Sia : qu'est-ce que la "maladie du chewing-gum" dont elle souffre ?

Sia : qu'est-ce que la "maladie du chewing-gum" dont elle souffre ? Sur son compte Twitter, la chanteuse Sia a annoncé qu'elle souffrait du syndrome d'Ehlers-Danlos, aussi appelée "maladie du chewing-gum".

[Mis à jour le 07 octobre 2019 à 18h33] "La vie est sacrément dure". Sur son compte Twitter, la chanteuse Sia a annoncé qu'elle souffrait d'une maladie génétique rare : le syndrome d'Ehlers-Danlos, aussi surnommée "maladie du chewing-gum". "Salut. Je souffre de douleurs chroniques, une maladie neurologique, le syndrome d'Ehlers-Danlos, et je voudrais dire à ceux qui souffrent, physiquement ou psychologiquement, que je vous aime, tenez bon. La vie est sacrément dure. La douleur est démoralisante, mais vous n'êtes pas seuls", écrit l'interprète de "Chandelier" dans un message posté dans la soirée du 4 octobre. Dans un autre tweet, Sia a expliqué les conséquences qu'avait sur son corps cette maladie : problèmes de thyroïde, hernies cervicales, troubles articulaires, mais aussi des "troubles complexes de stress post-traumatiques". Toutefois, la chanteuse explique que "beaucoup de gens souffrent plus qu'elle", puisqu'elle a "les ressources" pour pouvoir se guérir convenablement dans le "système de santé" des États-Unis.

Le syndrome d'Ehlers-Danlos, qui touche une personne sur 5 000 dans le monde, touche les tissus et les articulations du corps, qui deviennent hyper-élastiques et donc, fragiles. La maladie, aussi appelée "maladie du chewing-gum" à cause de ces symptômes, affecte en fait la production de collagène, protéine qui donne l'élasticité et la force aux tendons, aux ligaments, à la peau, mais aussi aux parois des organes et des vaisseaux sanguins. Si les symptômes de la maladie peuvent varier d'un patient à un autre, la pathologie provoque des cicatrices, des douleurs articulaires ou un vieillissement prématuré. Le syndrome d'Ehlers-Danlos peut aussi provoquer des ruptures de vaisseaux sanguins ou de la paroi de certains organes. 

Des problèmes de santé anciens

Pour Sia, ces dernières années auront été marquées par les épreuves difficiles. Très discrète dernièrement, la chanteuse s'est peu à peu éloignée de la scène. Toujours sur Twitter, elle explique que sa maladie est dûe à "une intervention chirurgicale de routine, il y a trois ans". "Ma TSH est à 29 alors qu'elle est censée être en dessous 4, donc je souffre aussi d'une sévère hypothyroïdie. Je prends également le temps de suivre une thérapie intensive pour traiter un trouble de stress post-traumatique. Il s'avère que j'ai été diagnostiquée bipolaire à tort (...) Oh oui, j'ai aussi une hernie discale et un syndrome cubital de tunnel. Aucune IST, ce qui franchement est un miracle vu ce que j'ai fait durant ma vingtaine", écrit-elle sur le réseau à l'oiseau bleu.

En 2013 déjà, elle s'était confiée sur ses problèmes de santé, déclenchés par ses additions à l'alcool. "Je suis devenue accro à la vicodin et l'oxycodone. J'ai toujours bu de l'alcool mais je ne savais pas que j'étais alcoolique. J'étais très malheureuse dans ma vie d'artiste et je suis devenue de plus en plus malade", expliquait-elle au site américain Billboard. Depuis, ses fans n'ont de cesse de s'inquiéter pour la santé de Sia.

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

Autour du même sujet

Sia : qu'est-ce que la "maladie du chewing-gum" dont elle souffre ?

[Mis à jour le 07 octobre 2019 à 18h33] "La vie est sacrément dure". Sur son compte Twitter, la chanteuse Sia a annoncé qu'elle souffrait d'une maladie génétique rare : le syndrome d'Ehlers-Danlos, aussi surnommée "maladie du chewing...

Je gère mes abonnements push