2001 : Le Château de Bity

Jacques Chirac lors d'un défilé du 14 juillet. © Agathe Azzis/L'Internaute

L'affaire : En 2001, le Canard Enchaîné (encore lui) dévoile une affaire datant de 1977. A l'époque, Jacques Chirac vient à peine d'être élu maire de Paris. Mais il est déjà trésorier de la Fondation Pompidou, consacrée aux personnes âgées. Passés quelques mois, celle-ci reçoit des dons anonymes en liquide, avoisinant au total près de 500 000 francs de l'époque. Puis elle achète, en partie grâce à ces fonds, un terrain de 5 hectares en Corrèze pour y construire "un centre de vacances pour personnes âgées". Or le terrain jouxte le château de Bity, qui appartient... au couple Chirac ! La maison de retraite n'ayant jamais vu le jour, on soupçonne alors Jacques Chirac d'avoir voulu utiliser cet écran de fumée pour assurer sa tranquillité en évitant toute implantation dans le voisinage.

Le verdict : Il n'a jamais été prouvé que les dons à la Fondation Pompidou venaient de la mairie de Paris. Mais Jacques Chirac aurait en revanche bien fait pression pour l'achat du terrain par la Fondation. En 2001, la justice estimera finalement qu'il y avait prescription.

Suggestions de contenus