Eric Zemmour : une rencontre avec Sarkozy, sa rentrée politique bousculée

"Eric Zemmour : une rencontre avec Sarkozy, sa rentrée politique bousculée"

Eric Zemmour : une rencontre avec Sarkozy, sa rentrée politique bousculée ZEMMOUR. Eric Zemmour a déjeuné avec Nicolas Sarkozy, mardi 6 septembre 2022, alors que le président de Reconquête prépare sa rentrée dans un contexte tendu en interne.

Retiré de la sphère médiatique depuis sa défaite au 1er tour des élections législatives en juin dernier, Eric Zemmour, comme bon nombre de politiques, a fait sa rentrée. Celui qui fut également candidat malheureux à l'élection présidentielle au printemps 2022 ne veut en effet pas disparaître du paysage politique français, convaincu d'avoir ouvert une voie alternative. Alors que se prépare une université d'été dans le sud-est pour lancer la saison politique à venir de son parti Reconquête dans un contexte assez électrique en interne, miné par des tensions et un changement des statuts, Eric Zemmour s'est entretenu avec Nicolas Sarkozy, comme le révèle Europe 1 ce mercredi 7 septembre 2022.

Une rencontre entre Eric Zemmour et Nicolas Sarkozy

L'ancien président de la République et l'ex-polémiste de CNews ont déjeuné ensemble mardi 6 septembre, sur demande de l'ancien candidat d'extrême-droite. Plusieurs fois au cours des derniers mois, Eric Zemmour a sollicité un entretien avec l'ex-chef de l'Etat, lequel a toujours décliné la proposition pour éviter tout remous en pleine campagne présidentielle, explique la radio. Selon des proches des deux sexagénaires, il a principalement été question de la dernière course à l'Elysée et du ressenti d'Eric Zemmour qui se lançait pour la première fois dans la bataille. Un déjeuner a priori simplement de complaisance, d'autant que l'ancien journaliste fut longtemps proche de l'UMP.

Quel a été le résultat d'Eric Zemmour aux élections législatives ?

Candidat en juin 2022 aux élections législatives dans la 4e circonscription du Var -où il ne résidait pas mais où il pouvait nourrir des espoirs électoraux compte-tenu de son score local à la présidentielle-, Eric Zemmour avait été éliminé dès le 1er tour. Le candidat de Reconquête était arrivé en 3e position avec 23,19% des voix, derrière Sereine Mauborgne, candidate de la coalition majorité présidentielle Ensemble (28,51%) mais aussi Philippe Lottiaux (RN) avec 24,74% des voix. N'ayant pu réunir 12,5% des votants, Eric Zemmour ne s'était donc pas qualifié pour le 2nd tour des élections législatives.

Lors de la campagne pour les élections législatives, Eric Zemmour avait, une nouvelle fois, tenté de réaliser "l'union des droites", projet qui lui est cher. Mais le Rassemblement national et Les Républicains lui avaient opposé une fin de non recevoir. Au grand dam du président de Reconquête ! qui avait pourtant assuré être "celui qui peut rassembler toutes les droites et tout le peuple de droite", lui qui prônait le rassemblement "des classes populaires et d'une bourgeoisie patriote." Un leitmotiv qui aurait fait de sa personne "le seul candidat de droite" selon ses dires, refusant d'être assimilé à l'extrême-droite. Un discours qui n'a pas été entendu.

Contemporain