Macron à Toulouse : images, enjeux... Les infos sur sa journée avec Merkel

Macron à Toulouse : images, enjeux... Les infos sur sa journée avec Merkel Emmanuel Macron et Angela Merkel ont passé la journée de mercredi à Toulouse, avec comme objectif de renforcer les liens franco-allemands. Le présent et la chancelière ont également abordé plusieurs sujets géopolitiques chauds du moment, tels que l'offensive turque en Syrie et le Brexit.

[Mis à jour le 16 octobre 2019 à 22h13] Les services de sécurité étaient sur les dents ce mercredi à Toulouse. Pour cause : en déplacement dans la ville rose, Emmanuel Macron recevait Angela Merkel ainsi que plusieurs ministres allemands et français. Le président et la chancelière ont discuté des sujets internationaux chauds du moment, du Brexit à l'offensive turque en Syrie en passant par le sommet européen de jeudi et vendredi. La collaboration franco-allemande dans le domaine de l'aéronautique, notamment de la construction d'Airbus, a également été abordée. En fin de journée, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont tenu une conférence de presse commune pour exposer les points clés qui ont animé leurs discussions de la journée.

Macron et Merkel condamnent l'offensive turque

Tout au long de ce mercredi, il a évidemment été question de l'offensive turque en Syrie, que Berlin et Paris ont conjointement condamnée, même si les Européens sont toujours aussi impuissants face à ce conflit. Face aux journalistes à Toulouse, Emmanuel Macron a déclaré que cette "cette attaque est de nature à aider Daesh à renaître de ses cendres". Selon les mots du président français, la France et l'Allemagne ont ainsi appelé à ce que l'offensive turque "puisse cesser le plus vite possible" et ont demandé à la Turquie de "prendre toutes ses responsabilités, devant la communauté internationale et l'Histoire, quand on voit les conséquences que cela tend à avoir sur le plan humanitaire d'une part, et sur le plan géopolitique d'autre part". Mais la requête du couple franco-allemand n'est pas du goût du président Erdogan. Mardi, une semaine après le début de l'offensive, il a durci le ton, affirmant que son pays ne cesserait pas le feu en Syrie.

Macron croit en un accord sur le Brexit

Autre sujet chaud du moment - alors qu'un sommet européen se tient à Bruxelles jeudi et vendredi - : le Brexit. Emmanuel Macron a déclaré à Toulouse vouloir "croire qu'un accord" sur la sortie du Royaume-Uni était "en train d'être finalisé" et qu'ils pourront "le consacrer demain". "Je pense de plus en plus que nous obtiendrons cet accord. Nous sommes dans le sprint final", a ajouté la chancelière allemande, elle aussi optimiste sur le Brexit. Des déclarations qui viennent confirmer les dires de Donald Tusk, président du Conseil européen, qui a récemment assuré que "les bases d'un accord" sont "prêtes".

Visite d'Airbus et conseil des ministres

Le premier temps fort de la journée a mené Emmanuel Macron et Angela Merkel au siège d'Airbus, où ils ont visité une chaîne de montage de l'A350, le dernier-né du constructeur européen. Ils ont ensuite déjeuné avec des lycéens et des apprentis dans un avion-école. Déjeuner à l'issue duquel Macron et Merkel se sont rendus à la préfecture de la Haute-Garonne pour y s'entretenir en tête-à-tête. Une dizaine de membres de leurs gouvernements respectifs les ont ensuite rejoints pour un Conseil des ministres franco-allemand, alors que la journée s'est achevée par un dîner avec la Table ronde des industriels européens, un club libéral regroupant une cinquantaine de grandes entreprises, en présence d'Ursula von der Leyen, la future présidente de la Commission européenne.

Macron et Merkel avancent "toujours sur les sujets essentiels"

Tout au long de ce mercredi, il également été question de la politique industrielle, la défense européenne, mais aussi les exportations d'armes, notamment vers l'Arabie Saoudite. Depuis l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018, Berlin les a abandonnées, contrairement à Paris. Avant ces rendez-vous, l'Elysée a tenu à faire un point sur les relations entre Angela Merkel et Emmanuel Macron en affirmant qu'elle ont été "souvent mis[es] à l'épreuve" mais que le couple franco-allemand "avance toujours sur les sujets essentiels". 

Article le plus lu - La mère voilée prise à partie raconte son "traumatisme" › Voir les actualités

Autour du même sujet