Guerre en Ukraine : 4 mois d'invasion de la Russie, carte et bilan du conflit

"Guerre en Ukraine : 4 mois d'invasion de la Russie, carte et bilan du conflit"

Guerre en Ukraine : 4 mois d'invasion de la Russie, carte et bilan du conflit UKRAINE. Quatre mois après le début de la guerre contre la Russie, l'Ukraine perd du terrain, alors que les combats sont concentrés à l'est. Le bilan humain, lui, flambe de jour en jour.

120 jours. Voilà quatre mois jour pour jour que l'Ukraine est en guerre contre la Russie. Ce vendredi 24 juin 2022 marque une nouvelle étape dans le conflit qui fait rage aux portes de l'Europe. Depuis 17 semaines, les combattants ukrainiens affrontent leurs adversaires russes chargés, sur ordre de Vladimir Poutine, de prendre le contrôle du pays voisin. Car ce n'est pas une simple guerre d'influence politique ou des menaces qui sont proférées par la Russie. Le patron du Kremlin a envoyé des milliers d'hommes envahir un pays déjà marqué par la perte d'une partie de son territoire de l'est en 2014, mais aussi de la Crimée, et auquel le monde entier (ou presque) vient en aide. Au point qu'à l'entame de ce cinquième mois de combats, c'est une décision historique qui vient d'être prise au niveau international : l'Union européenne a reconnu à l'Ukraine le statut de candidat en vue d'y être rattachée et donc d'obtenir une protection bien plus importante.

L'Ukraine cède du terrain dans la guerre face à la Russie

Depuis le 24 février, l'Ukraine a perdu du terrain, incontestablement. Cependant, depuis plusieurs semaines, la situation semble figée à l'est et au sud du pays. La Russie semble avoir concentré ses forces sur certains territoires et s'être désengagée, pour l'heure, de l'invasion du reste du pays. Une guerre d'usure sur des sites précis, comme la ville de Sievieodonetsk, dont les forces ukrainiennes doivent se retirer après plusieurs semaines de résistance, comme l'a annoncé ce vendredi 24 juin le gouverneur de la région de Louhansk, Serhi Haïdaï. "Cela ne fait plus aucun sens de rester sur des positions qui ont été constamment bombardées depuis des mois", justifie-t-il, laissant ainsi aux mains des russes une ville stratégique de la région industrielle du Donbass.

En dépit des vagues de sanctions internationales prises par les Occidentaux à l'encontre de la Russie, rien ne semble freiner Vladimir Poutine dans son entreprise de conquête de l'Ukraine, continuant de faire pilonner un pays qui n'en finit plus de compter ses morts et ravagé par des dégâts colossaux dans toutes les grandes villes. Sans aucune perspective de retrait des Russes, dont l'objectif est de "dénazifier" cet ancien état-membre de l'URSS.

Guerre Ukraine-Russie : la carte du conflit

Alors que la guerre en Ukraine a éclaté il y a quatre mois désormais, ce pays, jusqu'alors très peu connu du grand public, a vu tous les projecteurs être braqués sur lui. Depuis des semaines, il est question de l'invasion de la Russie. Mais concrètement, sur quels territoire cette dernière a-t-elle pris le contrôle ? Alors qu'elle n'en dirigeait qu'un tier (sans que ce soit officiellement reconnu par la communauté internationale), la Russie a étendu son emprise sur le Donbass, cette région de l'est de l'Ukraine, frontalière avec le pays envahisseur. Une frange de ce territoire résiste encore, bien que bombardée, notamment la ville de Dobropillia. Après l'annonce du retrait ukrainien de Sievieodonetsk, les hommes de Vladimir Poutine visent principalement Kharkiv.

La Russie a également pris le contrôle du sud de l'Ukraine, tout le long de la mer d'Azov et jusque dans les terres, faisant ainsi tomber dans son giron Marioupol. La pointe du Dniepr est par ailleurs aux prises des hommes de Vladimir Poutine, avec un symbole : la bataille à Kherson. Odessa, même si son stratégique port est à l'arrêt, n'est, à ce stade, plus le théâtre de combats. Les villes de Zaporijjia ou encore Dnipro ne sont plus, non plus, des cibles de l'armée russe qui concentre ses efforts à l'est.

La partie colorée correspond à la zone contrôlée par les forces russes.
La partie colorée correspond à la zone contrôlée par les forces russes. © Ministère des Armées

Quel est le bilan de la guerre entre l'Ukraine et la Russie ?

En quatre mois de guerre, le bilan humain du conflit est particulièrement lourd. Selon les Nations unies, qui tentent de faire un bilan quotidien, 4 677 civils ont été tués depuis le début du conflit, dont 4356 adultes et 321 enfants. Un bilan qui n'englobe que les pertes civiles et non pas militaires. L'ONU estime cependant que "les chiffres réels sont considérablement plus élevés, car la réception des infirmations provenant de certains endroits où des hostilités intenses se sont déroulées ont été retardées et de nombreux rapports sont toujours en attente de confirmation." Côté militaire, aucun chiffre officiel n'est communiqué. RFI rapportait la mort de 15 à 20 000 soldats russes depuis le début du conflit, tandis que l'Ukraine perdrait une centaine d'hommes par jour, soit une dizaine de milliers de combattants.