Astéroïde : Dimorphos percuté par la NASA est-il dangereux ?

Astéroïde : Dimorphos percuté par la NASA est-il dangereux ? ASTEROIDE. Ce mardi 27 septembre 2022, la NASA a dévié la trajectoire de l'astéroïde Dimorphos grâce à sa sonde DART. Dans quel but ? Cet astéroïde met-il en danger notre planète ? Ce qu'il faut savoir.

[Mis à jour le 27 septembre 2022 à 09h48] Cette nuit du mardi 27 septembre 2022, la NASA a réalisé un scénario digne d'un film de science-fiction. Sa sonde DART, lancée dans l'espace à 6,6 kilomètres par seconde, soit à près de 20 000 kilomètres/heure, a percuté de plein fouet l'astéroïde Dimorphos. L'impact était juste suffisant pour pousser l'astéroïde sur une orbite légèrement plus proche autour de sa roche spatiale compagne, Didymos. 

Cette mission kamikaze était une première pour la NASA mais que l'on se rassure, il ne s'agit que d'un premier test d'un programme de défense planétaire pour développer des solutions permettant de détourner les astéroïdes s'ils venaient à menacer la Terre. Car non, l'astéroïde Dimorphos, un corps céleste de 160 mètres de diamètre situé à 11 millions de kilomètres de notre planète bleue, ne consiste en rien un danger pour notre planète. La probabilité de voir un astéroïde suffisamment gros pour mettre en péril l'humanité est extrêmement faible mais n'est pas inexistante pour autant. C'est ce type d'évènement qui a décimé les dinosaures il y a 66 millions d'années.

Quel est l'astéroïde visé par la mission DART de la NASA ce mardi 27 septembre 2022 ?

L'astéroïde visé par la sonde DART de la NASA cette nuit du mardi 27 septembre 2022 est appelé Dimorphos. Il s'agit d'un corps de petite taille accompagnant un astéroïde plus grand : Didymos. Dimorphos est la lune de Didymos et évolue en orbite autour de ce dernier. Si l'on a pu observer le plus gros astéroïde des deux, la lune Dimorphos reste relativement méconnue.

Sa forme, jusqu'alors inconnue, a été révélée lorsque la sonde DART s'est approchée suffisamment d'elle pour obtenir une image nette, certainement environ une heure avant de la percuter :

L'astéroïde Dimorphos est-il dangereux ?

L'astéroïde Dimorphos a été sélectionné pour être la cible de la mission DART car il passait à proximité de la Terre en septembre 2022, à 11 millions de kilomètres et était donc perceptible depuis notre planète par les chercheurs. En outre, sa trajectoire est sans danger pour notre planète et sa déviation de 1% ne précipite pas l'astéroïde sur une nouvelle trajectoire menaçante. Le couple d'astéroïde Dimorphos er Dydimos ont été choisis précisément parce qu'ils ne représentent aucune menace pour la Terre. Dimorphos ne mesure que 160 mètres de long et tourne autour d'un autre astéroïde, Didymos, large de 800 mètres. "C'est une sorte de mini-système Terre-Lune", compare Patrick Michel, directeur de recherche au CNRS à l'Observatoire de la Côte d'Azur, et coordinateur de la mission. 

Comment observer l'astéroïde Dimorphos ?

La visibilité d'un astéroïde dépend de nombreux paramètres comme la distance qui nous sépare de l'objet ou encore sa taille et sa position par rapport au Soleil. Certains astéroïdes sont visibles à l'œil nu lorsqu'ils passent à proximité de notre planète. Pour d'autres, il vous faudra une paire de jumelles d'astronomie ou encore un télescope pour profiter du spectacle.

Pour les curieux, la NASA a mis en ligne un outil qui permet de suivre les trajectoires de différents objets célestes comme des astéroïdes, mais également des comètes. Vous pourrez ainsi rester à l'affût de ces visiteurs de l'espace.

Quelle distance entre l'astéroïde Dimorphos et la Terre ?

Avec un passage à une distance de 11 millions de kilomètres de la Terre ce mois de septembre, et avec une largeur de seulement 160 mètres de long, l'astéroïde Dimorphos ne constitue absolument pas un danger pour notre planète. Les astéroïdes faisant partie de la liste des "objets potentiellement dangereux" se rapprochent à moins de 7 480 000 km de la Terre et font un diamètre supérieur à environ 150 mètres.

Qu'est-ce qu'un astéroïde ?

Un astéroïde est un objet céleste possédant une orbite autour d'une étoile. Il est composé de roches et de métaux et constitue un véritable témoin de la formation du système solaire. En effet, la théorie globalement admise est que les astéroïdes sont des fragments rocheux qui ne se seraient pas agglomérés pour former des planètes.

Dans le système solaire, ces objets proviennent de la ceinture principale d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter, qui en contient des centaines de milliers. Les scientifiques soupçonnent Jupiter d'avoir empêché la formation d'une planète dans cette zone à cause de sa force de gravité. Les astéroïdes sont donc des embryons de cette planète qui n'a jamais vu le jour.

Dans la ceinture d'astéroïdes, ces morceaux de roches sont en orbite autour du Soleil. Cependant, il arrive que leur trajectoire soit déviée par la force de gravité d'une planète comme Mars ou Jupiter. Ils se retrouvent alors à quitter leur orbite initiale et peuvent ainsi croiser l'orbite de la Terre : on les appelle alors des géocroiseurs.

Quel astéroïde menace la Terre ?

Lors de sa découverte en 2004, l'astéroïde Apophis avait inquiété la communauté scientifique qui craignait une éventuelle collision entre l'objet céleste de quelque 350 mètres d'envergure et notre planète pour l'année 2029. En réalité, il s'avère que ces craintes sont infondées puisque la trajectoire de l'astéroïde exclut toute rencontre avec notre planète pour les 100 prochaines années, malgré les articles alarmants publiés régulièrement sur divers supports.

Depuis cette période de crainte, la NASA surveille étroitement cet astéroïde qui devrait tout de même frôler la Terre et être visible à l'œil nu. Un spectacle extraordinaire nous attend donc, mais pas d'apocalypse à l'horizon !

Quels sont les astéroïdes dangereux ?

Quand on s'intéresse aux risques liés à la chute d'astéroïdes, on évoque souvent les géocroiseurs, ces objets dont l'orbite croise celle de la Terre. Parmi ces astéroïdes, certains présentent un danger pour notre planète en fonction de leur taille et de leur distance à la Terre. On considère que les astéroïdes sont potentiellement dangereux s'ils passent à moins de 7,48 km de la Terre et présentent une magnitude absolue, soit une luminosité inférieure à 22. Plus la valeur de magnitude absolue est faible et plus l'objet est lumineux. La luminosité témoigne de la taille de l'astéroïde : plus ce dernier est grand, plus il renvoie de la lumière. 

Certains objets de grande taille sont étroitement surveillés par la NASA et diverses agences spatiales scrutent leurs trajectoires afin d'anticiper une éventuelle rencontre. C'est le cas notamment de l'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029, ou encore de l'astéroïde Bennu. Si leurs trajectoires ne semblent pas inquiétantes pour l'instant, l'influence de la force de gravité des planètes sur ces objets peut changer la donne et causer une collision.

Quel est le nom de l'astéroïde qui aurait tué les dinosaures ?

La disparition soudaine des dinosaures il y a 66 millions d'années a fait l'objet de nombreuses théories, régulièrement mises à jour en fonction des découvertes qui sont faites. Une des théories dominantes attribue cette extinction de masse à la chute d'un astéroïde ou d'un fragment de ce dernier, c'est-à-dire une météorite, qui aurait formé le spectaculaire cratère du Chixculub au Yucatán, un État du Mexique. Il aurait ainsi entraîné une série d'évènements menant à une crise majeure, faisant disparaître les dinosaures non aviaires, ainsi que de nombreuses espèces animales et végétales.

Il n'existe actuellement aucun consensus sur l'identité de l'astéroïde responsable du cratère du Chicxulub, d'une taille de 180 kilomètres de diamètre. Une étude parue en 2007 dans Nature incrimine un astéroïde nommé (298) Baptistina, mais cette conclusion ne fait pas l'unanimité dans la communauté scientifique.

L'autre théorie dominante qui tente d'expliquer cette extinction massive est celle des trapps du Deccan, des formations volcaniques situées en Inde, qui ont pu libérer de grandes quantités de gaz dans l'atmosphère. Cette fois, rien à voir avec les astéroïdes, puisqu'il s'agirait plutôt d'une période d'importantes éruptions volcaniques qui auraient provoqué de grands bouleversements climatiques à l'origine de la disparition des dinosaures.

Astronomie