Elle a été rejetée de la réserve opérationnelle

Marion Maréchal à une conférence de presse à Paris le 19 juillet 2016. © CHAMUSSY / SIPA
A la suite de l'assassinat terroriste du père Jacques Hamel dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en juillet 2016, Marion Maréchal avait déclaré sur Twitter qu'elle voulait intégrer la réserve opérationnelle de l'armée. Le 3 février 2017, celle qui était encore députée du Vaucluse à l'Assemblée a reçu une réponse négative du chef de corps du Groupement de recrutement et de sélection de la zone de défense du sud-est. Une fin de non-recevoir s'appuyant sur l'article LO 142 du code électoral, selon lequel un engagement dans la réserve opérationnelle est incompatible avec un mandat de parlementaire. Marion Maréchal parlera d'"argument bidon", en soulignant que d'autres parlementaires ont été membres de la réserve pendant leur mandat.
Suggestions de contenus