Mort de Claude Goasguen : emporté par le coronavirus après 22 jours de réanimation

Mort de Claude Goasguen : emporté par le coronavirus après 22 jours de réanimation L'ancien ministre Claude Goasguen est mort ce jeudi. Cette figure de la droite parisienne a succombé des suites du coronavirus.

Maire du 16e arrondissement de Paris pendant près de dix ans, Claude Goasguen est mort, a-t-on appris ce jeudi via l'AFP. Cette figure de la droite avait contracté le coronavirus voilà plusieurs semaines, avant d'être hospitalisé fin mars. Agé de 75 ans, il était parvenu à se remettre de la maladie, après 22 jours de réanimation. L'ancien édile "allait mieux", selon sa famille, il "remarchait". Mais des complications cardiaques sont intervenues et c'est à 9 heures ce jeudi matin qu'une crise cardiaque a provoqué son décès.

Claude Goasguen laisse derrière lui une importante carrière de maire donc, mais également de député pendant près de 23 ans, tour à tour des Xe, XIe, XIIe, XIIIe, XIVe et XVe circonscriptions de la capitale. Il était encore en fonction jusqu'à son décès. Egalement ministre, mais beaucoup plus brièvement, il a dirigé la Fonction publique, équivalent de l'Action et des comptes publics d'aujourd'hui, entre mai et novembre 1995. Depuis le début de la crise du coronavirus, il s'agit du deuxième ancien membre de gouvernement à décéder du coronavirus, après Patrick Devedjian.

Les réactions à la mort de Claude Goasguen ont afflué depuis l'annonce du décès de l'ancien ministre. "Claude Goasguen vient de partir, emporté par cette saloperie. Qu'importe ce que la politique peut en dire, il était mon ami et j'étais le sien, depuis nos vingt ans. Et tous les deux nous le savions", écrit par exemple François Bayrou sur Twitter. Gilles Le Gendre, leader des députés LREM, a parlé d'une "figure et une grande voix de l'Assemblée nationale". Nicolas Sarkozy a également réagi au décès de Claude Goasguen. "Ma famille politique perd l'un des siens. Claude Goasguen a dédié sa vie à son engagement. Il aimait le terrain et la proximité, il défendait ses convictions avec énergie, il était entier. Un élu qui marquera. Je pense à ses proches et leur adresse mes plus sincères condoléances", a écrit l'ancien chef de l'Etat.

Claude Goasguen, victime du coronavirus

L'ancien maire du 16e arrondissement de Paris avait contracté le Covid-19 dans le courant du mois de mars, développant des symptômes sévères de la maladie. Il avait été admis en réanimation où il restera dans un coma artificiel pendant 22 jours. Selon son entourage, cité par l'AFP, l'ancien ministre en était sorti en allant mieux. Il "remarchait", a ajouté son entourage, mais des complications sont intervenues par la suite, provoquant l'arrêt cardiaque qui lui a coûté la vie ce jeudi 28 mai 2020 à l'hôpital Corentin-Celton d'Issy-Les-Moulineaux, au sud de Paris.

Claude Goasguen, candidat aux municipales 2020

Claude Goasguen, député dans le 16e arrondissement de Paris jusqu'à sa mort, était candidat aux élections municipales 2020. Il figurait en troisième position sur la liste de Francis Szpiner, qui a manqué de peu la première position au premier tour dans l'ouest parisien. La tête de liste Les Républicains a d'ailleurs salué la mémoire de Claude Goasguen en publiant un communiqué sur Twitter.