Cote de popularité des politiques en mars 2014

Cote de popularité des politiques Manuel Valls débute sa nouvelle mission à Matignon avec une popularité moyenne, beaucoup moins élevée que celle qui était la sienne il y a encore quelques mois.

La personnalité du mois : Manuel Valls

valls cote
Manuel Valls © Solfé communications, Linternaute.com

Manuel Valls n'a été nommé premier ministre que début avril. Mais tout au long du mois de mars, c'est bien son nom qui apparaissait en tête des remplaçants potentiels de Jean-Marc Ayrault après les municipales. Censé incarner un tournant dans le quinquennat, l'ancien ministre de l'Intérieur n'était pourtant plus, depuis longtemps, le chouchou de notre cote de popularité. Et on ne note pas d'engouement particulier dans le mois qui a précédé sa nomination à Matignon. Avant de monter son gouvernement, Manuel Valls a même perdu près d'un point de popularité en mars pour descendre à 30,10 % d'opinions favorables. Une performance mitigée pour un futur Premier ministre qui n'est plus que 12e dans votre classement mais reste le ministre le plus populaire. De quoi mesurer l'ampleur du désamour des Français pour l'exécutif et l'ampleur du travail qu'il devra désormais accomplir.

Exécutif : ambiance de fin de règne

executif01
François Hollande et Jean-Marc Ayrault © Linternaute.com

Mars aura donc été le dernier mois de Jean-Marc Ayrault à Matignon et sans doute le plus difficile. La véritable déculottée qu'a subie la gauche lors des municipales a été directement imputée à la politique menée depuis 2012 par le couple exécutif et au défaut de leadership de l'ancien maire de Nantes. Jean-Marc Ayrault aurait tenté de conserver son poste malgré le camouflet que tous sentaient venir depuis des semaines. Mais le Premier ministre n'était manifestement plus à sa place avant même le scrutin. Dans votre classement de mars, Jean-Marc Ayrault perd encore 1,42 point et descend à 13,89 % de popularité. Et à la 35e place (-3 places). François Hollande, l'autre principale victime de ce camouflet, perd quant à lui 1,65 point et échoue à la 31e place du classement avec 15,30 % d'opinions favorables. L'arrivée de Manuel Valls à Matignon tourne aussi une page dans votre cote de popularité avec un Premier ministre largement plus populaire que le chef de l'Etat.

valssou
François Hollande et Manuel Valls © Linternaute.com

Le classement complet

En hausse : Alain Juppé

juppe cote
Alain Juppé © Linternaute.com

"Intouchable" et d'ailleurs "intouché". Alain Juppé a remporté haut la main la municipale de Bordeaux dès le premier tour le 23 mars en écrasant son adversaire socialiste Vincent Feltesse par 60,94 % des voix contre 22,58 %. Véritable star du scrutin, il l'est aussi dans votre classement où sa cote a pris 5,64 points pour atteindre désormais 59,39 % de "satisfaits". La performance locale et l'apparent détachement national semblent payer pour l'instant chez le Girondin qu'on dit d'ores et déjà incontournable pour 2017. Loin derrière lui, François Fillon reprend du poil de la bête (+5,27 points), François Bayrou profite d'une belle séquence achevée par sa victoire à Pau (+2,83). A gauche, Laurent Fabius (+4,87) et Martine Aubry (+155) bénéficient d'une popularité aux raisons totalement opposées au premier abord. Quand l'un brille sur la scène internationale, l'autre s'illustre en effet au niveau local, dans son fief de Lille, où elle a été réélue.

En baisse : Jean-François Copé

cope cote
Jean-François Copé © Linternaute.com

L'affaire de surfacturation des prestations de Bygmalion lors de la présidentielle a fait mal à Jean-François Copé. Le patron de l'UMP a beau mettre en avant le redressement de son parti lors des municipales, il semble toujours embourbé dans une longue crise débutée en novembre 2012 avec son duel contre François Fillon. Aujourd'hui, en jouant la transparence sur les comptes de l'UMP, le maire de Meaux réélu accuse à demi-mots son rival d'avoir profité d'un hélicoptère payé par le parti pour ses déplacements. Un mauvais calcul qui pourrait ternir encore un peu plus son image ? Il perd en tout cas 4,17 points et 5 places en mars pour atteindre 20 % d'opinions favorables et la 24e place du classement. Avec lui, les Jean-Luc Mélenchon, Cécile Duflot, François Hollande et Jean-Marc Ayrault, qui ont tous souffert à leur niveau de cette séquence politique très riche, perdent entre 1,5 et 3,5 points.

Enquête réalisée entre le 1er et le 31 mars 2014 auprès de 8064 votants.

 Voir la méthodologie |  Cote de popularité : les précédents classements

Gouvernement / Manuel Valls

Dernière minute