Mars : la "porte secrète" n'est pas une preuve de vie extraterrestre

"Mars : la "porte secrète" n'est pas une preuve de vie extraterrestre"

Mars : la "porte secrète" n'est pas une preuve de vie extraterrestre MARS. Les découvertes actuelles sur la planète Mars nourrissent de multiples fantasmes : une étrange porte photographiée ce mois de mai 2022 a fait croire à la présence d'une vie extraterrestre. En images et en vidéo.

[Mis à jour le 12 mai 2022 à 20h18] Le rover de la NASA Curiosity, qui explore la planète Mars depuis 2012, a photographié à l'aide de sa Mastcam une étrange porte le 7 mai 2022. Située au centre d'une caractéristique géologique du nom de Greenheugh Pediment, l'étonnante structure a stimulé l'imagination des uns et des autres. Entrée d'un bunker sous-terrain ? D'une pyramide ? Porte menant à un habitat extra-terrestre peuplé d'aliens ? 

Rien de tout cela ! "Désolé, la Nasa n'a pas trouvé une porte secrète sur Mars", écrit le site américain spécialisé CNet. "Ce n'est pas une vraie porte, mais bien une cassure dans les sédiments de la zone, très variée", confirme le journaliste Eric Bottlaender sur Twitter.

Ce n'est pas la première fois qu'une photo prise par ce rover sur la planète rouge nourrit l'imagination. Une image d'un ventifact prise par Curiosity en 2015 avait été perçue comme une cuillère volante sur la planète Mars, un lézard ou même une sandale.

Cette niche qui ressemble à une porte creusée dans la roche martienne est en réalité de petite taille (le le degré de grossissement de la photo y est pour beaucoup !) et a été formée par l'érosion tout à fait naturellement, comme l'explique dans un tweet en vidéo le site UFO of Interest :

Le journal Ciel & Espace a également démenti tous ces scénarios quelque peu farfelus en expliquant qu'"il ne s'agit (sans doute) pas d'une porte aliens' mais plutôt "d'éboulements suite à des fractures dans la roche", tout simplement ! 

Aujourd'hui, on décrypte les projets de la NASA qui entourent la planète rouge. En février 2022, le rover Perseverance a fêté sa première année passée sur Mars. Il nous dévoile régulièrement des images spectaculaires de la surface de la planète rouge sur laquelle il évolue. Cratères, canyons, volcans éteints, eau liquide ou solide, nature du sol… Ces dernières décennies, la planète Mars est devenue un objectif de premier plan dans la conquête spatiale.

Après les sondes fixes, les rovers s'y succèdent désormais, parcourant le sol martien à la recherche de traces d'une vie passée et préparant le terrain pour une éventuelle mission habitée. Pourtant, cette planète est loin d'être accueillante… L'atmosphère y est-elle respirable ? Combien de temps dure le voyage ? Y a-t-il eu un jour une forme de vie sur Mars ? Quand pourra-t-on y envoyer des Hommes ? Combien de robots ont foulé le sol martien et quelle distance nous sépare de la planète rouge ? Entre missions scientifiques et rêves de colonisation, on vous emmène sur notre planète voisine directe : Mars. Préparez-vous pour un long voyage !

Quels sont les rovers qui ont été envoyés sur Mars ?

Le premier rover à avoir roulé sur le sol de la planète Mars s'appelle Sojourner. Il a été envoyé en 1997 par la NASA qui avait pris connaissance des conditions environnementales de la planète rouge grâce à de nombreuses sondes fixes dans les décennies précédentes. Ainsi, la sonde Pathfinder atterrit le 4 juin 1997 et libère le rover Sojourner. Ce dernier pèse un peu plus de 10 kilogrammes et n'est pas plus volumineux qu'un micro-onde. Il parcourra seulement 100 mètres, mais cette prouesse technique marquera le début de l'ère des rovers sur la planète Mars. Depuis cette date, ce sont pas moins de 5 rovers différents qui ont posé leurs roues sur Mars, nous apportant de nombreuses informations sur la voisine de la Terre :

Le 14 mai 2021, le premier rover martien non américain a posé ses roues sur la planète rouge. Envoyé par la Chine, Zhurong est un engin de 240 kilogrammes, alimenté en énergie par des panneaux solaires. Il a pour mission d'étudier une zone qui abritait autrefois une mer. Le rover pourrait ainsi découvrir des traces d'une vie passée. D'après James Head III, planétologue à l'université Brown, ces recherches pourraient compléter celles des rovers Curiosity et Opportunity qui ont étudié des zones similaires au niveau d'anciens lacs, rapporte le magazine National Geographic.

Parti en 2020 en direction de Mars, Perseverance est arrivé le 18 février 2021 dans le cratère d'impact Jezero. L'objectif de Perseverance est de déterminer s'il y a actuellement, ou s'il y a eu par le passé, une forme de vie présente sur la planète rouge. C'est pour cette raison que la NASA l'a envoyé au niveau d'un ancien lac qui aurait existé dans le cratère. Il va donc tenter de percer le mystère de la vie sur Mars. Pour cela, Perseverance doit également récolter des roches destinées à être rapportées sur Terre dans les prochaines décennies.

Perseverance a filmé son atterrissage spectaculaire grâce à des caméras embarquées donnant lieu à une vidéo de plusieurs minutes sur laquelle on peut voir la descente du rover ainsi que le paysage martien :

Lorsque la NASA envoie le rover Curiosity à la surface de Mars pour la mission Mars Science Laboratory en 2012, le robot étonne par ses compétences. Véritable laboratoire ambulant, il est capable d'extraire des échantillons de sol et de les analyser à l'intérieur même du rover. Son lieu d'atterrissage a été choisi pour sa position stratégique à proximité de différents emplacements qui auraient pu voir apparaître la vie à une époque où de l'eau liquide coulait sur Mars.

Il s'agit du 4e rover à se rendre sur la planète Mars. Lancé en novembre 2011, il est arrivé sur place en août 2012. Curiosity est toujours en activité en mai 2022 et avait parcouru plus de 24 kilomètres en 2021. En avril 2022, le rover a fêté ses 10 ans sur Mars et continue à visiter la planète rouge. La NASA diffuse régulièrement des informations sur ses avancées et des images du paysage martien :

L'année 2003 est marquée par une double mission d'exploration vers Mars. Avec la mission Mars Exploration Rover, la NASA envoie deux rover "jumeaux" nommés Spirit et Opportunity. Ils sont identiques et se posent à quelques semaines d'intervalle au mois de janvier 2003. Equipé de panneaux solaires, de spectromètres afin d'analyser les roches ainsi que d'une caméra juchée sur un mât, l'ensemble pèse 185 kilogrammes. Si Spirit a parcouru 7,73 kilomètres avant de s'enliser dans une dune en 2009 et de perdre le contact avec la Terre l'année suivante, son jumeau Opportunity a connu une destinée plus spectaculaire.

En effet, Opportunity reste à l'heure actuelle le rover ayant eu la plus importante longévité puisqu'il a définitivement perdu le contact avec la Terre en juin 2018 après 14 ans de loyaux services et 45 kilomètres parcourus à son actif. Il a malheureusement été pris dans une tempête de poussière alors qu'il s'apprêtait à descendre dans l'ancien lit d'une rivière asséchée. La tempête a duré 3 mois pendant lesquels le rover s'est retrouvé dans le noir sans pouvoir recharger ses batteries à l'aide de ses panneaux solaires. Depuis, le contact avec lui n'a jamais été rétabli. En février 2019, la NASA déclare la mission officiellement terminée, publiant même un tweet en hommage au rover, affectueusement surnommé "Oppy" :

En quoi consiste la mission spatiale de la Nasa sur Mars ?

Les objectifs de la NASA sur Mars évoluent au fil des missions en fonction des découvertes et des avancées scientifiques qu'apportent les explorations successives de la planète. Ainsi, à l'origine les sondes envoyées sur Mars se sont employées à définir le type de sol, les conditions d'accueil de la planète dans le but d'y envoyer par la suite des rovers. Ces derniers étudient depuis 2003 les caractéristiques des roches et du sol et cartographient peu à peu la planète, identifiant ainsi les zones où la vie a pu potentiellement apparaître par le passé. Ces espaces correspondent à d'anciens cours d'eau, deltas et lacs qui coulaient, il y a plusieurs milliards d'années.

La NASA publie régulièrement des clichés du paysage martien pris par les différents rovers évoluant sur place comme cette photo de Perseverance montrant les traces du robot sur le sol d'un ancien lac asséché :

L'objectif final de la mission est de collecter des échantillons de roches à rapporter sur Terre. "Quand les échantillons seront prêts, on les déposera sur le bord du chemin, et deux missions viendront de Terre pour les chercher", confie Sylvestre Maurice au micro de France Inter. Il insiste également sur la difficulté de cette entreprise qui ne devrait pas voir le jour avant 2031 : "C'est une mission très complexe : les retours d'échantillons, c'est ce qu'on appelle le Graal".

Récemment, l'hélicoptère qui accompagne Perseverance a transmis la photo ci-dessous qui a fait le tour du monde. On peut y voir les débris du bouclier thermique qui a permis au rover de résister à sa descente à travers l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'une première mondiale car nous n'avions jamais obtenu de photo aérienne si précise des décombres lors des missions précédentes. La NASA espère ainsi exploiter ces images pour mieux connaître la résistance du matériel et préparer les prochaines missions :

A quoi ressemble la planète Mars ?

Mars est la quatrième planète du système solaire en partant du Soleil. C'est également notre voisine puisqu'elle est située à côté de la Terre. Son rayon de 3 400 kilomètres en fait la deuxième planète la plus petite après Mercure. Elle est ainsi quasiment deux fois plus petite que la Terre. Sa couleur rouge caractéristique la rend reconnaissable au premier coup d'œil parmi les 8 planètes du système solaire.

planète Mars
Planète Mars © 24K-Production - stock.adobe.com

A sa surface, Mars peut faire penser à notre planète par certains aspects. On y trouve des falaises, des montagnes, des déserts gelés au niveau des pôles, mais également des canyons, d'anciens lacs et des deltas, vestiges du passé de la planète. La raison de ces similitudes est simple : tout comme sur Terre, c'est l'eau qui a façonné les paysages martiens, donnant lieu à des formations géologiques semblables.

Mais la comparaison s'arrête là. Si la planète Mars a connu un climat humide et chaud par le passé, c'est un tout autre visage qu'elle dévoile aujourd'hui. Avec son atmosphère particulièrement ténue, des températures extrêmes et aucune protection contre les radiations solaires, la planète Mars est aujourd'hui un monde froid et aride où aucune forme de vie n'a pour le moment été détectée.

Récemment le rover Perseverance, arrivé sur Mars en 2021, a transmis des images de l'ancien delta désormais à sec dans lequel il se déplace :

Est-ce que Mars possède des satellites ?

Mars possède deux satellites : Phobos et Deimos. Ces lunes ont été découvertes en 1877 par l'astronome Asaph Hall. Phobos mesure 11,3 kilomètres de rayon alors que Deimos, plus petite, en fait 6,2.

Phobos a la particularité d'être la lune la plus proche de sa planète dans le système solaire. Elle se trouve à seulement 6 000 kilomètres de la surface de Mars et s'en rapproche peu à peu. Les scientifiques estiment qu'à terme, la force de gravité de la planète pourrait détruire Phobos en la broyant, tant l'attraction est puissante.

Y a-t-il une vie sur Mars ?

On n'y cherche plus des petits hommes verts, mais les scientifiques continuent de s'interroger sur la présence d'une forme de vie, présente ou passée, sur la planète Mars. Où en sont les recherches ?

Si l'eau douce a un jour coulé à la surface de Mars, elle a en tous cas disparu depuis bien longtemps : au moins 3,8 milliards d'années. Aujourd'hui, l'eau ne peut être qu'enfermée dans le sous-sol, sous trois formes possibles : liée à des minéraux comme l'argile, contenue dans des interstices rocheux, ou dans des poches de glace aux pôles. Sur Terre, la vie est d'abord apparue dans l'eau : c'est pourquoi la question de la présence, ou non, d'eau sur Mars, est fondamentale pour les exobiologistes. 

La Nasa a annoncé en septembre 2015 avoir découvert la présence d'eau liquide sur Mars, mais non potable, gorgée de sels appelés perchlorates, apparaissant l'été et disparaissant l'hiver. Mais les découvertes ne s'arrêtent pas là : au mois de septembre 2020, des scientifiques italiens ont découvert l'existence de trois lacs au bord du pôle sud de Mars, grâce à la sonde Mars Express de l'Agence spatiale européenne (ESA). La découverte de ces chercheurs de l'Université Roma Tre en Italie complète celle de 2018, où un premier réservoir souterrain avait été découvert par ce programme MARSIS. Ce sont pas moins de quatre lacs d'eau souterrains qui occupent Mars.

"S'il n'est pas possible pour l'eau de rester stable à la surface aujourd'hui, le nouveau résultat ouvre la possibilité qu'un système entier d'anciens lacs puisse exister sous terre, peut-être des millions, voire des milliards d'années", a expliqué l'ESA dans un communiqué sur l'étude. Bien que difficiles d'accès, ces lacs souterrains seraient "des emplacements idéaux pour rechercher des preuves de vie sur Mars", selon l'agence spatiale.

Comment est la surface de Mars ?

La surface de Mars est recouverte d'une poussière rouge, qui donne à la planète sa couleur caractéristique. Cette poussière doit sa couleur à sa composition riche en oxyde de fer. Pour autant, le paysage martien n'est pas monotone, on y trouve un canyon particulièrement profond ainsi que des volcans, dont le plus haut du système solaire : le Mont Olympe qui mesure 21 kilomètres de haut. A titre de comparaison l'Everest mesure 8,848 kilomètres de haut, soit plus de deux fois moins. Ces formations géologiques ont été façonnées par l'eau qui coulait à la surface de Mars il y a plusieurs milliards d'années.

Quelle est la température de la planète Mars ?

Sur Mars, les températures sont très différentes de celles que l'on connaît sur Terre. La température moyenne est de -63 °C. Cette température très basse s'explique par deux éléments. Tout d'abord, la planète Mars est plus éloignée du Soleil que la Terre, elle reçoit donc moins de chaleur que notre planète. Mars dispose également d'une atmosphère bien plus fine que celle de la Terre. Résultat, la chaleur que la planète reçoit n'est pas piégée par l'atmosphère et ne reste pas à la surface de la planète, comme c'est le cas sur Terre. Elle se dissipe rapidement, laissant la planète rouge glacée.

Est-ce que l'atmosphère de Mars est respirable ?

L'atmosphère de Mars est composée à plus de 95% de dioxyde de carbone (CO2) alors que l'atmosphère terrestre en contient moins de 1%. L'azote représente seulement 2,7% de l'atmosphère martienne contre 78% sur Terre. Enfin, elle comporte très peu d'oxygène : 0,13 % contre 21% sur Terre.

L'atmosphère de Mars est donc très différente de celle que l'on connaît sur Terre. Sa teneur très importante en CO2 ainsi que la pression atmosphérique très faible la rend irrespirable pour l'espèce humaine. Les agences spatiales seront donc obligées de mettre au point des scaphandres afin que les astronautes qui se rendront sur Mars puissent respirer.

Quelle est la distance entre la Terre et la planète Mars ?

La distance entre la Terre et la planète Mars est en moyenne de 220 millions de kilomètres. Mais cette distance n'est pas fixe ! En effet, en fonction de l'endroit où se trouve chacune de ces planètes sur leur orbite respective, la distance qui les sépare peut aller d'environ 57 millions de kilomètres à 400 millions de kilomètres.

C'est à cause de cette variabilité que les astronomes doivent calculer très précisément le moment idéal pour envoyer une sonde sur la planète rouge. Les fenêtres de tirs se produisent tous les 26 mois et durent 3 semaines.

Quelle est la durée du voyage pour aller sur Mars ?

La durée du voyage pour se rendre sur Mars depuis la Terre dépend à la fois de la position des deux planètes mais également de la puissance du vaisseau. Ainsi, le rover Perseverance a mis 203 jours à atteindre la planète rouge. Curiosity a mis 254 jours et la sonde Viking 2 en a mis 333. A titre de comparaison, pour aller sur la Lune, il faut compter environ 3 jours. Un voyage vers Mars représente donc un trajet bien plus long !

La question du temps de trajet entre Mars et la Terre est au centre des préoccupations des chercheurs. En effet, si l'on souhaite un jour y envoyer des Hommes, l'équipage doit être préparé à cette période de confinement particulièrement longue. A cela s'ajoute la question du retour… Sur place, pas question de rentrer en urgence comme on pourrait l'envisager sur la Lune !

Si Elon Musk annonçait en janvier 2020, à la surprise générale, son intention d'envoyer un million de personnes sur Mars d'ici 2050 grâce à ses fusées Starship, ce projet fait l'objet de critiques dans la communauté scientifique. L'astrophysicienne Sylvia Ekstrom confiait ainsi son scepticisme à France info en 2021, "Je pense qu'il faut faire très attention à ne pas confondre vivre et survivre. Mars n'est pas une planète habitable, on peut éventuellement y survivre si tout va bien, mais y vivre n'est pas possible". Même son de cloche de la part de Sylvestre Maurice, astrophysicien à l'IRAP, qui affirme : "Si on peut s'installer sur Mars à des fins d'explorations temporaires, on ne peut pas prétendre, un jour, partir y vivre. Il n'y a pas d'atmosphère, il n'y a pas d'eau, il y a énormément de radiations." Le rêve de la colonisation de Mars pourrait ne jamais se concrétiser...

Quand observer Mars en 2022 ?

Le meilleur moment pour observer Mars est quand la Terre se trouve entre le Soleil et Mars. Ce moment s'appelle opposition. Malheureusement, pour les amoureux de l'espace, ce phénomène ne se produit qu'une fois tous les deux ans.

En 2022, Mars sera ainsi visible au mois de décembre, période à laquelle Mars sera relativement proche de la Terre et en opposition. Le 1er décembre 2022, la planète rouge se trouvera à 81,5 millions de kilomètres. Le 8 décembre 2022, elle se sera un peu éloignée, mais se placera en opposition et sera visible bien au-dessus de l'horizon. Ce sera donc un moment idéal pour l'observer depuis la France.

Qu'est-ce que l'opposition de Mars ?

L'opposition de Mars est un phénomène qui se produit tous les deux ans. Il s'agit d'une configuration dans laquelle la Terre se trouve entre le Soleil et Mars. C'est la période la plus propice à l'observation de la planète Mars puisqu'elle apparaît ainsi très lumineuse, éclairée par le Soleil. Proche de la Terre, elle apparaît également plus grosse. On en distingue ainsi plus de détails.

L'opposition de Mars correspond également à une fenêtre de tir intéressante pour les agences spatiales qui envoient des sondes sur la planète rouge. C'est en effet un moment où Mars et la Terre sont séparées par une distance moins importante. Cela permet d'économiser de l'énergie lors de l'envoi de sondes spatiales.

Quelle est l'origine du nom Mars ?

Le nom de la planète Mars date de l'Antiquité. Les Romains lui ont donné le nom du dieu de la guerre en référence à sa couleur rouge sanglant qui leur évoquait les champs de bataille. Les autres planètes du système solaire portent également les noms des dieux romains et grecs.

Astronomie