Transport et couvre-feu : à la SNCF, le billet de train sert d'autorisation

Transport et couvre-feu : à la SNCF, le billet de train sert d'autorisation COUVRE-FEU ET SNCF. Malgré le couvre-feu instauré en Île-de-France et à Aix-Marseille, Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Lille, Toulouse, Montpellier et Rouen, aucune restriction n'est appliquée dans les transports et les déplacements entre les régions sont autorisés, à condition d'être muni d'un billet SNCF, qui fait office d'attestation.

[Mis à jour le 16 octobre 2020 à 15h12] Du samedi 17 octobre au samedi 14 novembre 2020 minimum, un couvre-feu est instauré entre 21 heures du soir et 6 heures du matin dans neuf métropoles de France, placées en zone d'alerte maximale, dans le but de freiner l'épidémie de la Covid-19. Or les transports ne sont pas affectés par ce couvre-feu car "il y a des gens qui continueront à travailler la nuit, ou en soirée, ou le matin tôt", a assuré le chef de l'Etat au JT de 20 heures mercredi dernier. Ainsi, l'ensemble des gares françaises restent ouvertes comme à l'accoutumée, même après 21 heures, selon un porte-parole de la SNCF. 

Pour les usagers qui ont prévu de partir en vacances durant la Toussaint ou qui doivent faire des déplacements interrégions, le premier Ministre Jean Castex a expliqué ce jeudi en conférence de presse que le billet de train SNCF fera office d'attestation de déplacement durant le couvre-feu : "Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21 heures (...) Il faudra le cas échéant montrer votre billet si vous êtes contrôlé (...) Le billet de train ou d'avion vaudra dérogation", a-t-il annoncé.

SNCF : les déplacements interrégions sont-ils toujours autorisés durant le couvre-feu ?

"Nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions", a annoncé le chef de l'Etat lors de son allocution au JT de 20 heures. Et la SNCF a confirmé via un communiqué de presse que tous les trains circuleront comme prévu durant ce week-end et les vacances de la Toussaint : "TGV Inoui, Ouigo, Intercités, trains internationaux et trains régionaux circuleront tous comme prévu en ce week-end des 16, 17 et 18 octobre, ainsi que pendant l'ensemble des vacances de la Toussaint, pendant lesquelles plus de 5 millions de voyageurs sont attendus à bord des trains longue distance". Pour rappel, tous les billets SNCF sont échangeables et remboursables gratuitement jusqu'au 4 janvier 2021. 

Ainsi, les billets réservés pour des déplacements pendant la période du couvre-feu restent valides, et la présentation du billet par l'usager fait office d'attestation de déplacement. "On n'empêche pas les gens de passer d'une région à l'autre, mais on va leur demander de respecter des règles de citoyenneté dans les semaines et les mois qui viennent" avait ajouté le président de la République lors de son intervention au JT de 20 heures. 

Le billet SNCF fait-il office d'attestation pour se déplacer durant le couvre-feu ?

En effet, si l'offre de la SNCF comme de la RATP est "mobilisée" durant ce couvre-feu, avec des TGV, Ouigo, Transilien, RER, Intercités, TER, trains internationaux circulant à 100% sans réductions d'horaires, une attestation couvre-feu ou un billet réservé à la SNCF doit être présenté par tous les usagers qui empruntent les transports durant les horaires du couvre-feu, soit de 21 heures à 6 heures du matin, durant quatre semaines au moins, avec une prolongation possible, jusqu'au 1er décembre 2020. 

Si l'usager n'est pas muni de son attestation ou de son billet réservé à la SNCF, "ce sera une amende de 135 euros, 1500 euros en cas de récidive", a précisé le président de la République Emmanuel Macron. Nota bene : une carte d'abonnement aux transports en commun, comme le pass Navigo, ne fait en revanche pas office de justificatif de déplacement durant le couvre-feu.

L'offre de transports pourrait-elle évoluer durant le couvre-feu à Paris et sa banlieue ?

Si les trains nationaux et interrégions circulent normalement, en Île-de-France, la présidente de la région Valérie Pécresse n'a pas pour autant fermé la porte à des adaptations du trafic des transports en commun en fonction de leur fréquentation. "Nous apprécierons en fonction de la fréquentation, de la jauge et des impératifs du couvre-feu", a-t-elle expliqué sur BFMTV jeudi 15 octobre.