Eric Zemmour armé : une vidéo qui indigne, le polémiste en rajoute

Chargement de votre vidéo
"Eric Zemmour armé : une vidéo qui indigne, le polémiste en rajoute"

Eric Zemmour armé : une vidéo qui indigne, le polémiste en rajoute ZEMMOUR. Polémique autour d'Eric Zemmour après que le candidat putatif à la présidentielle a pointé un arme sur des journalistes, en marge d'un déplacement. Plusieurs politiques le sermonnent, lui se défend.

L'essentiel
  • "Ca rigole plus là hein..." Sniper en main, braqué vers des journalistes, Eric Zemmour s'est laissé aller à une "blague" qui a suscité de vives réactions mercredi 20 octobre 2021. Il était en train de prendre en main une arme présentée par le Raid au salon Milipol Paris de Villepinte (Seine-Saint-Denis), où il était en déplacement.
  • Marlène Schiappa, Rachida Dati, Robert Ménard... les réactions ont été nombreuses à la suite de cette séquence virale diffusée sur les réseaux sociaux.
  • Eric Zemmour poursuit toutefois sa campagne, porté par un nouveau sondage Harris Interactive du 20 octobre l'envoyant au second tour.
Les dernières infos

16:04 - Eric Zemmour en Normandie pendant deux jours

Par delà les polémiques et porté par les sondages, Eric Zemmour poursuit son tour de France, officiellement pour donner des conférences. Ce sera une nouvelle fois le cas, vendredi 22 octobre 2021. Le polémiste sera présent au zénith de Rouen (Seine-Maritime). A partir de 14h45, il donnera une conférence sur la défense nationale et la politique étrangère, avant de s'adonner à une séance de dédicaces de son livre. Un exercice qu'il réitérera samedi, du côté de Touques, non loin de Deauville, en l'église Saint-Pierre (15h30).

14:47 - Qui constitue l'entourage d'Eric Zemmour ? 

Qui constitue l'entourage d'Eric Zemmour ?  - Eric Zemmour ©

On lui connait sa plus proche conseillère, avec qui il a été affiché en Une de Paris Match. Ses soutiens les plus actifs, eux, multiplient les apparitions sur les plateaux TV. En coulisses, d'autres membres influents d'activent. Si le parcours de Sarah Knafo, de l'ENA au polémiste, a été largement détaillé et commenté, Eric Zemmour est entouré d'un ancien préfet des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Paul Bolufer. Habitué des rouages de l'administration française, ce haut-fonctionnaire de 75 ans est l'ancien directeur de cabinet lorsque Christine Boutin était ministre du Logement et de la Ville entre 2007 et 2009. Proche de la Manif pour Tous, il conseille l'essayiste, au même titre que Gilbert Payet, ancien directeur des stages de l'ENA. Samuel Lafont, ultra-actif sur les réseaux sociaux, était lui aussi des manifestations contre le mariage gay, tandis qu'Albéric Dumont, chargé de la sécurité du non-candidat, était vice-président de La Manif pour Tous, comme le révèle Médiapart mercredi 20 octobre 2021.

Outre la Manif pour tous, Eric Zemmour pioche aussi du côté du Rassemblement national et ne pique pas à Marine Le Pen que des électeurs. Michel Loussouarn, directeur de campagne d'Andréa Kotarac, candidat RN aux dernières régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, a rejoint les rangs de l'ancien journaliste du Figaro. Jean-Paul Tisserand, qui fut porte-parole du RN lors de la présidentielle de 2017 sur le plan économique et social, s'attèle de son côté à solliciter les maires pour les parrainages. Autre dissident de l'ex-FN repéré par Médiapart dans l'entourage d'Eric Zemmour, Grégoire Dupont-Tingaud, ancien cadre du parti de Bruno Mégret, s'est lui aussi allié à l'essayiste.

Le site d'investigations détaille d'autres personnalités accompagnant le candidat putatif : Pierre-Alexandre Ferletic, journaliste pour RT France, la branche hexagonale de la chaîne russe ; Jonathan Nadler, passé par la Société générale, Rotschild, le Crédit suisse ou encore JP Morgan, qui travaille sur les questions économiques du programme ; Diane Ouvry,chargée de la presse, travaille pour les éditions Ring, qui ont édité, notamment, le dernier livre d'Eric Zemmour ; Stanislas Rigault lui, est coordinateur national de Génération Zemmour, fondateur d'un journal d'extrême droite, L'Etudiant libre. D'autres s'activent dans l'ombre selon Médiapart, comme Johanna Humphrey pour le matériel de campagne, Eléonore Lhéritier pour la création des sites et réseaux sociaux, ou encore Aaron Bouadana, du cabinet de conseil Ernst & Young, en charge du "recrutement ambassadeurs Occitanie".

Côté finances, Julien Madar, un ancien banquier de chez Rotschild de tout juste 32 ans et ami de Sarah Knafo, tourne autour d'Eric Zemmour, tout comme l'entrepreneur identitaire Charles Gave ou encore le jeune industriel lyonnais Gérault Verny. Egalement, Antoine Diers, porte-parole de l'association "Les amis d'Eric Zemmour", est quant à lui directeur de cabinet du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine). Eric Zemmour n'est pas seul dans son entreprise élyséenne, d'autant plus depuis que des sondages confirment la place qu'il pourrait se frayer au milieu des politiques. Reste à savoir s'il transformera l'essai.

11:48 - Zemmour et un tweet référence à la reine Elisabeth II

Au regard de l'ampleur qu'a pris la diffusion de la séquence où il pointe une arme vers des journalistes, Eric Zemmour a réagi, assurant que "je ne braque personne. Il n'y a aucun message politique ou menace" estimant "grotesque et ridicule" la réaction de Marlène Schiappa. Le polémiste s'est fendu d'un très simple tweet mercredi après-midi, publiant une photo de la reine Elisabeth II essayant le maniement d'une arme de guerre lors d'une visite à l'association de tir de l'armée à Bisley, en 1993. En commentaire : un coeur rouge.

11:35 - Pour Robert Ménard, "c'est une connerie"

Proche d'Eric Zemmour, comme de Marine Le Pen, Robert Ménard a été invité à réagir à la polémique après qu'Eric Zemmour a mis en joue des journalistes avec un sniper. Pour le maire (DVD) de Béziers, "c'est une connerie d'avoir fait ça. Il joue à quoi ? Au petit soldat ?", a-t-il lancé sur le plateau de CNews jeudi 21 octobre 2021. "D'un côté, il évoque en permanence la stature que doit avoir le chef de l'Etat et en même temps il s'affiche avec une arme. Tu ne prends pas une arme, tu ne la pointes sur personne, même en souriant, c'est le b.a-ba".

11:27 - Rachida Dati se dit "choquée" par l'attitude d'Eric Zemmour

"Ce n'est pas le salon du jouet !" Rachida Dati a fustigé, jeudi 21 octobre 2021, l'attitude d'Eric Zemmour au salon Milipol. "J'ai été choquée par cette image, surtout quand on veut prétendre à devenir président de la République", a précisé la maire du 7e arrondissement sur Europe 1. ""C'est un salon qui concerne la sécurité des Etats et notamment la lutte contre le terrorisme. C'est très sérieux, ce n'est pas le salon du jouet", a commenté l'ancienne garde des Sceaux, prenant la défense de Marlène Schiappa : "j'ai aussi été choquée par les propos qu'Eric Zemmour a tenu à l'encontre de Marlène Schiappa. J'y vois de la misogynie et du sexisme. Et je n'accepte pas qu'elle soit insultée".

LIRE PLUS
En savoir plus

Zemmour candidat à l'élection présidentielle 2022 ?

Le journaliste ne s'en cache pas, il jouera un rôle dans cette campagne présidentielle. Le 28 août, il affirmait sans sourciller qu'il avait "envie" d'unir les droites. Pour l'heure, c'est en tant qu'essayiste qu'il veut aller à "la rencontre des Français". C'est d'ailleurs pour promouvoir son livre, multiplier les séances de dédicaces voire les réunions publiques qu'il avait décidé début septembre de mettre entre parenthèses sa collaboration avec Le Figaro. Le journal lui avait fixé une ligne rouge il y a quelques semaines : si ses velléités politiques étaient trop affirmées, il devrait stopper de commenter l'actualité dans le média. Invité de France 2 samedi 11 septembre, dans l'émission de Laurent Ruquier "On est en direct", Eric Zemmour s'est semble-t-il fait violence pour ne pas annoncer sa candidature. Il a toutefois laissé entendre que cette annonce n'était qu'une question de temps. "Pour l'instant, je ne suis pas candidat. Quand je voudrai être candidat, je dirai que je suis candidat. Quand je le déciderai, je le dirai. Pour l'instant, je réfléchis. Il y a des gens, depuis des mois, depuis des années, qui me poussent à être candidat, qui pensent que c'est moi qui ai les bonnes idées pour la France", a-t-il indiqué. Il a réitéré cette position mi-septembre sur RTL, sur BFMTV et sur CNews. Le 28 septembre, Le Parisien a révélé qu'Eric Zemmour a déjà à sa disposition un grand local de campagne, dans le VIIIe arrondissement de Paris, loué par l'association des amis d'Eric Zemmour.

Quels sont les résultats des sondages sur Eric Zemmour ?

Eric Zemmour va-t-il venir dynamiter la campagne présidentielle et rebattre toutes les cartes ? Alors qu’il ne s’est pas déclaré candidat au scrutin, le polémiste est identifié comme un acteur de la vie politique, d’autant plus depuis qu’il multiplie les déplacements et prises de parole. Conséquence directe : les instituts de sondages l’incluent dans leurs enquêtes d’opinion. Et sa présence montre un réel attrait d’une partie des électeurs pour celui qui vient marcher sur le terrain identitaire dont le (quasi) monopole revenait jusqu’alors à Marine Le Pen. Mais les idées de l’ancien journaliste infusent dans l’opinion publique. Au point que, tout juste crédité de 5,5 % des voix le 9 juin (sondage Ifop), Eric Zemmour est monté à 17 % dans une enquête Harris Interactive dévoilée le 6 octobre, se qualifiant ainsi pour le second tour devant Marine Le Pen. Car depuis la mi-septembre, il stagne en moyenne dans les autres sondages autour de 14%, au coude-à-coude avec Xavier Bertrand, dépassant tout autre candidat LR et talonnant Marine Le Pen. Vendredi 15 octobre, un nouveau sondage réalisé par Odoxa pour L'Obs, crédite Eric Zemmour de 16% des voix au premier tour du scrutin. Le polémiste se placerait derrière Marine Le Pen (18%).

Forcément, à la droite de la droite, et plus spécifiquement au RN, l'idée qu'Eric Zemmour puisse affaiblir la campagne de Marine Le Pen agace. D'autant que selon un sondage YouGov pour Linternaute, daté de février, le polémiste est perçu comme un meilleur candidat pour la droite souverainiste par les sympathisants de droite.

Eric Zemmour en Une de Paris Match

Jeudi 23 septembre 2021, Paris Match a mis en vente son numéro hebdomadaire avec, en couverture, une photo d’Eric Zemmour se baignant dans la mer, aux côtés de sa conseillère Sarah Knafo. Un cliché qui, depuis sa parution, ne cesse d’alimenter les discussions sur le lien entre le possible candidat à l’élection présidentielle 2022 et celle qui est de tous ses déplacements. "Doublure, souriante et collégiale", "femme de l’ombre", "celle qui murmure à l’oreille d’Eric Zemmour"… Au fil des pages, l’hebdomadaire dresse le portrait de cette Enarque de 28 ans, investie en 2016 auprès d’Henri Guaino lorsqu’il envisageait de se lancer dans la course à l’Elysée et qui s’est mise en disponibilité de son poste à la Cour de comptes début septembre pour se consacrer au probable destin présidentiel du polémiste. Voici a également dévoilé ce même jour une enquête, évoquant même un "idylle" entre les deux.

L’enquête menée par Paris Match n’a pas été du gout d’Eric Zemmour. Il a fustigé le magazine, le qualifiant de "caniche du pouvoir, essay[ant] de [lui] nuire", non sans s’émouvoir de "commence[r] à inquiéter suffisamment", alors que le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges le crédite de 13% d’intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. Ses avocats ont par ailleurs indiqué engager "sans délai des procédures à l’encontre de ces publications (Paris Match et Voici)."

Comment Eric Zemmour s’est-il retrouvé à la Une de Paris Match ? Selon Bruno Jeudy, rédacteur en chef du magazine, les photos ont été prises samedi 18 septembre par un photographe "caché". "Peut-être derrière un arbre ou dans une cabine de plage, je ne sais pas", a-t-il précisé sur RMC. Et d’assurer : "Il s'agit d'une photo volée". De quoi tordre le cou à l’idée d’un coup monté ? Pas si sûr. Car dans un article paru mercredi 22 septembre, Libération assure que "Pascal Rostain (le photographe, ndlr) les a suivis dans les coulisses avec leur accord." De son côté, la journaliste Pauline de Saint-Rémy cite une source dans Politico indiquant : "Ils savaient depuis quelques heures (avant que le journal ne paraisse), ils auraient assigné ‘Match’ avec un référé liberté s’ils voulaient que ça ne sorte pas…" Vrai travail de paparazzi ou coup politique ? Si la question n’est pas élucidée, il n’en demeure pas moins qu’Eric Zemmour fait encore parler de lui.

Eric Zemmour et Sarah Knafo, un duo politique

Sur la Une de Paris Match, Eric Zemmour n'apparaît pas seul. Le cliché le montre en effet en train de se baigner en compagnie d'une femme. Il s'agit de Sarah Knafo. Âgée de 28 ans, c'est elle qui pilote la tournée du polémiste et qui devrait donc, s'il se lance officiellement, prendre la direction de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022. Très discrète jusqu'alors, elle s'est retrouvée sous les feux des caméras en étant de tous les déplacements du probable candidat. Diplômée de l'ENA en 2017, elle a eu le luxe de choisir le corps d'Etat qu'elle souhaitait intégrer à l'issue de ses études. Son choix s'est orienté vers la Cour des comptes. Mais début septembre, elle s'est mise en disponibilité pour se consacrer pleinement à l'ancien journaliste. 

Ce n'est pas la première aventure politique dans laquelle se lance Sarah Knafo. En 2016, elle était aux côtés d'Henri Guaino lorsque ce dernier se prenait à rêver d'une ambition présidentielle. A cette même époque, elle rencontre Eric Zemmour, notamment en organisant des réunions à son domicile qui voyaient défiler Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Wauquiez ou encore celui qu'elle accompagne désormais constamment. Leur relation se limite-t-elle à du strict conseil politique ? Selon Voici, les deux vivraient un "idylle" alors qu'Eric Zemmour est marié à Mylène Chichportich depuis près de quarante ans.

Contemporain