Et le corps se délie

"Cadrages inusités, poses évocatrices mais dans la délicatesse des formes et des lignes. Le noir et le blanc dominant, corps sans tabou, sont hymnes à la sensualité, à la grâce, au bonheur d'être (...) En toute discrétion, Olga Caldas effeuille les corps avec l'enchantement de prises de vue qui sont aussi de la poésie imagée." Roger-Pierre Turine, critique d'art, Arts libre, Bruxelles, déc. 2018
©  Olga Caldas

Suggestions de contenus