhaustive des musées qui proposaient un programme exceptionnel en nocturne, et gratuitement, durant la Nuit Blanche :

  • Musée de l'Orangerie, 1er arrondissement : la Nuit du Quatuor avec des concerts de 20h à 5h du matin.
  • Musée Cognacq-Jay, 3e arrondissement : installations des artistes Francisco Tropa et Renaud Auguste-Dormeuil.
  • Archives Nationales, jardins, 3e arrondissement : sculpture sucrée et barbe à papa gratuite.
  • Musée des Arts et Métiers, 3e arrondissement : exposition événement en avant-première.
  • Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, 3e arrondissement : exposition "Nous ne serons pas les derniers de notre espèce" de l'artiste Mili Pecherer.
  • Mémorial de la Shoah, 4e arrondissement : découverte d'une partie de l'œuvre de l'artiste français Christian Boltanski.
  • Centre Pompidou, façade et parvis, 4e arrondissement : installation colorée et en mousse de l'artiste Stéphanie Lüning, Island of Foam.
  • Maison Victor Hugo, 4e arrondissement : des apparitions fantomatiques rendaient hommage aux êtres ayant vécu dans ces demeures de la place des Vosges.
  • Musée du Luxembourg, 6e arrondissement : découverte de l'exposition Miroir du monde.
  • Musée des égouts, 7e arrondissement :  des créatures mutantes envahissaient les égouts parisiens.
  • Grand Palais immersif, 12e arrondissement : exposition Venise Révélée.
  • Citeco, Cité de l'Économie, 17e arrondissement : découverte gratuite de ses espaces
  • Philarmonie de Paris, 19e arrondissement : Natures Sonores, une série de 4 concerts gratuits et performances autour des sons, de la nature et de la biodiversité.

Où trouver la carte de la Nuit Blanche 2022 ?

La Nuit Blanche 2022 s'étendait de Paris à la banlieue. Retrouvez la carte interactive des installations de la Nuit Blanche à Paris et en banlieue issue de l'application mobile Mapstr, téléchargeable sur Ios ou Android.

Quel était le thème de la Nuit Blanche à Paris en 2022 ?

La directrice artistique Kitty Hartl a organisé la Nuit Blanche cette année 2022. Une reconnaissance pour l'artiste autrichienne, qui a connu l'inventeur de l'événement, Jean Blaise, alors qu'elle était à Nantes. Le Jardin des délices, triptyque de Jérôme Bosch, a été choisi comme thème pour cette édition. Ce tableau décrit le Jardin d'Eden, le paradis et sa luxure, mais aussi l'enfer. Avec une programmation éclectique, notamment à destination des "gens qui ne vont pas au musée", Kitty Hartl avait choisi de "varier les sensations, passer du contemplatif à l'audacieux, du ludique au festif, d'un univers à l'autre". L'Autrichienne souhaitait "que le public réagisse, qu'il aime ou pas".

L'artiste indiquait : "En ce qui concerne le parcours que j'ai créé pour Paris, je tenais à ce qu'on puisse le faire à pied. J'ai souhaité qu'il y ait moins d'œuvres, qu'elles soient plus monumentales et moins dispersées, pour qu'elles aient un vrai impact (...) Nuit Blanche sert aussi à ça : c'est une opportunité de redécouvrir les lieux qui nous entourent tout en s'évadant. Comme une invitation au tourisme dans sa propre ville". Et de poursuivre : "J'envisage Paris comme un grand jardin exubérant, investi de scènes inhabituelles, peuplé de formes rares et traversé de créatures intrigantes", précisait Kitty Hartl. 

À quelle date aura lieu la Nuit Blanche en 2023 ?

La dernière édition annuelle de la Nuit Blanche s'est déroulée à Paris samedi 1er octobre 2022. À l'issue d'une votation citoyenne, Parisiens et Métropolitains ont voté pour que la Nuit Blanche se tienne dès 2023 au mois de juin. Cette 20e édition était donc la dernière à se dérouler au mois d'octobre, avant de nouvelles festivités artistiques qui seront organisées le premier week-end de juin à compter de 2023, soit logiquement le samedi 3 juin 2023, bien que la date n'est pas été annoncée officiellement pour le moment.