Inscrite à l'école privé après "des menaces de mort"

Marion Maréchal le 29 août 2015 à Plan-d'Aups-Sainte-Baume. © LILIAN AUFFRET / SIPA
Selon le père adoptif de Marion Maréchal, Samuel Maréchal, celle-ci a reçu des menaces de mort dans l'école publique où elle était inscrite en primaire. Dans un article de mars 2015, L'Express complète : "A l'école de Marion comme, plus tôt, à celle de Marine, les camarades tambourinent sur la porte des toilettes et la traitent d'antisémite, à un âge où aucune gamine ne sait placer la mer Morte sur une carte". Fin CM1, la maîtresse conseille à Yann Le Pen de "sécuriser" sa fille quelques années dans le privé. C'est donc à l'Institution traditionaliste Saint-Pie-X à Saint-Cloud que la fillette fait sa rentrée en CM2. Elle y restera jusqu'en fin de 5e,  et y côtoiera entre autres Madeleine de Jessey, future secrétaire nationale Les Républicains et créatrice du mouvement "Sens commun" en 2013.
Suggestions de contenus