Trafic SNCF : 7% des TGV et Intercités, 18% des TER et 25% des RER

Trafic SNCF : 7% des TGV et Intercités, 18% des TER et 25% des RER SNCF - Face au coronavirus, l'entreprise ferroviaire a réduit drastiquement son offre de trains longue distance avec seulement 7% des TGV et Intercités et entre 25 et 30% des RER et Transilien. Les prévisions de trafic.

[Mis à jour le 3 avril 2020 à 19h30] Ce week-end, le trafic de la SNCF est bien évidemment toujours très limité avec 7% des trains longue distance en circulation sur l'ensemble du territoire (40 trains par jour contre 700 habituellement) et un taux de réservations plafonné à 50%. Plus précisément, la SNCF a annoncé la circulation, au quotidien, de 6 allers-retours sur l'axe Atlantique, de 5 allers-retours sur l'axe Est, de 2 allers-retours sur l'axe Nord et de 5 allers-retours sur l'axe Sud-Est. Pour les Intercités, l'objectif est de faire circuler "un aller-retour par jour et par destination", a précisé le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Du côté des Intersecteurs, seulement trois allers-retours sont effectués par jour, aucun ne passant par Paris. La SNCF a par ailleurs arrêté de faire circuler ses trains OuiGo. 

A l'international, plus aucune liaison grande distance n'est possible à destination de l'Italie, de l'Espagne, de l'Allemagne et de la Suisse. Pour se rendre au Royaume-Uni, Eurostar n'assure plus qu'un aller-retour Paris-Londres et un aller-retour Bruxelles-Londres sans s'arrêter à Lille. Pour se rendre à Bruxelles en Belgique, Thalys n'assure plus qu'un aller-retour Paris-Bruxelles quotidien. De plus, de nombreuses gares ont fermé leurs portes : Paris-Saint-Lazare, Lille-Europe, La Baule-Escoublac…

Pour empêcher les déplacements des habitants des villes vers les campagnes en cette période de vacances scolaires, des contrôles renforcés ont lieu en gares "de manière à ce que ceux qui voyagent le fassent pour des motifs légitimes". Les voyageurs doivent d'être munis d'"un billet, une attestation de déplacement dérogatoire et un justificatif de déplacement", explique la SNCF. A bord, le nombre de passagers est limité "afin de permettre le respect des mesures barrières". "Nous avons une très, très faible fréquentation avec moins de 100 clients par train ce qui permet une distanciation sans problème entre les passagers", a précisé un porte-parole de la SNCF à l'AFP. 

En ce qui concerne le trafic RATP, la SNCF annonce un trafic de 30 à 50%. Les trains et RER circulent entre 6h et 22h en moyenne. "Certaines lignes pourront fermer à 23h, d'autres à 21h" a prévenu la SNCF dans un communiqué. "Nous veillons à vous offrir une desserte sur l'ensemble de l'Île-de-France, qui pourra parfois se faire en bus, lorsque nous ne pourrons maintenir les trains". 

Afin de renforcer les hôpitaux dans leur lutte contre le coronavirus, la SNCF a rendu gratuits tous les TGV et Intercités pour les personnels médicaux et paramédicaux, soit les médecins, infirmiers et aide-soignants qui répondent aux appels de solidarité pour venir renforcer les hôpitaux. "S'ils ont le justificatif de leur direction, ils peuvent voyager dans toute la France pour aller renforcer un service", a expliqué le directeur de SNCF Voyages, Alain Krakovitch, à l'AFP lundi. "C'est normal qu'on soit aussi à la SNCF dans une action de solidarité vis-à-vis des soignants", a-t-il souligné.

La région du Grand Est a annoncé également qu'elle accordait la gratuité de ses réseaux de transports (TER et bus interurbains) "pour les soignants qui se dévouent au quotidien pour venir en aide aux malades du Covid-19". Toutefois, la mesure de gratuité ne concerne ni les TER, ni les trains de la région parisienne (RER et Transilien).

SNCF : les perturbations de trafic

TGV, Ouigo, TER, Intercités et Transilien subissent des perturbations de trafic face à la pandémie du coronavirus. S'il n'est pas question d'arrêter tous les transports de France, notamment en région urbaine, la SNCF fait face à un absentéisme conséquent au sein de ses équipes. A Paris et sa région, le trafic de la RATP est assuré entre 30 et 50% (métros, bus et tramways), et toutes les lignes de RER, gérées conjointement par la SNCF et la RATP, et du Transilien, connaissent de grosses perturbations. Voici les prévisions ligne par ligne :

Quelles sont les mesures prises par la SNCF face à l'épidémie du coronavirus ?

En plus de recommander à tous les voyageurs "d'adopter les bons gestes", tous les trains TGV, Transilien et Intercités font l'objet d'un "nettoyage quotidien renforcé et minutieux (...) afin d'éliminer au maximum les risques de contamination", a rappelé l'entreprise ferroviaire à 20 Minutes. Pour éviter les regroupements, les accueils embarquement ont disparu. Les contrôleurs se tiennent à distance des voyageurs. "Le placement des clients dans les rames se fait sur deux sièges pour une seule personne afin de minimiser les risques de propagation du virus et respecter les consignes gouvernementales des gestes barrières", selon la SNCF.

La SNCF rappelle également que sur les trains longue distance, l'ensemble des prestations en voiture bar est fermé jusqu'à nouvel ordre et recommande de prendre ses dispositions avant de monter à bord. A bord des Transilien, certains services ne sont plus disponibles dans les gares : les agences Navigo et la majorité des guichets sont fermés. Pour continuer à se fournir son titre de transport ou recharger son forfait, il faut se rendre sur https://boutique.transilien.com ou sur les automates de vente, avec une carte bancaire.

Par ailleurs, la SNCF a amené à 7% son trafic sur les longues distances (TGV, Intercités), 18% sur les TER et 25% sur les Transilien. Quoi qu'il en soit, "les clients des trains Transilien et TER pourront chaque jour, à 17h au plus tard, retrouver les horaires des trains du lendemain sur l'application l'Assistant SNCF et tous les autres canaux d'information SNCF" indique la direction de la SNCF dans un communiqué. La ministre des Transports Elisabeth Borne a rappelé qu'"il n'est pas question d'arrêter de faire rouler" tous les trains. "

Jusqu'au 30 avril 2020, il est possible de reporter ou d'annuler son train sans frais

En raison de l'épidémie de coronavirus, les usagers qui souhaitent le report ou l'annulation de leur trajet en TGV Inoui, Ouigo ou en Intercités peuvent le faire "sans frais d'échange et de remboursement" jusqu'au départ du train. Cette mesure, appliquée également aux TER en correspondance, prendra fin pour le moment jusqu'au 30 avril 2020. Par ailleurs, la SNCF et les régions ont décidé de rembourser les abonnements "Mon forfait annuel", "TGVmax" et "TER" du mois d'avril, ce qui comprend également l'abonnement du mois d'avril du Pass Navigo des Franciliens.

Comment consulter les infos trafic de la SNCF ?

Plusieurs outils sont disponibles sur le Web pour prendre connaissance des prochaines perturbations de trafic à la SNCF. Pour le réseau Transilien en Île-de-France, il suffit de se rendre sur la plateforme dédiée (http://www.transilien.com) pour vérifier si son trajet est assuré par la SNCF. Sur mobile, il est aussi très pratique de se rendre sur le compte Twitter @SNCF_infopresse, et @SNCF. Les usagers de la SNCF peuvent rapidement vérifier l'état du trafic et savoir si un train en particulier a été supprimé ou s'il part avec du retard. Pour les informations concernant les TGV, le numéro de téléphone mis à disposition est le 0 805 90 36 35. Pour les informations concernant les Transilien, il faut appeler le 0 805 90 36 35. Rappelons qu'en période de coronavirus jusqu'au 30 avril 2020, toute personne souhaitant annuler ou reporter son voyage peut le faire au guichet sans aucun frais, quel que soit le tarif du billet.