Oral de rattrapage au bac : quelques bons tuyaux pour réussir

Oral de rattrapage au bac : quelques bons tuyaux pour réussir RATTRAPAGE DU BAC - Nombreux sont les candidats à passer les épreuves de rattrapages pour tenter d'obtenir le diplôme du baccalauréat 2018. Voici quelques conseils pratiques pour aborder les épreuves sereinement.

[Mis à jour le 9 juillet 2018 à 17h24] Si de nombreux candidats ont décroché leur diplôme du baccalauréat 2018 dès la première session, d'autres en revanche doivent se présenter lors d'une seconde session dite de "rattrapage". Cette session 2018 a vu 13,8 % des candidats envoyés aux rattrapages, soit 99 300 candidats. Les candidats qui sont concernés par cette session sont ceux ayant obtenu une note finale comprise entre 8/20 et 10/20. Rappelons que les épreuves de rattrapage prennent la forme d'oraux. Les épreuves dites de "second groupe" se déroulent, pour la grande majorité des académies, du lundi 9 juillet au mercredi 11 juillet 2018. Les horaires de passage des épreuves ont quant à eux été transmis par les centres d'examen directement aux candidats concernés. L'épreuve, divisée en deux parties, dure 40 minutes : 20 minutes de préparation et 20 minutes d'échange avec l'examinateur. Les résultats des épreuves sont transmis au candidat le soir même de l'épreuve pour éviter une attente trop longue. 

De nombreux conseils ont été dispensés par les professeurs afin de rassurer les élèves au printemps. Arriver sereinement à l'épreuve permet aux candidats de relativiser un peu l'enjeu de l'exercice et de garder son calme. Même si accepter son stress est une manière de gagner en énergie et en concentration. L'objectif des rattrapages n'est pas de réaliser l'impossible, mais de faire de son mieux pour montrer à l'examinateur que vous avez travaillé. Montrez de quoi vous êtes capable sans trop en faire, cela pourrait rebuter l'examinateur. Par ailleurs, manifester une certaine confiance en soi donnera bonne impression à l'examinateur. Cette "confiance en soi" commencera d'abord par un échange cordial mais dynamique avec l'examinateur. En effet, un échange visuel avec celui qui vous écoute indiquera de façon claire que vous maîtrisez votre propos.

Enfin, la clé de la réussite se trouve dans le discours du candidat. Pour capter l'attention de l'auditoire, il faut directement aller à l'essentiel, et ce, sans se répéter. Ne percevez pas l'oral de rattrapage comme une confrontation mais comme une conversation. Une bonne gestion du stress passe par une bonne respiration. En effet, la technique de l'inspiration/expiration réduit de manière mécanique l'anxiété. Pour se préparer au mieux à cet exercice stressant, Linternaute.com vous livre les trois bons conseils pour réussir les épreuves de rattrapages.

Bien choisir sa matière 

Le candidat à la possibilité de passer au maximum deux matières lors de la session de rattrapage. Il est donc préférable pour le candidat de miser sur celles présentant un fort coefficient. Cependant, le candidat doit dans un premier temps calculer le nombre de points qu'il doit rattraper afin de choisir celles où l'écart est le plus important. Le choix de la matière est d'autant plus important que seule la meilleure note (de la première ou de la seconde session) sera prise en compte pour la note finale. Notre conseil : choisir les matières dans laquelle la note obtenue est vraiment faible, mais dans laquelle le candidat se sent malgré tout un peu à l'aise. Enfin, si le candidat a peu de points à rattraper, il est préférable de se concentrer sur la ou les matières dont la note est la moins bonne. Par exemple pour la philosophie, l'épreuve de rattrapage orale sera uniquement dédié à une oeuvre étudiée en classe. Pour l'épreuve d'histoire-géo, il est conseillé de "reprendre les plans de cours qui sont les supports des questions posées à l'oral", indique Le Monde. L'épreuve de sciences économiques et sociales (SES) doit également être particulièrement maîtrisée si elle est choisi par le candidat. En effet, revoir les notions de bases, ainsi que les synthèses des grands chapitres vous feront gagner des points. 

Réviser les notions clés 

Les candidats admis au rattrapage ont peu de temps pour réviser entre la publication des résultats du premier tour et la session de rattrapage. Il est donc plus que préférable que les candidats aient commencés à réviser avant de connaître les résultats. Mais pas de panique, les candidats doivent se concentrer sur les points essentiels du programme de la matière choisie pour réviser. Par ailleurs, une bonne gestion des révisions passe par le sommeil et l'alimentation. Enfin, il est fortement recommandé aux candidats qui ne sont pas à l'aise à l'oral de faire des simulations des épreuves avec des proches, cela constitue un bon entrainement pour aborder l'épreuve plus sereinement.

Montrer que la matière choisit vous intéresse 

Lors de son passage devant l'examinateur, il est primordial que le candidat montre un intérêt pour la matière sur laquelle il planche oralement. L'important est de prouver à l'examinateur qui est en face de vous que si vous avez accidentellement raté cette épreuve, vous êtes prêt à lui montrer l'ensemble de vos connaissances sur le sujet le jour-J. Un intérêt marqué pour la matière donnera confiance à l'examinateur quant à votre implication dans vos études. Par ailleurs, il faut comprendre que l'examinateur est là pour vous donner une seconde chance. Alors pas de panique, une révision de l'ensemble des notions clés rendra compte de votre volonté de réussite.

Article le plus lu - Macron : une nuit baroque sur le Charles de Gaulle › Voir les actualités

Annonces Google