Résultat de Gabriel Attal aux législatives : qualifié pour le 2nd tour face à la Nupes

"Résultat de Gabriel Attal aux législatives : qualifié pour le 2nd tour face à la Nupes"

Résultat de Gabriel Attal aux législatives : qualifié pour le 2nd tour face à la Nupes GABRIEL ATTAL. Le Ministre chargé des Comptes publics arrive largement en tête face à la Nupes avec près de 50% des suffrages.

Cherchez un résultat aux législatives près de chez vous

[Mis à jour le 12 juin 2022 à 23h59] Gabriel Attal a pris le risque de mettre en jeu son poste de ministre des Comptes publics lors des élections législatives. Ce pari pourrait s'annoncer payant, à en croire les résultats partiels communiqués par le ministère de l'Intérieur à l'issue du premier tour. L'ancien porte-parole du gouvernement arrive en tête de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine avec 48,06% des voix, devant Cécile Soubelet de la Nupes (30,75%) qu'il affrontera lors du 2nd tour, le 19 juin prochain. 

Qu'à cela ne tienne, Gabriel Attal prend le risque comme il l'a indiqué au Parisien : "Je suis candidat à ma réélection car, il y a cinq ans, les électeurs ont fait ce choix audacieux de m'élire, ce qui m'a permis d'avoir ce parcours au sein du gouvernement. Je trouve ça sain de renouveler leur confiance. Si je ne suis pas élu, évidemment que je quitterai le gouvernement, c'est la règle". Un risque qui reste mesuré car Gabriel Attal avance sous de bons augures, à commencer par le score obtenu par Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle, 38,75% avec 14 points d'avance sur Jean-Luc Mélenchon arrivé deuxième du scrutin. Sans compter que sans candidat de la droite et du centre face à lui, la voie est plus facilement tracée même s'il faut encore devancer la candidate investie par la Nupes, Cécile Soubelet.

Gabriel Attal au ministère des Comptes publics, une promotion ?

Avant le remaniement et sa nomination aux Comptes publics, Gabriel Attal était logiquement mentionné dans certaines listes de ministres pressentis, tantôt à l'Education nationale, où il a déjà travaillé sous les ordres de Jean-Michel Blanquer, tantôt à l'Enseignement supérieur ou encore à la Santé, ministère dans lequel il a fait ses débuts en politique. Il a finalement atterri à Bercy en tant que ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Cette nomination, si elle ne concerne pas un ministère de plein exercice comme on pouvait s'y attendre, sonne comme une promotion pour le politique de 33 ans, membre historique de l'entourage d'Emmanuel Macron, avec son compagnon, l'eurodéputé Stéphane Séjourné et Alexis Kohler, indispensable secrétaire général de l'Elysée.

Au ministère des Comptes publics, Gabriel Attal tiendra les cordons de la bourse pour tout le gouvernement. Le ministre des Comptes publics est généralement la terreur de ses collègues du gouvernement qui sont régulièrement à la demande d'arbitrages budgétaires favorables. Un poste méconnu, mais généralement parmi les plus puissants du gouvernement, en somme.

Qui est Gabriel Attal ?

Si Gabriel Attal a du bagout lorsqu'il est question de politique, l'homme est plus discret sur sa vie personnelle et étonnement, rien ne prédestinait le jeune homme à se lancer dans la vie politique. Son père, Yves Attal, décédé en 2015 d'un cancer, était avocat et producteur de cinéma tandis que sa mère, Maire de Couriss, travaillait dans une société de production. Né en 1989 à Clamart dans les Hauts-de-Seine, c'est à Paris que Gabriel Attal grandit avec ses trois sœurs. Depuis la famille Attal s'est agrandie avec l'adoption du fils d'une cousine germaine décédée aux alentours de 2015, Nikolaï, dont le ministre des Comptes publics a avoué à Gala être très proche.

L'attrait pour la politique de Gabriel Attal est né lors de la présidentielle de 2002, qui oppose Jean-Marie Le Pen à Jacques Chirac au second tour. Le ministre n'a alors que 13 ans, mais suit ses parents dans une manifestation contre le Front national. Ce sens politique se ressent plus tard dans les choix d'étude de Gabriel Attal, aujourd'hui diplômé de l'Ecole alsacienne, de Science Po Paris pour un master en affaires publiques, et d'une licence de droit passée à l'université Paris II Panthéon-Assas. C'est un stage de fin d'étude obtenu au sein de l'Assemblée nationale qui fera la jonction entre le parcours universitaire et la carrière politique de Gabriel Attal.

De militant socialiste à pilier de LREM au gouvernement

C'est sous l'étiquette du PS que Gabriel Attal a fait ses premiers pas en politique, en 2006, pour soutenir la candidature de Ségolène Royal à l'élection présidentielle de 2007. Mais déjà le jeune homme défendait une vision de la gauche où les valeurs humanistes devaient côtoyer le libéralisme. Après des prises de position et du militantisme politique durant ses études à Sciences Po Paris, Gabriel Attal se fait une place à l'Assemblée nationale puis au cabinet du ministre de la Santé en 2012 et, jusqu'en 2017, auprès de Marisol Touraine. Il y tient le rôle de conseiller politique et est souvent à l'origine des discours officiels.

L'année 2017 est un tournant dans la biographie de Gabriel Attal, qui troque le PS pour LREM et rejoint le mouvement d'Emmanuel Macron dès sa création. Il se lance d'ailleurs dans la course des législatives dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine et l'emporte. Intégré au noyau du parti et remarqué pour son aplomb et son sens politique aiguisé, malgré son jeune âge, il est propulsé au rôle de porte-parole de La République en Marche en 2018 jusqu'à son entrée au gouvernement.

Gabriel Attal est nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale à 29 ans, et devient le plus jeune membre du gouvernement de la Ve République. Un jeune âge qui le fait apparaître aux yeux de certains comme un "prodige" ou une "étoile" de la politique. Loin de faire de la figuration, le jeune homme porte des dossiers importants du quinquennat comme le service national universel. Ses efforts et ses performances dans les médias sont appréciés en haut lieu et lui ouvrent la voix pour devenir porte-parole du gouvernement, soit secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, le 6 juillet 2020. Gabriel Attal gravit une nouvelle marche le 20 mai 2022 lors qu'il est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics pour le deuxième mandat d'Emmanuel Macron.

Elections législatives