Harry et Meghan Markle : regrets, excuses... Le duc s'exprime sur la rupture avec la famille royale

Harry et Meghan Markle : regrets, excuses... Le duc s'exprime sur la rupture avec la famille royale HARRY et MEGHAN. Dans sa première prise de parole publique consacrée à sa mise en retraite de la famille royale, Harry a eu des mots surprenants, faisant comprendre qu'il aurait espéré une autre issue.

[Mis à jour le 20 janvier 2020 à 12h37] "Il n'y avait pas d'autres possibilités". Le discours prononcé par le prince Harry, ce dimanche 19 janvier, lors d'un dîner de charité, ressemble bien au trentenaire : inattendu et spontané. Pour la première fois depuis l'annonce surprise par laquelle il faisait savoir qu'il voulait se mettre en retrait de la famille royale, Harry s'est exprimé, publiquement, se sachant filmé. Evidemment, tous les médias britanniques ont retransmis les images du duc de Sussex, manifestement touché.

Harry a déclaré que la Couronne avait décidé de l'exclure de la ligne directe de la monarchie et de le priver de ses droits de représentation, ce qu'il regrette. "Nous espérions continuer à servir la reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n'a pas été possible", a-t-il indiqué. Le prince et son épouse conservent leur titre de duc (et duchesse) mais ont perdu celui d'"altesse royale". Harry a par ailleurs exprimé sa "grande tristesse", faisant donc savoir que les négociations et discussions qui ont lieu début janvier avec la Reine, le prince Charles et le prince William n'avaient pas abouti à ce qu'il espérait. Harry a par ailleurs présenté des excuses pour ne "pas avoir toujours bien fait les choses". Mais Harry a insisté sur un point : sa démarche était sincère et préparée. "La décision que j'ai prise pour ma femme et moi n'a pas été prise à la légère", mais après "des mois de pourparlers, suivant des années de défis", a-t-il ajouté. "J'aurai toujours le plus grand respect pour ma grand-mère, ma commandante en chef, et je lui suis extrêmement reconnaissant. [...] Je continuerai d'être le même homme qui chérit son pays et consacre sa vie à soutenir les causes, les organismes de bienfaisance et les communautés militaires qui sont si importants pour moi".

Comprendre la crise Meghan Markle / Harry

L'annonce choc de Meghan Markle et du prince Harry

Le coup d'éclat de Meghan Markle et du prince Harry tient en quelques mots. "Nous avons l'intention de renoncer (au rôle de) membres 'senior' de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant à soutenir la reine", ont-ils annoncé dans un communiqué mercredi 8 janvier. Un énième rebondissement dans la polémique qui entoure le couple royal. "Nous prévoyons désormais de partager notre temps entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord, en continuant à honorer notre devoir auprès de la reine, le Commonwealth, et nos patronages", ont-ils ajouté.

Une réunion de crise

Lundi 13 janvier, la Reine et le Palais de Buckingham ont organisé une conférence pour discuter du retrait des duc et duchesse de Sussex. Étaient conviés, autour d'Elizabeth II : le prince Charles, le prince William, le prince Harry. Meghan Markle était également convoquée à cette réunion. La comédienne, qui es retournée au Canada la semaine dernière, a assisté au conseil via une dispositif de visioconférence. Cette réunion a permis de clarifier la position de la Couronne quant au départ progressif du prince Harry et Meghan Markle. Dans les négociations figuraient, selon les médias britanniques, la somme qui sera retirée au couple de la dotation financière versée par le prince Charles, mais aussi la question de leurs titres, que Meghan et Harry souhaiteraient conserver. La manière dont le jeune couple pourra exercer des activités commerciales et de quelle manière les intérêts de la famille royale seront préservés ont été également abordés comme la question de leurs représentations au Royaume-Uni. Dans un premier communiqué, la reine Elizabeth II a fait savoir son accord pour une période de transition en soulignant qu'il restera du travail à faire pour concrétiser le retrait du prince Harry et de Meghan Markle. 

Elisabeth II déçue et attristée

La famille royale a l'habitude de laver son linge sale en famille, depuis des décennies, mais ce début d'année 2020 marque un tournant dans l'histoire de leurs disputes, désaccords et autres bisbilles. En annonçant publiquement vouloir se mettre en marge de la famille royale, Harry et son épouse Meghan ont cassé les codes les plus élémentaires : ils ont une décision majeure sans consultation préalable des autres membres de la famille, ont décidé d'en faire part au monde entier de manière unilatérale. Le prince Harry et Meghan Markle se sont aussi exposés à des conséquences dont ils ne peuvent ignorer la teneur. D'abord, ils doivent faire face à la surprise, l'agacement et la déception des membres de la famille royale. La BBC a fait savoir, s'appuyant sur plusieurs sources à Buckingham, que la reine et le prince Charles avaient été "meurtris" et "déçus" par l'annonce d'Harry et de sa femme. Le Times de cette semaine cite les propos tenus par le prince William, relayés par une source proche des intéressés après avoir pris connaissance des intentions d'Harry. "J'ai toujours aidé et soutenu mon frère, mais aujourd'hui, je ne suis plus en mesure de le faire. Nous sommes des entités séparées désormais, cela me rend triste", aurait regretté le frère d'Harry.

Meghan Markle et Harry veulent-ils protéger leur bébé ?

Depuis plusieurs mois, Meghan Markle et le prince Harry subissent une forte pression médiatique, pression qui les aurait poussés à passer Noël au Canada avec leur fils Archie et la mère de la duchesse de Sussex, brisant ainsi la traditionnelle cérémonie à Sandringham House. Le prince Harry avait également dénoncé les critiques virulentes de la part de certains tabloïds en les accusant de violer sa vie privée. "J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes", avait-il déploré en octobre 2019.

En partageant leur vie entre l'Amérique du Nord et la Grande-Bretagne, le duc et la duchesse souhaiteraient offrir à leur fils une vie moins en prise avec le cocon royal. "Cet équilibre géographique nous permettra d'élever notre fils avec une appréciation de la tradition royale dans laquelle il est né, tout en offrant à notre famille l'espace pour se concentrer sur le prochain chapitre", ont-ils d'ailleurs indiqué.

Au Canada pour fuir les médias ?

Le couple formé par Meghan Markle et le prince Harry avait fait polémique à la fin de l'année 2019 en raison de son désir de ne pas passer les fêtes auprès du reste des membres de la famille royale britannique. Et pour cause, les Sussex s'étaient envolés pour le Canada afin de passer six semaines de break avant de revenir en Angleterre. Les rumeurs avaient alors laissé sous-entendre que la reine Elizabeth II, 93 ans, n'avait pas digéré cette nouvelle. D'ailleurs, la petite famille n'était pas apparue dans son allocution de Noël. Vendredi 10 janvier, Meghan Markle a finalement décidé de regagner, seule, le Canada pour échapper aux critiques.