Programme d'Emmanuel Macron : retraite, RSA... Le résumé de son projet 2022-2027

"Programme d'Emmanuel Macron : retraite, RSA... Le résumé de son projet 2022-2027"

Programme d'Emmanuel Macron : retraite, RSA... Le résumé de son projet 2022-2027 PROGRAMME MACRON. Réélu, le président sortant veut "accélérer" sur la transition écologique, et faire de l'école et de la parité des priorités... Voici les axes clés du programme d'Emmanuel Macron pour son nouveau mandat.

Les résultats de la présidentielle près de chez vous

[Mis à jour le 24 avril 2022 à 23h36] Les Français (en tout cas la majorité d'entre eux) ont voté. Selon les résultats affinés d'Elabe pour BFMTV ce dimanche soir, Emmanuel Macron aurait récolté 58,6% des suffrages des électeurs inscrits au second tour de la présidentielle 2022 ; Marine Le Pen 41,4%. Mais quel est le programme du candidat LREM ? Durant cette campagne 2022, Emmanuel Macron a dû avant tout défendre son bilan, tout en convainquant l'opinion qu'il pouvait encore innover s'il restait à l'Elysée. Une position acrobatique, qui l'a exposé à diverses critiques, notamment au cours du débat d'entre-deux-tours, quand la candidate du RN l'a mis face à ses manquements en matière de pouvoir d'achat. 

Lors de son meeting à Marseille le 16 avril dernier, celui qui était candidat LREM pour la deuxième fois a entre autres déployé sa stratégie de "planification énergétique", avec la création de deux nouveaux ministères dédiés, allant même jusqu'à affirmer : "La politique que je mènerai dans les cinq années à venir sera écologique ou ne sera pas". Public, son programme est disponible dans son intégralité en ligne et à retrouver ci-dessous, mais en voici la synthèse par thèmes ainsi que les dernières précisions ci-dessous.

Emmanuel Macron et l'Europe

Les Français s'apprêtent à voter au second tour de la présidentielle. Ce rituel sera cette année une véritable répétition de l'édition 2017, lorsqu'Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'étaient affrontés en finale. En 2022, on a retrouvé les thèmes sur lesquels ils divergent, même si chacun a tenu à imposer son sujet de prédilection dans les rares débats, mais surtout dans les médias. Dans le cas du président sortant, l'Europe a été un fil conducteur. Que prévoit Emmanuel Macron pour l'Union européenne dans son programme ? Connu pour être pro-européen, le président sortant a prouvé tout au long de son mandat qu'il était très attaché à ce que la France joue un rôle conséquent dans la construction européenne. Avec la présidence du Conseil de l'Europe prise en janvier pour six mois et son action diplomatique pour gérer la guerre en Ukraine en concertation avec les ministres européens, il a axé la fin de son mandat sur cette priorité européenne. Dans son programme, on trouve l'ambition de réformer l'espace Schengen, dans le cadre d'un projet présenté aux ministres de l'intérieur européens à Tourcoing. Il compte notamment créer un conseil pilotant Schengen et créer un dispositif intergouvernemental d'urgence pour aider Frontex, comme il l'a expliqué lors d'une conférence de presse le 17 mars dernier. Il ambitionne également de consolider la puissance de l'Europe en "assurant son autonomie stratégique" par l'adoption d'une doctrine commune et un renforcement considérable des capacités des armées européennes.

Quel est le programme de Macron sur les retraites ?

Sur le dossier sensible de la réforme des retraites, déjà envisagée en 2017 mais qui n'avait pas pu aller à son terme en raison de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a, semble-t-il, lâché un peu lest, se montrant moins ferme qu'initialement. Alors que le président sortant prône un âge de départ à la retraite à 65 ans, il a expliqué que le projet pourrait être revu à 64 ans. Sur France 2 mercredi 13 avril 2022, le chef de l'État a précisé sa réflexion : "dès la réforme passée durant le quinquennat, on va décaler l'âge légal de 4 mois chaque année. À partir de 2023, il y aura quatre mois de décalage, quatre mois l'année d'après, ce qui veut dire qu'on arrivera autour de 64 ans en 2027-2028. Et il faut qu'il y ait une clause de revoyure." Soit à la fin du quinquennat. La réforme pourrait-elle s'arrêter là ? Rien n'est moins sûr. Voici les points principaux de la réforme des retraites envisagée par Emmanuel Macron :

  • Le système par répartition est conservé
  • Le report progressif de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans avec ajout de 4 mois par an dès 2023 et jusqu'en 2032. Une personne née en 1961 pourrait partir à la retraite à l'âge de 62 et 4 mois en 2023 ou 2024 contre 62 ans tout court pour une personne née en 1961 et appelée à partir à la retraite en 2023. La génération née en 1969 partirait à 65 ans. Mais une clause de revoyure serait instaurée en 2017-2028, lorsque l'âge aura alors été repoussée à 64 ans, si la réforme est adoptée.
  • "Les carrières longues" et la "réalité des métiers et des tâches" seraient prises en compte, une manière de reconnaître la pénibilité mais via des facteurs "individualisés".
  • L'augmentation de la pension minimale à taux plein à 1 100 euros par mois.

Emmanuel Macron souhaite que la réforme de retraites fasse partie des premiers chantiers mis en place s'il est réélu à L'Elysée mais conscient que le report de l'âge légal du départ à la retraite a pu être mal reçu il explique que "l'âge de 65 ans n'est qu'un horizon au delà de 2030". Ce que le candidat souhaite entamer "tout de suite" ce sont les discussions "avec les forces politiques et avec les forces syndicales" afin de prévoir d'éventuelles "clauses de revoyure pour rouvrir le jeu". Un discours qui se veut rassurant pour les électeurs.

Surtout le candidat à sa succession veut organiser la concertation et n'exclut pas d'avoir recours à un référendum pour consulter l'avis des Français sur la réforme des retraites, chose inhabituelle pour le président sortant qui n'a jamais organisé de référendum ni même fait référence à l'idée. Enfin la dernière volte-face d'Emmanuel Macron porte sur l'âge de départ à la retraite car si le président sortant ne démordait des 65 ans, il a finalement évoqué un décalage progressif à la retraite à 64 ans au lendemain du premier tour.

Quel est le programme de Macron concernant le RSA ?

Plusieurs mesures ont été annoncées par Emmanuel Macron sur l'emploi et l'insertion professionnelles mais une a principalement retenu l'attention : celle de lier le versement du RSA à une activité d'insertion.

  • Le revenu de solidarité activé, le RSA, serait ainsi conditionné au fait de réaliser 15 à 20 heures d'activité par semaine dans un objectif d'insertion professionnelle. 
  • "Le RSA, ça vient du RMI. On l'a oublié, mais c'est le 'i' de l'insertion. Il y a l'idée qu'il fallait travailler pour s'insérer (...). On ne peut pas dire 'on verse le RSA' mais on ne l'accompagne pas", avait-il justifié face à la polémique, lors d'une interview accordée à M6 fin mars. "Je ne suis pas pour l'esclavagisme", avait-il ensuite ironisé, avant de préciser que si ces heures étaient "un travail" , elles seraient "rémunérées au moins au SMIC".

Quel est le programme de Macron sur l'emploi et le travail ?

Outre le RSA, Emmanuel Macron a dévoilé plusieurs mesures avec un objectif : le plein emploi en 2027. Pour rappel, l'Organisation internationale du travail (OIT) estime que le plein emploi est atteint lorsque le taux de chômage est inférieur à 5%.

  •  La transformation de Pôle emploi en un "guichet unique" dénomme France Travail pour simplifier les démarches et limiter les interlocuteurs.
  • Poursuite de la réforme de l'assurance chômage.
  • Réforme du compte épargne-temps pour le transformer en dispositif portable et universel. Il permettrait de choisir de prendre ses congés et RTT ou de les placer sur un compte pour en profiter pour sa retraite ou de les faire rémunérer. 
  • Les prestations sociales seront directement versées sur le compte en banque des allocataires avec le double objectif de lutter contre la fraude et d'aider les bénéficiaires à toucher les aides auxquels ils ont droit. "Je veux aider tous les Français qui n'ont pas accès à ces aides alors qu'ils y auraient droit parce que c'est trop compliqué, ou qu'il y a trop de démarches", a-t-il résumé. Seraient concernés des aides telles que le RSA, la prime d'activité mais aussi les allocations familiales.
  • Développement des formations professionnalisantes dans l'enseignement supérieur.

Quel est le programme de Macron pour le pouvoir d'achat ?

Face à Marine Le Pen qui en a fait l'axe de sa campagne et face à des enquêtes d'opinion qui placent le thème du pouvoir d'achat le premier enjeu du vote des Français lors du premier tour (source : sondage Ipsos - Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions, France24/RFI/MCD, Public Sénat/LCP Assemblée nationale et Le Parisien - Aujourd'hui en France), Emmanuel Macron a semblé en retrait sur la thématique du pouvoir d'achat. Le candidat a toutefois évoqué largement ce point lors de son discours d'après premier tour et devrait davantage communiquer sur ses propositions. En voici les points principaux :

  • Triplement de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, la "prime Macron" sans charge et défiscalisée pour la faire passer à 6000 euros maximum.
  • Maintien "si les prix devaient continuer à s'envoler" de la remise de 18 centimes/litre de carburant lancée en avril.

Programme de Macron sur les impôts et la fiscalité

  • Augmentation de l'abattement fiscal sur les successions en le faisant passer à 150 000 euros par enfant et à 100 000 euros pour les autres membres de la famille.
  • Suppression de la redevance télé d'un montant de 138 euros par an.

Programme de Macron sur l'écologie

Sur l'écologie et l'environnement, Emmanuel Macron entend conjuguer ce thème avec les impératifs nés de la guerre en Ukraine : assurer l'indépendance énergétique de la France.

  • Pour cela, il vise un renforcement du mix en développant le nucléaire, le solaire et l'éolien et en construisant six nouvelles centrales nucléaires de nouvelle génération et en développant cinquante parcs éoliens en mer d'ici l'échéance 2050.
  • Instauration d'une taxe carbone aux frontières de l'Europe.
  • Proposition d'un système de leasing de voitures électriques pour les ménages modestes.
  • Favoriser les économies d'énergie via la rénovation énergétique de 700 00 logements par an.
Programme de Macron sur la santé

En matière de santé, et après un quinquennat marqué par la crise sanitaire du Covid-19, Emmanuel Macron promet un "renfort massif" dans les déserts médicaux et une nouvelle attribution des tâches simples pour permettre aux médecins de se dégager du temps : les infirmiers et pharmaciens pourraient par exemple procéder au renouvellement d'une ordonnance. On trouve aussi les propositions suivantes :

  • Dans les Ehpad, Macron promet le recrutement de 50 000 aides-soignants et infirmiers.
  • Plan de recrutement d'aides-soignants et infirmiers à l'hôpital.
  • Un bilan de santé complet et gratuit aux âges clés (25, 45 et 60 ans)
  • Développement des téléconsultations.
  • Mieux réguler l'installation des médecins sur l'ensemble du territoire.
  • Relocaliser en France la production de médicaments.

Programme de Macron sur l'éducation

Le président sortant veut faire de l'école une des priorités de son second quinquennat.

  • Augmentation des heures des matières dites fondamentales : français et mathématiques en primaire et en classe de 6e et remettre les maths dans le tronc commun au lycée.
  • Augmentation des heures de sport avec 30 minutes par jour en primaire et 2 heures de plus d'EPS par semaine au collège.
  • Augmentation des rémunérations des enseignants contre "de nouvelles missions". Celles-ci devront être définies lors d'une concertation.
  • Davantage d'autonomie des établissements, plus grande liberté dans le recrutement des professeurs.
  • Sensibilisation aux métiers et orientation : "tous les enfants découvriront, de la 5e à la 3e, plusieurs métiers, dont les métiers techniques et manuels".
  • Transformation du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage en en faisant "une voie d'excellence". Davantage de périodes de stage en entreprise (+50%) et rémunération de ces périodes.

Programme de Macron sur la culture

Emmanuel Macron reconnaît en préambule de son programme : "Trop de citoyens n'ont pas accès à la culture".

  • Développement du Pass Culture de 500 euros pour tous les jeunes de 18 ans.
  • Ouvertures des bibliothèques le soir et le dimanche.
  • Investissement dans les industries créatives et culturelles françaises via un fonds d'investissement doté de 200 millions d'euros servant à soutenir la création via des commandes publiques et la protection des droits d'auteurs et des droits voisins.

Sécurité, inégalité... Les autres mesures du programme de Macron

  • Pour devenir une nation indépendant, le candidat de La République en Marche mise sur la capacité de la France à se défendre et envisage le renfort de l'armée pour la rendre plus adaptée aux nouveaux enjeux et aux nouveaux dangers. Aussi il promet de continuer à augmenter le budget du ministère de la Défense comme il l'a fait durant son premier quinquennat. L'indépendance c'est aussi la capacité à subvenir à ses propres besoins alimentaires, énergétiques, sanitaires et autres en améliorant les politiques de production, agricoles et industrielles.
  • Concernant la société unie, la volonté du président est de lutter contre les inégalités sociales à la racine il vise aussi la meilleure inclusion des personnes en situation de handicap notamment des enfants handicapés à l'école grâce à une revalorisation de la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap. Il fait de nouveau de l'égalité homme - femme un objectif de son programme avec une meilleure prise en charge de la santé féminine, à l'instar de son programme pour l'endométriose, et des familles monoparentales souvent féminines avec un doublement des aides
  • Le pacte républicain rassemble les réformes des volets sécuritaire, judiciaire et administratif. Un recrutement conséquent est envisagé avec la création de 200 brigades de gendarmerie, l'augmentation des effectifs de police mais aussi l'embauche de 8500 magistrats partout en France. Le pacte veillerait à la facilitation des procédures, au raccourcissement des délais de traitement des dossiers et à la vérification de l'effectivité des peines entre autres. L'administration ferait aussi l'objet d'une "simplification drastique".

Le programme complet d'Emmanuel Macron en PDF

Si vous souhaitez avoir plus de détails et voir toutes les mesures proposées par le candidat Emmanuel Macron, c'est en ligne, sur son site de campagne. Retrouvez sa profession de foi ici et son programme détaillé (24 pages) ici.

Election présidentielle