Éric Zemmour : de passage à Béziers, il poursuit son tour de France aux airs de campagne

Chargement de votre vidéo
"Éric Zemmour : de passage à Béziers, il poursuit son tour de France aux airs de campagne"

Éric Zemmour : de passage à Béziers, il poursuit son tour de France aux airs de campagne SONDAGE ZEMMOUR. Alors qu'il poursuivait sa tournée aux airs de meeting pour assurer la promotion de son livre, Éric Zemmour a été exhorté par son ami Robert Ménard, l'édile de la ville du sud, à discuter avec Marine Le Pen. Une proposition rapidement balayée par le polémiste qui a rappelé qu'il n'était même pas encore candidat.

L'essentiel
  • Samedi 16 octobre 2021, Eric Zemmour s'est rendu à Béziers où il a d'abord été reçu en privé par le maire de la ville, Robert Ménard. "C’est plus qu’une simple visite d’amitié" a notamment déclaré l'édile de la ville du sud de la France au micro de BFM TV, faisant écho aux propos tenus la veille par Gilbert Collard qui avait évoqué "une visite d’amitié". Il a ensuite répondu à des questions de citoyens au cours d'une conférence aux airs de meeting politique. Au début de celle-ci, Robert Ménard a exhorté le polémiste à se mettre d'accord avec Marine Le Pen. Eric Zemmour lui a rétorqué que, pour l'instant, il n'était même pas encore candidat.
  • Cinquante professeurs ont signé une tribune publiée dans Le Figaro vendredi 15 octobre 2021. Dans celle-ci, ils exhortent à soutenir une candidature du polémiste à l'élection présidentielle de 2022 afin de renouer avec l'école "républicaine" telle qu'ils la conçoivent.
  • Eric Zemmour à l'Elysée, Laurent Wauquiez à Matignon ? C'est ce à quoi rêverait le polémiste s'il parvenait à atteindre la fonction suprême. L'information est dévoilée jeudi 14 octobre 2021 par L'Express et l'hypothèse pourrait se confirmer ou non lors d'une venue de l'essayiste en Auvergne-Rhône-Alpes, région dirigée par l'ex-président des Républicains.
  • L'option d'un ticket Zemmour-Wauquiez serait une pierre de plus dans l'entreprise de faire "renaître le RPR" que souhaite entreprendre Eric Zemmour. De quoi bousculer les équilibres politiques alors que la droite LR pourrait n'arriver qu'en quatrième position, et que plusieurs anciens du Rassemblement national se rallient au candidat putatif.
  • Les sondages se multiplient et le mano a mano se poursuit entre Eric Zemmour et Marine Le Pen. Alors qu'Eric Zemmour est envoyé au second tour par Harris Interactive dans une enquête dévoilée mercredi 13 octobre (avec 17%), ce jeudi 14, BVA le voit derrière la candidate du RN (14% à 16%). Avec les marges d'erreur à prendre en compte, tout reste ouvert entre les deux nationalistes. Vendredi 15 octobre, un nouveau sondage réalisé par Odoxa pour L'Obs, crédite Eric Zemmour de 16% des voix au premier tour du scrutin. Le polémiste se placerait derrière Marine Le Pen (18%).
Dernières actualités

Une campagne, peut-être, mais à quel prix ?

Chronique de campagne du 17 octobre. 10h45. Alors qu'il n'est pourtant toujours pas officiellement candidat, Eric Zemmour continue d'alimenter la sphère médiatique au gré de prises de paroles et de visites toujours plus suivies et polémiques. Si la raison invoquée pour ses nombreux déplacements est la promotion de son livre qu'il a choisi d'éditer lui-même à la suite d'un conflit avec Albin Michel, les ventes de celui-ci pourraient être une des premières sources de financement pour mener une campagne en vue de l'élection présidentielle 2022. D'ailleurs, selon un calcul de nos confrères de France Télévisions, la vente de son dernier ouvrage lui aurait déjà rapporté "près d'1,6 millions d'euros" depuis sa sortie, il y a cinq semaines. Mais ce n'est pas tout car le polémiste peut également compter sur le soutien de l'association Les amis d'Éric Zemmour qui a lancé sur Internet, un appel aux dons. Nos confrères évoquent également la vente de produits dérivés. Pour rappel, si un candidat parvient à obtenir plus de 5% à l'issue du premier tour d'une élection présidentielle, la moitié de ses frais de campagne (les affiches, locations de salles etc.) lui seront remboursés par l'État.

Une tribune signée par des professeurs pour soutenir une éventuelle candidature d'Eric Zemmour

Chronique de campagne du 16 octobre. 13h45. Alors qu'il n'est toujours pas officiellement candidat pour briguer l'Élysée en 2022, Éric Zemmour continue d'agiter le débat public et reçoit divers soutiens. Dans une tribune collective publiée par Le Figaro vendredi 15 octobre 2021, cinquante enseignants ont souhaité appeler à soutenir une candidature éventuelle d'Éric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022. Dans celle-ci, les signataires estiment dans un premier temps que l'école républicaine, "telle que la concevait la tradition française, a cessé d'exister". Aussi, selon eux, "l'alliance des libéraux de droite et des libertaires de gauche, comme l'écrivait Éric Zemmour dans "Le Suicide français", aura eu sa peau." Dans la foulée, ces professeurs ont lancé leur site internet, www.lesprofsaveczemmour.fr. Après de nombreux paragraphes dans lesquels les professeurs signataires explicitent leur vision de l'école républicaine, ils concluent ce texte ainsi : "Nous appelons l'ensemble de nos collègues, et plus largement encore tous ceux qui n'ont pas renoncé à la grandeur intellectuelle de la France et de ses élites, au prestige de ses métiers, et à l'école républicaine qui en est la matrice, à s'investir dans la campagne pour une candidature d'Éric Zemmour, et à porter celui-ci jusqu'à la victoire." Cependant, cette tribune publiée par nos confrères est loin d'avoir fait l'unanimité au sein du corps professoral. Quelques heures plus tard, des professeurs ont tenu à répondre à ce texte, non sans humour, via le hashtag #LesProfsAvecCthulhu (NDLR : Cthulu est une entité monstrueuse cosmique sortie de l'imaginaire de l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft dans sa nouvelle intitulée L'Appel de Cthulhu, publiée dans le pulp Weird Tales en 1928).

LIRE PLUS
En savoir plus

Zemmour candidat à l'élection présidentielle 2022 ?

Le journaliste ne s'en cache pas, il jouera un rôle dans cette campagne présidentielle. Le 28 août, il affirmait sans sourciller qu'il avait "envie" d'unir les droites. Pour l'heure, c'est en tant qu'essayiste qu'il veut aller à "la rencontre des Français". C'est d'ailleurs pour promouvoir son livre, multiplier les séances de dédicaces voire les réunions publiques qu'il avait décidé début septembre de mettre entre parenthèses sa collaboration avec Le Figaro. Le journal lui avait fixé une ligne rouge il y a quelques semaines : si ses velléités politiques étaient trop affirmées, il devrait stopper de commenter l'actualité dans le média. Invité de France 2 samedi 11 septembre, dans l'émission de Laurent Ruquier "On est en direct", Eric Zemmour s'est semble-t-il fait violence pour ne pas annoncer sa candidature. Il a toutefois laissé entendre que cette annonce n'était qu'une question de temps. "Pour l'instant, je ne suis pas candidat. Quand je voudrai être candidat, je dirai que je suis candidat. Quand je le déciderai, je le dirai. Pour l'instant, je réfléchis. Il y a des gens, depuis des mois, depuis des années, qui me poussent à être candidat, qui pensent que c'est moi qui ai les bonnes idées pour la France", a-t-il indiqué. Il a réitéré cette position mi-septembre sur RTL, sur BFMTV et sur CNews. Le 28 septembre, Le Parisien a révélé qu'Eric Zemmour a déjà à sa disposition un grand local de campagne, dans le VIIIe arrondissement de Paris, loué par l'association des amis d'Eric Zemmour.

Quels sont les résultats des sondages sur Eric Zemmour ?

Eric Zemmour va-t-il venir dynamiter la campagne présidentielle et rebattre toutes les cartes ? Alors qu’il ne s’est pas déclaré candidat au scrutin, le polémiste est identifié comme un acteur de la vie politique, d’autant plus depuis qu’il multiplie les déplacements et prises de parole. Conséquence directe : les instituts de sondages l’incluent dans leurs enquêtes d’opinion. Et sa présence montre un réel attrait d’une partie des électeurs pour celui qui vient marcher sur le terrain identitaire dont le (quasi) monopole revenait jusqu’alors à Marine Le Pen. Mais les idées de l’ancien journaliste infusent dans l’opinion publique. Au point que, tout juste crédité de 5,5 % des voix le 9 juin (sondage Ifop), Eric Zemmour est monté à 17 % dans une enquête Harris Interactive dévoilée le 6 octobre, se qualifiant ainsi pour le second tour devant Marine Le Pen. Car depuis la mi-septembre, il stagne en moyenne dans les autres sondages autour de 14%, au coude-à-coude avec Xavier Bertrand, dépassant tout autre candidat LR et talonnant Marine Le Pen. Vendredi 15 octobre, un nouveau sondage réalisé par Odoxa pour L'Obs, crédite Eric Zemmour de 16% des voix au premier tour du scrutin. Le polémiste se placerait derrière Marine Le Pen (18%).

Forcément, à la droite de la droite, et plus spécifiquement au RN, l'idée qu'Eric Zemmour puisse affaiblir la campagne de Marine Le Pen agace. D'autant que selon un sondage YouGov pour Linternaute, daté de février, le polémiste est perçu comme un meilleur candidat pour la droite souverainiste par les sympathisants de droite.

Eric Zemmour en Une de Paris Match

Jeudi 23 septembre 2021, Paris Match a mis en vente son numéro hebdomadaire avec, en couverture, une photo d’Eric Zemmour se baignant dans la mer, aux côtés de sa conseillère Sarah Knafo. Un cliché qui, depuis sa parution, ne cesse d’alimenter les discussions sur le lien entre le possible candidat à l’élection présidentielle 2022 et celle qui est de tous ses déplacements. "Doublure, souriante et collégiale", "femme de l’ombre", "celle qui murmure à l’oreille d’Eric Zemmour"… Au fil des pages, l’hebdomadaire dresse le portrait de cette Enarque de 28 ans, investie en 2016 auprès d’Henri Guaino lorsqu’il envisageait de se lancer dans la course à l’Elysée et qui s’est mise en disponibilité de son poste à la Cour de comptes début septembre pour se consacrer au probable destin présidentiel du polémiste. Voici a également dévoilé ce même jour une enquête, évoquant même un "idylle" entre les deux.

L’enquête menée par Paris Match n’a pas été du gout d’Eric Zemmour. Il a fustigé le magazine, le qualifiant de "caniche du pouvoir, essay[ant] de [lui] nuire", non sans s’émouvoir de "commence[r] à inquiéter suffisamment", alors que le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges le crédite de 13% d’intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. Ses avocats ont par ailleurs indiqué engager "sans délai des procédures à l’encontre de ces publications (Paris Match et Voici)."

Comment Eric Zemmour s’est-il retrouvé à la Une de Paris Match ? Selon Bruno Jeudy, rédacteur en chef du magazine, les photos ont été prises samedi 18 septembre par un photographe "caché". "Peut-être derrière un arbre ou dans une cabine de plage, je ne sais pas", a-t-il précisé sur RMC. Et d’assurer : "Il s'agit d'une photo volée". De quoi tordre le cou à l’idée d’un coup monté ? Pas si sûr. Car dans un article paru mercredi 22 septembre, Libération assure que "Pascal Rostain (le photographe, ndlr) les a suivis dans les coulisses avec leur accord." De son côté, la journaliste Pauline de Saint-Rémy cite une source dans Politico indiquant : "Ils savaient depuis quelques heures (avant que le journal ne paraisse), ils auraient assigné ‘Match’ avec un référé liberté s’ils voulaient que ça ne sorte pas…" Vrai travail de paparazzi ou coup politique ? Si la question n’est pas élucidée, il n’en demeure pas moins qu’Eric Zemmour fait encore parler de lui.

Eric Zemmour et Sarah Knafo, un duo politique

Sur la Une de Paris Match, Eric Zemmour n'apparaît pas seul. Le cliché le montre en effet en train de se baigner en compagnie d'une femme. Il s'agit de Sarah Knafo. Âgée de 28 ans, c'est elle qui pilote la tournée du polémiste et qui devrait donc, s'il se lance officiellement, prendre la direction de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022. Très discrète jusqu'alors, elle s'est retrouvée sous les feux des caméras en étant de tous les déplacements du probable candidat. Diplômée de l'ENA en 2017, elle a eu le luxe de choisir le corps d'Etat qu'elle souhaitait intégrer à l'issue de ses études. Son choix s'est orienté vers la Cour des comptes. Mais début septembre, elle s'est mise en disponibilité pour se consacrer pleinement à l'ancien journaliste. 

Ce n'est pas la première aventure politique dans laquelle se lance Sarah Knafo. En 2016, elle était aux côtés d'Henri Guaino lorsque ce dernier se prenait à rêver d'une ambition présidentielle. A cette même époque, elle rencontre Eric Zemmour, notamment en organisant des réunions à son domicile qui voyaient défiler Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Wauquiez ou encore celui qu'elle accompagne désormais constamment. Leur relation se limite-t-elle à du strict conseil politique ? Selon Voici, les deux vivraient un "idylle" alors qu'Eric Zemmour est marié à Mylène Chichportich depuis près de quarante ans.

Contemporain