Programme de Jean-Luc Mélenchon pour 2022 : économie, écologie, retraite...

"Programme de Jean-Luc Mélenchon pour 2022 : économie, écologie, retraite..."

Programme de Jean-Luc Mélenchon pour 2022 : économie, écologie, retraite... PROGRAMME MELENCHON. Sur la base de forums d'experts et d'une consultation populaire, Jean-Luc Mélenchon a mis au point un programme favorisant "un changement radical de cap" en France. Retraite, 6e République, économie, écologie... Voici le programme du candidat LFI en résumé.

[Mis à jour le 10 avril 2022 à 11h51] Ce dimanche soir à 20h, nous aurons les résultats des candidats détaillés ville par ville. Nos équipes se mobilisent pour vous donner en direct les résultats des votes dans vos villes, même dans les petites communes. Vous connaîtrez donc le score que le candidat de LFI a obtenu dans les différentes zones géographiques françaises. Nous vous dévoilerons également le taux d'abstention en France, qui, selon les estimations, risque d'être encore plus élevé qu'à la dernière élection (pour rappel, il était de 22,23% au premier tour et à 25,44% au second tour de la présidentielle de 2017), ainsi que le taux de participation, qui lui risque d'être en baisse par rapport à 2017 (pour rappel, il était de 77,77% au premier tour et de 74,56% au second tour de la présidentielle de 2017).

C'est la troisième campagne présidentielle consécutive de Jean-Luc Mélenchon. Lors de la précédente édition du scrutin, le tribun avait obtenu 19,58% des suffrages au premier tour, échouant de peu à se qualifier au second tour. Il s'était toutefois hissé 8 points au-dessus de son résultat de 2012, se positionnant ainsi de façon très favorable dans le contexte de la recomposition de la gauche. Le PS et Benoît Hamon ne pouvaient en effet pas en dire autant. Cette fois-ci, le candidat La France insoumise de 70 ans ambitionne d'atteindre enfin le second tour.      

Alors, quelles sont les principales propositions du programme "L'avenir en commun" de Jean-Luc Mélenchon ? Celui qui résume son projet en "construire une société d'entraide ayant pour but l'harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature" mise sur des axes économiques, culturels et écologique affirmés. Il veut notamment changer de Constitution et œuvrer à bâtir une société moins libérale économiquement. Justice, Covid, Europe, retraite ou pouvoir d'achat... Voici un résumé des mesures clés qu'il souhaite mettre en place s'il est élu.       

Programme pour l'économie

L'Insoumis est favorable à l'idée d'imposer une année blanche pour les profits du CAC 40. En matière de fiscalité, le député veut refondre l'impôt sur les sociétés pour établir l'égalité devant l'impôt entre PME et grands groupes, en instaurant un barème progressif en fonction des bénéfices réalisés et de leur destination. Il veut aussi supprimer l'impôt à taux unique, rétablir l'impôt de solidarité sur la fortune avec un volet climatique, réduire la TVA sur les produits de première nécessité et imposer les revenus du capital "comme ceux du travail".

Pour Jean-Luc Mélenchon, "l'argent existe pour vivre mieux, la dette n'est pas un problème". Le candidat entend "exiger de l'Union européenne que la Banque centrale européenne rachète les dettes publiques et les transforme en dettes perpétuelles à taux nul".

Programme pour la retraite 

Concernant la réforme des retraites, le candidat LFI souhaite "garantir une retraite digne" et "restaurer le droit à la retraite à 60 ans", en finançant le versement d'une pension à taux plein (au moins équivalente au SMIC) à tout salarié ayant cotisé pendant 40 ans. Sur BMF Business le 4 novembre 2021, le candidat a proposé trois axes de solutions successifs : 

  • "On n'a qu'à mettre le salaire des femmes au niveau de celui des hommes et les cotisations sociales payeront la différence", a-t-il commencé par expliquer.
  • En alternative, Jean-Luc Mélenchon suggère de créer "un million d'emplois en plus" : "S'il y a un million d'emplois de plus, on finance la retraite à 60 ans en 40 annuités", a-t-il souligné.
  • Troisième piste : "Une surcotisation de deux points sur tous les salaires au-delà de 3 400 euros".

Le candidat LFI a aussi expliqué pourquoi cette mesure de son programme lui semblait aussi fondamentale : "Vous savez comme moi que travailler trop longtemps nuit à la santé et que nuire à la santé augmente la détresse dans la vie personnelle, augmente la maladie, augmente le chômage des seniors qui coûte aujourd'hui 3 milliards. Autrement dit, ce que vous n'avez pas payé en retraite, vous le payez en chômage, la belle affaire".

Programme de Mélenchon pour la culture

Pour redynamiser la culture, Jean-Luc Mélenchon envisage d'augmenter le budget "consacré aux arts et à la culture à 1 % du PIB par an ". Ce qui "entraînera notamment une augmentation de plus d'un tiers du budget du ministère de la Culture, et augmentera également les budgets consacrés à la culture des autres ministères et des collectivités territoriales ainsi que celui de l'audiovisuel public", souligne le candidat La France Insoumise.

Il veut créer un Centre national des artistes-auteurs et autrices qui "organisera des élections professionnelles pour négocier et mettre en place une protection sociale adaptée à ces professions, encourageant la création comme l'intermittence du spectacle. Aussi, Jean-Luc Mélenchon souhaite "professionnaliser et revaloriser la place de l'éducation artistique et culturelle tout au long de la scolarité", en développant notamment la formation des enseignants du primaire et du secondaire à ces questions. Tous les établissements scolaires seraient par ailleurs jumelés avec des établissements culturels, pour faciliter la rencontre avec des artistes.

Programme pour l'écologie

Jean-Luc Mélenchon propose la création d'un Conseil à la planification écologique. Rattachée au Premier ministre, cette structure coordonnerait l'élaboration d'une loi de planification ", tandis qu'en parallèle, son ministère de l'Écologie mettrait en place les "mesures urgentes" : l'interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes, la réouverture des gares fermées depuis 2017, ou encore la rénovation thermique des bâtiments. Il souhaite inscrire dans la Constitution le principe de la "règle verte", selon laquelle on ne prélève pas davantage à la nature que ce qu'elle est en état de donner avec, pour objectif, une baisse de 65% des émissions en 2030 et rendre public un bilan annuel.

Social, sécurité... Les autres mesures

  • Le candidat LFI indique vouloir mettre le "social" au cœur de sa campagne. "Nous avons des lois d'urgence sécuritaire, des lois d'urgence sanitaire : il est temps d'avoir une loi d'urgence sociale", a-t-il insisté dans un entretien accordé au JDD le 11 septembre. Cette loi d'urgence sociale comporte "le blocage des prix sur les produits de première nécessité, l'augmentation du SMIC à 1 400 euros net et le report du remboursement des prêts garantis par l'État."
  • Le candidat de L'Union populaire dit vouloir en finir avec la politique "du chiffre" au sein des forces de l'ordre. Il veut rétablir la police de proximité, renforcer la formation des agents et supprimer la BAC. Il compte également interdire l'utilisation de matériels de maintien de l'ordre dangereux.
  • Au niveau de la justice, il promet le recrutement de 13 000 magistrats, 20 000 greffiers, et 10 000 personnels administratifs. Il veut rendre certaines procédures courantes comme le divorce gratuit.
  • Concernant les droits de succession, il entend plafonner les héritages à 12 millions d'euros. "Au-delà de 12 millions d'euros, je prends tout", a assené le candidat de la gauche radicale. 
  • Jean-Luc Mélenchon entend revenir sur les privatisations de plusieurs activités, notamment celle des aéroports, de la Française des jeux mais aussi des autoroutes, selon le programme
  • Sur le pass sanitaire et vaccinal, Jean-Luc Mélenchon s'est positionné comme un fervent opposant. "Nous nous opposons au pass sanitaire parce qu'il est attentatoire à la liberté dans le monde du travail, dans la société, dans les rapports humains" avait-il lancé fin août. Lors de son interview au JDD, le député est revenu sur son rejet du pass : "Faire croire que ses titulaires ne présentent plus de danger pour les autres, c'est faux ! Mais le pass sanitaire crée une société de contrôle généralisé. Fichage généralisé, contrôles intempestifs absurdes, etc. Je l'ai dit sur tous les tons et j'ai voté contre".
  • L'Insoumis défend la souveraineté nationale et, en matière de politique européenne, il souhaite la "rétablir, à partir de deux clauses essentielles : la non-régression sociale, écologique et démocratique, et l'alignement sur les normes les mieux-disantes". Il explique vouloir "utiliser la clause opt-out (désengagement, en français, NDLR) quand les traités sont contraires aux engagements du programme". 

Le programme complet de Jean-Luc Mélenchon

Si vous souhaitez avoir plus de détails et voir toutes les mesures proposées par le candidat Jean-Luc Mélenchon, c'est en ligne, sur son site de campagne. Retrouvez son programme ici.

Election présidentielle