IFF : l’insomnie mortelle

Seuls quelques dizaines de cas ont été recensés © Photographeeeu - Fotolia
La maladie est effrayante. L’insomnie fatale familiale est une encéphalopathie spongiforme transmissible très rare (moins de 100 cas recensés dans le monde) liée à une anomalie génétique. Les personnes touchées ressentent d’abord une légère insomnie, qui devient de plus en plus prononcée. Plus elles perdent le sommeil, plus leurs capacité cognitives sont altérées. Le coma vient ensuite. Entre trois mois et trois ans après l’apparition des symptômes, le patient meurt. Le premier cas recensé fut celui d’un docteur vénitien du XVIIIe siècle. Plus récemment, un professeur de musique de Chicago, Michael Corke, a fait l’objet d’un documentaire sur la BBC.
Suggestions de contenus