Bac 2014 : dates, épreuves, résultats... Le guide

Le bac 2014 a débuté le lundi 16 juin et s'est déroulé jusqu'au lundi 23 juin dans toute la France. Les dates du baccalauréat se sont étalés comme chaque année sur une semaine, avant la publication des résultats du bac le 4 juillet. Epreuves, sujets, publication des résultats, rattrapage... Voici tout ce qu'il faut savoir sur le bac 2014.

Bac 2014

Les résultats du bac 2014 seront publiés à partir du vendredi 4 juillet, sur le site de l'Education nationale, mais aussi sur un ensemble de sites d'information (dont Linternaute.com) ayant passé convention avec la rue de Grenelle pour les diffuser. Sur Linternaute, les résultats seront publiés par académie et par ville et un moteur de recherche permettra de retrouver rapidement un nom parmi les admis. Les noms des candidats ayant échoué à la première session ou étant soumis au rattrapage ne peuvent pas être communiqués. Les lycées d'appartenance de chaque candidat ne sont plus, eux non-plus, rendus publics par le ministère depuis 2012 pour éviter la stigmatisation de certains établissements. Enfin, chaque candidat doit expressément autoriser en début d'année la publication de son nom dans la liste des admis via un document signé.
Comment fonctionne le rattrapage ? Pour le bac 2014, le rattrapage aura lieu entre le 7 et le 9 juillet pour tous les candidats dont la moyenne est comprise entre 8 et 9,99/20. Chaque candidat devra choisir deux épreuves à repasser pour récupérer un maximum de points, au même coefficient qu'à la mi-juin. Les rattrapages consistent en des oraux de 40 minutes (dont 20 de préparation). Les notes sont communiquées le jour même de l'épreuve été le dossier scolaire de l'élève est examiné par un jury pour déterminer si le bac lui sera accordé ou non. Les notes du rattrapage remplacent les notes obtenues à l'écrit. Entre 15 et 20 % des élèves vont au rattrapage chaque année et les deux tiers finissent avec le bac en poche.
Comment contester un résultat ? La contestation des notes obtenues au baccalauréat suit une procédure très encadrée par le ministère de l'Education. Si un candidat estime avoir été victime d'une injustice ou aimerait comprendre sa note, il doit d'abord demander à consulter sa copie via une réclamation écrite auprès de son centre d'examen, signée par lui-même (s'il est majeur) ou par ses parents (s'il est mineur). Il peut aussi contacter le rectorat pour l'obtenir. En vertu de l'article 6 de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978, l'administration est obligée de communiquer ladite copie.
Charge au candidat de vérifier ensuite qu'il n'y a pas eu d'erreur de correction (notamment dans le comptage des points) ou de transmission (une note qui serait différente sur la copie et sur le relevé de notes final). Une nouvelle correction est en revanche impossible.

Bac 2014 : LE GUIDE

Le grand jour est fixé le lundi 16 juin prochain avec l'épreuve de philosophie. Comme chaque année, les épreuves du bac 2014 viennent achever l'année scolaire en France. Jusqu'au 23 juin 2014, date de fin des épreuves du baccalauréat, 680 000 candidats planchent sur une demi-douzaine de sujets.
Les dates du bac 2014. Si la philosophie est la première matière abordée pour toutes les séries générales et technologiques, le mardi 17 juin sera la journée de la Physique-chimie pour les bac S et de l'Histoire-géographie pour les séries ES et L. L'après-midi du mercredi 18 juin sera consacrée aux Langues vivantes 1 pour toutes les terminales générales, suivies, le jeudi 19 juin au matin, par les Mathématiques (bac S), les Sciences économiques et sociales (bac ES) et la Littérature (bac L). Le vendredi 20 juin est consacré aux Sciences de la vie et de la Terre, à l'Ecologie, agronomie et territoires ou aux Sciences de l'ingénieur pour les S, aux Mathématiques pour les ES et à l'épreuve de spécialité pour les L. Le lundi 23 juin, toutes les séries termineront par la LV2. Toutes les dates du bac 2014 pour l'ensemble des séries sont disponibles en intégralité sur Linternaute.com.
Les sujets probables du bac 2014. Quels sujets risquent de tomber au bac 2014 ? Chaque année, la course aux pronostics est plus ou moins fiable mais toujours très suivie. Si rien ne garantit que les thématiques citées ci-dessous soient abordées dans les copies, le Web et les couloirs des lycées regorgent de "sujets probables". L'épreuve de Philosophie pourrait soulever la question du désir, du rapport à autrui ou encore de la société et de la dimension politique qu'elle implique. La puissance américaine devra être bien connue des futurs bacheliers en Histoire-Géographie, tout comme la notion de puissance dans son ensemble, la Chine pouvant aussi être abordée dans l'un des sujets proposés. Les questions de l'opinion publique et des médias en Histoire ou des réseaux en Géographie pourraient aussi être soulevées.
Les fonctions exponentielles sont quant à elles régulièrement citées comme "incontournables" à l'épreuve de Mathématiques, avec une option sur les suites numériques pour le bac S ou les dérivées au bac ES. Les ondes tiendraient la corde pour la Physique-chimie ainsi que l'évolution et la fécondation en SVT. Pour les bacs non scientifiques, la question des ressources devrait être abordée avec certainement la dimension agroalimentaire. En Sciences économiques et sociales, développement durable et inégalités pourraient être abordées en cette période ou la "justice sociale" est dans toutes les bouches. Pour les bac L, argumentation ou écriture poétique pourraient remplir les copies de Littérature.
Qui choisit les sujets du bac ? Le choix des sujets du baccalauréat 2014 a débuté il y a près d'un an et a suivi un long processus. Dès le mois de mai 2013, le ministère de l'Education nationale a confié aux académies l'élaboration des sujets. En juin, un an presque jour pour jour avant les épreuves, des commissions d'élaboration et de choix des sujets, présidées par un inspecteur général de l'Education nationale et un universitaire et composées de profs, ont commencé à plancher sur les thématiques et problématiques qui devront être soumises aux élèves. De la rentrée jusqu'à la fin de l'année 2013, les sujets ont été élaborés puis soumis à d'autres professeurs de lycée qui ont du noircir leur copie dans un temps plus court que celui qui sera accordé aux élèves de terminale le jour de l'examen. Le but : affiner chaque question et juger de sa compréhension et de sa "faisabilité". Des recommandations ont ainsi pu être émises pour chacun des sujets du bac 2014 jusqu'en février, avant que le recteur ne choisisse définitivement en mars cette année.
Comment sont corrigées les copies du bac ? La correction des copies du bac 2014 se fera comme chaque année directement via les enseignants, mobilisés pour l'événement pendant une dizaine de jours dans toutes les académies de France. Dès le lendemain de l'épreuve, les professeurs correcteurs sont invités à retirer les copies de la matière qu'ils enseignent dans des centres spécifiques, où elles ont été réparties de manière aléatoire, puis de les ramener chez eux pour la correction. Les correcteurs sont rémunérés à la copie (5 euros) et doivent suivre une grille de notation extrêmement stricte, élaborée en même temps que les sujets. Des "réunions d'entente" avec des "enseignants référents" auront aussi eu lieu en amont pour guider les correcteurs, faire passer des consignes ministérielles et éviter les dérapages. Une ligne téléphonique est aussi mise à leur disposition avec au bout du fil des professionnels de l'académie de rattachement en cas de doute ou de question face à une copie. Une date butoir est fixée pour la remise des corrigés avant la mise en place des "réunion d'harmonisation".
Les réunions d'harmonisation sont souvent pointées du doigt car assimilées à un dispositif de "lissage" des notes. Dans la pratique, elles permettent de confronter l'ensemble des correcteurs pour évoquer les grandes tendances qui se dégagent des copies, parler en effet des écarts de notes et revenir sur des problèmes concrets rencontrés lors de la correction. Il arrive que des copies soient lues à haute voix pour trancher les cas les plus délicats. A la clé : certaines modifications de notes, le plus souvent à la hausse, peuvent être accordées pour pallier les "divergences de notation", les appréciations personnelles et s'assurer du traitement équitable des candidats.
La triche au bac et les sanctions. Bon à savoir. La triche au baccalauréat est considérée en droit français comme une fraude et peut donner lieu à des sanctions, non seulement "disciplinaires", mais aussi "pénales". Antisèche sur la main, glissée dans des vêtements ou dans une trousse : si un surveillant surprend un élève en train de tricher lors d'une épreuve, il doit en informer le chef du centre d'examen qui peut, soit expulser directement le tricheur, soit le laisser continuer après saisie des preuves matérielles de la fraude. L'incident sera ensuite reporté sur le procès-verbal transmis au rectorat. Généralement, les expulsions n'ont lieu qu'en cas d'usurpation d'identité ou de perturbation réelle de l'épreuve par le fraudeur.
Une commission de discipline est chargée à la fin des épreuves d'examiner tous les cas litigieux. Les sanctions peuvent aller du blâme à l'interdiction de s'inscrire dans un établissement d'enseignement supérieur. L'annulation de l'épreuve (équivalente à un 0/20), la privation d'une mention, ou l'interdiction de repasser le bac (jusqu'à 5 ans) peuvent aussi être prononcées. Cette sanction peut être complétée par une sanction pénale allant jusqu'à 9 000 euros et 3 ans d'emprisonnement. En attendant le verdict, le candidat concerné, n'a pas accès aux résultats de ses épreuves.
Au total en 2013, 469 fraudes avaient été signalées et 325 sanctionnées. 36,5 % concernaient l'usage de téléphones portables (en 2013, toutes les académies étaient équipées de détecteurs de téléphones portables répartis dans les centres d'examen de manière confidentielle), 29 % l'utilisation d'antisèches et 7 % la communication entre candidats. 10 % des fraudeurs ont écopé d'un simple blâme, moins de 10 % ont été interdits de passer des examens pendant un à deux ans.

Actualités Baccalauréat

Résultats bac : listes définitives en ligne

Dossiers Baccalauréat

Baccalauréat Également cité dans

Autour du même sujet