Elle a porté plainte contre l'armée

Illustration. Le code électoral. © WITT / SIPA
Après le refus de l'armée de l'intégrer dans la réserve opérationnelle, Marion Maréchal a contesté la décision en justice, devant le tribunal administratif de Lyon. Elle invoque alors l'article L46 du code électoral qui "prévoit une exception au principe d'incompatibilité entre fonctions de militaire de carrière ou assimilé et certains mandats électifs, au profit des réservistes actifs", décrypte La Dépêche. Mais le tribunal administratif de Lyon a finalement rejeté sa demande, le 10 octobre 2018, en faisant valoir une décision du Conseil constitutionnel de 2014. L'article désigné par Marion Maréchal ne s'applique pas au mandat de député. Pas d'exception valable, donc, pour celle qui depuis n'est même plus députée… et pourrait donc si elle le voulait déposer une nouvelle demande.
Suggestions de contenus