DIRECT. Municipales à Paris : Hidalgo sacrée, tous les résultats par arrondissement

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Municipales à Paris : Hidalgo sacrée, tous les résultats par arrondissement"

DIRECT. Municipales à Paris : Hidalgo sacrée, tous les résultats par arrondissement RESULTATS MINICIPALES A PARIS - Anne Hidalgo sera donc maire de Paris pour les 6 prochaines années. Le point sur tous les résultats du 2e tour des municipales dans la capitale.

Découvrez tous les résultats des élections municipales, commune par commune, grâce à notre moteur de recherche :

L'essentiel
  • Anne Hidalgo est réélue maire de Paris. Les résultats définitifs sont pour bientôt, mais une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions crédite la socialiste de 48,7% des voix, devant Rachida Dati (33,8%) et Agnès Buzyn (13,3%).
  • Participation très faible au 2e tour. A Paris, le taux de participation est très faible. Il s'élevait à 17h à 23,89% (contre 38,60%) en 2014.
  • Consultez tous les résultats des municipales à Paris arrondissement par arrondissement
  • Voici tous les résultats par arrondissement communiqués par le ministère de l'Intérieur :
En direct

17:25 - Les informations à retenir à Paris

FIN DU DIRECT - C'est la fin de ce direct consacré aux résultats des élections municipales à Paris, merci de l'avoir suivi ! Revenons sur les informations à retenir de ce deuxième tour du scrutin : Anne Hidalgo l'emporte largement avec 48,7% des voix, devant Rachida Dati (33,8%) et Agnès Buzyn (13,3%). Ce second tour restera par ailleurs marqué par une abstention record.

16:49 - Le bilan critiqué d'Anne Hidalgo

Si la maire sortante de Paris repassera donc six ans de plus à la tête de la capitale, pour de nombreux parisiens, son bilan reste mitigé. Pendant tout son mandat, celle que les "haters" appellent Annie Dingo sur les réseaux sociaux lui reprochaient au choix la piétonnisation des voies sur berges, l'insalubrité de certains quartiers de la ville et leur niveau de sécurité, l'arrivée en masse des trottinettes ou les couacs à répétitions des Vélib'. Une maire clivante, qui va devoir faire face à de nouveaux enjeux.

16:29 - Les résultats définitifs à Paris

Au lendemain du second tour des élections municipales, les chiffres sont maintenant définitifs. Anne Hidalgo (Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts) s'impose donc avec 48,7% des suffrages, devant Rachida Dati (Les Républicains) et ses 33,8% et Agnès Buzyn (La République en marche), troisième avec 13,3%, selon les dernière estimations Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et les chaînes parlementaires. "Vous avez choisi l’espoir, vous avez choisi le rassemblement, une ville plus solidaire qui ne laisse personne sur le bord du chemin", a déclaré Anne Hidalgo après sa victoire, écornée toutefois par le faible taux de participation.

15:59 - Un 3e tour assuré pour Hidalgo

A Paris comme à Lyon et à Marseille, le mode de scrutin est différent que dans les autres communes françaises : il se fait en trois tours. Ces trois villes sont divisées en secteurs électoraux, où les électeurs glissent comme partout ailleurs un bulletin dans une urne en choisissant une liste et donc, des conseillers municipaux. Chaque secteur électoral n'a pas le même nombre de conseillers municipaux, leur nombre dépend de son nombre d'habitants. Ainsi, une fois élus les conseillers d'arrondissement, ce sont eux qui désignent le maire d'arrondissement, mais aussi les conseillers de Paris. La capitale en compte 163, qui éliront ensuite la maire de Paris, en l'occurrence, Anne Hidalgo.

15:42 - Le Parti socialiste conserve ses bastions

D'aucuns considéraient le Parti socialiste comme terminé. Pourtant, au lendemain du second tour des élections municipales, force est de constater que le PS a réussi à sauver quelques bastions historiques comme Anne Hidalgo à Paris ou Martine Aubry à Lille. Montpellier a été repris par Michaël Delafosse, Bourges bascule à gauche avec Yann Galut, Saint-Denis échappe aux communistes avec Mathieu Hanotin... L'alliance avec les écologistes, visibles dans plusieurs villes, signera-t-elle le retour du PS ?

15:21 - 41,6% de participation aux municipales

Au lendemain du second tour des élections municipales 2020, le taux définitif de la participation vient d'être précisé par le ministère de l'Intérieur : il est de 41,6%. Lors des dernières élections municipales, il était de 62,1%. Un taux d'abstention record qui pose question, dans ce contexte de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, pandémie qui aura rendu ces élections déjà exceptionnelles.

15:03 - Agnès Buzyn remercie ses soutiens

Au lendemain de sa lourde défaite aux municipales à Paris, les mots d'Agnès Buzyn sont rares. Sur son compte Twitter, la candidate du parti présidentiel LREM a tout de même tenu à saluer ses supporters. "Je voudrais remercier les Parisiennes et les Parisiens qui nous ont fait confiance hier (...) J’ai une pensée affectueuse pour mes équipes qui n’ont pas démérité en ne comptant ni leurs heures, ni leur énergie depuis tant de mois", écrit l'ancienne ministre sur Twitter. Et d'ajouter : Je veux féliciter nos nouveaux élus, au Conseil de Paris et dans les conseils d’arrondissement, au service de Paris et des Parisiens. Je pense particulièrement à Delphine Bürkli et Florence Berthout réélues pour un second mandat. Elles sont de formidables maires et méritent cette victoire (respectivement dans le 9ème et le 5ème arrondissement de Paris ndlr.)."

14:46 - Quelles seront les premières mesures d'Hidalgo à Paris ?

Réélue à la mairie de Paris à l'issue du second tour des municipales hier, Anne Hidalgo va pouvoir mettre en oeuvre plusieurs mesures annoncées pendant sa campagne. Comme elle l'avait promis, la capitale devrait poursuivre son évolution : piétonniser les abords du canal Saint-Martin, péréniser les "coronapistes" de vélo en conservant les 50km de pistes réservées aux vélos, mais aussi d'injecter 5 millions d'euros au budget du Fond de solidarité pour le logement (FSL), conçu pour aider des familles précaires à se loger.

14:23 - Hidalgo espère "travailler avec" Agnès Buzyn et Rachida Dati

Après sa victoire à la mairie de Paris, Anne Hidalgo a exprimé son soulagement et tenu à saluer ses deux concurrentes du second tour, Agnès Buzyn et Rachida Dati. "J'espère que nous pourrons travailler ensemble pour les Parisiennes et les Parisiens (...) Nous expérimenterons d'autres manières de faire vivre la démocratie parisienne. La victoire a du sens car elle est collective. Ce mandat est la plus belle des responsabilités. Avec mon équipe, nous serons là", a déclaré la maire réélue sur le parvis de l'Hôtel de ville.

13:49 - Rachida Dati se félicite d'avoir "redressé la droite à Paris"

Malgré sa lourde défaite, Rachida Dati s'est félicitée hier soir d'avoir "redressé la droite". "Ensemble avec tous mes colistiers, nous avons redressé la droite à Paris. Nous n'avons pas rendu vie à un parti, nous avons rendu vie à des valeurs", a affirmé Rachida Dati, soulignant qu'ils ont "ainsi rompu avec les haines, les rancoeurs, les divisions qui ont affaibli et fait perdre la droite parisienne depuis 2001".

13:17 - La défaite de Marlène Schiappa

La victoire d'Anne Hidalgo et de plusieurs de ses têtes de listes n'aura pas laissé beaucoup de place à ses concurrents. Comme Agnès Buzyn, Marlène Schiappa aura vécu une soirée compliqué en ce second tour des municipales. Dans le 14e arrondissement, la liste de La République en marche défendue par la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes (en deuxième position) termine quatrième seulement.

13:03 - "Lé défiance s'installe" pour Gérard Larcher

Après ce second tour des élections municipales marquées par l'abstention record, les réactions ne se sont pas faites attendre. Hier soir, le président du Sénat Gérard Larcher a déploré la faible participation. Pour lui, "la crise sanitaire ne peut expliquer à elle seule, une si faible participation (...) Le mal est plus profond et plus ancien. Crise après crise, notre pays se fracture, la défiance s'installe. Il nous appartient de recréer la confiance. C'est en réalité la crise du manque de résultats que nous vivons. Les Français réclament moins de discours, moins de bureaucratie, plus de proximité. À nous de comprendre le message qui nous est adressé ce soir, au-delà même des enjeux municipaux."

12:45 - Pour Buzyn, une campagne "dans les larmes"

Ce second tour et la défaite d'Agnès Buzyn dans la course à la mairie de Paris marque la fin d'une campagne compliquée pour la candidate La République en marche. Dans l’entourage d’Agnès Buzyn après l'annonce du scrutin, ses proches évoquent une "campagne [qui] a débuté dans les larmes, elle finit dans les larmes", rapporte une journaliste de TF1.

12:32 - Quels candidats élus à Paris ?

Anne Hidalgo (PS) s'est donc imposé facilement à Paris pour un second mandat, devançant ses deux concurrentes, Rachida Dati (LR) et Agnès Buzyn (LREM). Une large victoire qui permet à la maire réélue de rafler 96 sièges sur 163 au Conseil de Paris. Voici le détail des résultats des candidats élus par arrondissement : 

  • 1er secteur : Ariel Weil (PS) avec 53,32%,
  • 5ème : Florence Berthout (LREM-LR) avec 51,91%,
  • 6ème : Jean-Pierre Lecoq (LR) avec 52,26%,
  • 8ème : Jeanne D'Hauteserre (LR) avec 46,33%,
  • 9ème : Delphine Bürkli (LR) avec 43,67%,
  • 10ème : Alexandra Cordebard (PS) avec 67,94%,
  • 11ème : François Vauglin (PS) avec 66,73%,
  • 12ème : Emmanuel Grégoire (PS) avec 54,97%,
  • 13ème : Jérôme Coumet (PS) avec 63,87%,
  • 14ème : Carine Petit (PS) avec 47,90%,
  • 15ème : Agnès Evren (LR) avec 53,53%,
  • 16ème : Francis Szpiner (LR) avec 76,20%,
  • 17ème : Geoffroy Boulard (LR) avec 55,92%,
  • 18ème : Eric Lejoindre (PS) avec 62,06%,
  • 19ème : François Dagnaud (PS) avec 67,87%,
  • 20ème : Eric Pliez (PS) avec 56,95%.

12:18 - Pourquoi les Français n'ont pas voté ?

Le second tour des élections municipales 2020 restera marqué par une abstention record. Mais pourquoi les Français n'étaient-ils pas au rendez-vous des urnes ? Selon un sondage Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et les chaînes parlementaire, 43% des abstentionnistes n’ont pas voté par crainte "d’attraper le Covid-19". Parmi les autres motifs exprimés : "le fait que cette élection ne change rien à leur vie quotidienne" (38%) ; "séduit par aucune liste" (27%) ; "mécontentement à l’égard des hommes politiques en général" (24%) ; "les résultats sont connus d’avance" (22%).

LIRE PLUS

Contemporain