Lune bleue 2020 : les plus belles photos de la pleine lune d'Halloween

Lune bleue 2020 : les plus belles photos de la pleine lune d'Halloween LUNE BLEUE - Du 31 octobre au 1er novembre 2020, un phénomène rare a pu être photographié dans le ciel nocturne du monde entier : une pleine lune bleue, qui, malgré son appellation, n'a pas changé de couleur. Quelle est alors sa signification et sa symbolique ? Découvrez ses plus belles images.

[Mis à jour le 1er novembre 2020 à 14h53] Si aucune sorcière n'est apparue sur son balai la nuit d'Halloween, une lune bleue a pourtant pointé son nez dans le ciel. A l'observation, la pleine lune du 31 octobre 2020 était pourtant tout à fait similaire à une autre. Mais elle avait la particularité d'être la deuxième pleine lune du mois calendaire, la raison pour laquelle on la qualifie de lune bleue, et de tomber juste à temps pour notre traditionnelle fête des monstres, vampires et autres sorcières. Découvrez les photos de cette lune bleue :

Deux pleines lunes dans un même mois, cela n'arrive qu'une poignée de fois dans un siècle, et la dernière fois qu'une lune bleue était visible dans le ciel d'Halloween dans tous les fuseaux horaires datait de 1944. Cette année 2020 si particulière par ces temps de coronavirus, compte ainsi 13 lunes au lieu de 12 (puisque deux pleines lunes se produisent au cours du même mois au lieu d'une) et ce mois d'octobre est l'unique mois de l'année 2020 à compter deux pleines lunes. La prochaine fois qu'une lune bleue d'Halloween apparaîtra dans le ciel ne se produira pas avant 19 ans, le 31 octobre 2039. Pour les astrologues, une lune bleue est la signification d'un changement ou d'une révolution. Rien d'étonnant en cette année 2020 sous coronavirus...

Lune bleue du 31 octobre 2020 : quelle était sa particularité ?

Si la lune bleue survient tous les deux ans et demi, phénomène qui s'explique lorsqu'une deuxième pleine lune est visible dans le même mois, il est beaucoup plus rare qu'elle apparaisse à Halloween. En effet, la dernière fois qu'une treizième pleine lune s'était glissée à la date de cette fête, visible pour tous les fuseaux horaires, c'était en 1944, durant la Seconde Guerre mondiale. La prochaine lune bleue du 31 octobre n'aura d'ailleurs pas lieu avant 2039.

Qu'est-ce qu'une lune bleue ?

Une lune bleue n'est pas une lune de couleur bleue, mais signifie qu'au cours d'un même mois, deux pleines lunes apparaissent. En effet, cette année 2020, une première pleine lune est apparue le 1er octobre, et une seconde, la pleine lune bleue donc, est apparue ce 31 octobre. On n'observe habituellement qu'une seule pleine lune dans le mois, le cycle lunaire étant de 28 jours. Exceptionnellement, l'année 2020 a compté 13 lunes au lieu de 12. En règle générale, on aperçoit une seule Lune Bleue tous les 2,7 ans. La dernière lune bleue a eu lieu le 31 mars 2018.

A quelle heure pouvait-on observer la Lune bleue du 31 octobre 2020 ?

La lune bleue était visible dans le monde entier à des heures différentes. La lune est toujours pleine pour tout le monde, souligne Jean David, mais elle bouge. Ça prend 12 heures pour qu’elle passe d’un hémisphère à l’autre; ça signifie sans doute qu’elle se lèvera assez tôt pour avoir le temps d’être pleine partout sur la planète au cours de la même journée.","text":"La lune est toujours pleine pour tout le monde, souligne Jean David, mais elle bouge. Ça prend 12 heures pour qu’elle passe d’un hémisphère à l’autre; ça signifie sans doute qu’elle se lèvera assez tôt pour avoir le temps d’être pleine partout sur la planète au cours de la même journée. La lune est toujours pleine pour tout le monde, mais elle bouge. Ça prend 12 heures pour qu'elle passe d'un hémisphère à l'autre. Ça signifie sans doute qu'elle se lèvera assez tôt pour avoir le temps d'être pleine partout sur la planète au cours de la même journée" avait précisé le président de la Corporation d'astronomie de Val-Bélair à Radio Canada. En France, elle était visible dès 15h51 (heure de Paris) et toute la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2020.

Comment fallait-il observer la lune bleue ?

La pleine lune bleue du 31 octobre 2020 était observable depuis toutes les parties du globe terrestre, pour tous les fuseaux horaires. Ce qui signifie qu'elle était forcément visible dans le ciel de France, mais le ciel n'était globalement pas très dégagé.

Quelle est la symbolique d'une lune bleue ?

L'utilisation du terme "bleue" résulterait d'une bourde dans un article du magazine américain d'astronomie amateur Sky and Telescope, en 1946. L'article en question s'intitulait "Once in a Blue Moon" et avait été écrit par le journaliste James Hugh Pruett qui avait mal interprété l'Almanach des agriculteurs du Maine de 1937. Et c'est ainsi que cette expression qui porte à confusion a fait le tour du monde en un rien de temps... ! Tous les deux à trois ans, l'année comprend 13 pleines lunes au lieu de 12. La super lune bleue est donc associée au chiffre 13. Des croyances du Moyen-Âge associent ces années à 13 pleines lunes à des catastrophes naturelles mais les jardiniers évoquent plutôt des années particulièrement pluvieuses peu propices aux récoltes.

Qu'est-ce qu'une lune bleue de sang ?

La dernière Super lune bleue a eu lieu le 31 janvier 2018. La conjonction des phénomènes, super lune bleue et super lune de sang, ne s'était pas produite depuis le 31 mars 1866 et la prochaine n'aura pas lieu avant le 31 janvier 2037. Pour comprendre ce phénomène de Super lune bleue de sang, lisez le paragraphe ci-dessous :

Qu'est-ce qu'une Super Lune de sang ?

Si les éclipse lunaires peuvent survenir plusieurs fois par an, la conjonction des deux phénomènes (Super Lune et éclipse totale) est rare et donne lieu à ce que l'on appelle une lune de sang. Il y a plusieurs siècles, les "lunes de sang" étaient perçues comme l'annonce de grandes catastrophes. Aujourd'hui, on sait que cette couleur est due à la projection de la lumière du soleil. Pendant l'éclipse de lune, il est possible de "voir les reflets sur la surface lunaire de tous les levers et couchers de soleil sur la Terre", un phénomène qui résulte d'"un alignement rare de ces trois cycles astronomiques", a souligné au Point le professeur Jason Aufdenberg de l'université d'aéronautique d'Embry-Riddle en Floride.