"Les vaccins à ARN vont nous transformer en OGM"

La technologie de l'ARN messager montre au corps comment se défendre contre le virus, via l'injection dans l'organisme de brins d'instructions génétiques. © Bony / SIPA

Que dit la rumeur ? 

L'idée qui circule plus précisément : "Les vaccins à ARN messager vont modifier notre ADN". Avec les vaccins Moderna et BioNTech / Pfizer, qui l'utilisent, "on n'injecte pas une protéine du Sars-CoV-2 mais un message qui va diriger la synthèse d'une de ses protéines dans le corps", prévenait pourtant Bertrand Séraphin, directeur de recherche à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) du CNRS contacté par France 24. Cette technologie thérapeutique innovante touche, même si c'est de loin, à notre patrimoine génétique. Et les craintes sont nombreuses sur les réseaux sociaux quant à l'intégrité de notre ADN ensuite.

Suggestions de contenus