Jean-Marie Bigard : il insulte des ministres, les réactions s'enchaînent

Chargement de votre vidéo
"Jean-Marie Bigard : il insulte des ministres, les réactions s'enchaînent"

Jean-Marie Bigard : il insulte des ministres, les réactions s'enchaînent Jean-Marie Bigard n'en a pas fini avec la polémique. Après les vives réactions de la classe politiques concernant ses insultes à l'encontre de plusieurs ministres, l'humoriste a publié un nouveau message provocateur sur Twitter.

[Mis à jour le 26 mai 2021 à 20h08] Jean-Marie Bigard persiste et signe. Après avoir proféré des insultes à l'encontre de plusieurs ministres lors d'une manifestation antivax, dimanche 23 mai, l'humoriste a ravivé la polémique en publiant un message sur Twitter, ciblant à nouveau le gouvernement. "Je vois que Marlène Schiappa dit 'Bigard dit que des conneries quand il boit un coup de trop'. En tout cas, quand il s'agit de partouze, je vois que le gouvernement est moins tatillon sur le Pass sanitaire. Me voilà rassuré", a-t-il écrit, ce mercredi 26 mai. 

En cause, la réaction de la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, qui a estimé au micro de LCI, mercredi matin, que les propos de Jean-Marie Bigard étaient la conséquence des "ravages de l'alcoolisme". "Si le gouvernement doit s'exprimer à chaque fois que Jean-Marie Bigard boit un coup de trop et prononce des insultes et des menaces... Je suis étonnée que personne ne fasse référence à ça (l'alcoolisme NDLR). On a manifestement quelqu'un qui n'est pas dans un état normal et qui prononce des propos absolument honteux et scandaleux", a-t-elle affirmé. 

Egalement interrogé à ce sujet sur le plateau de Quotidien lundi, le ministre de la Justice Eric Dupont Moretti s'est également offusqué de tels propos. "On peut comparer la situation qui est la nôtre avec la collaboration..." Comment on peut dire ces insanités? Comment, quand on est un humoriste qui ne fait plus rire personne, on peut utiliser sa notoriété pour dire des conneries pareilles? Excusez-moi, mais c'est atterrant…" Invité à réagir sur le plateau de TPMP, Jean-Marie Bigard a répondu à son ancien "ami" lui rappelant qu'il n'y a peu les deux hommes dinaient ensemble. "Il n'y a pas si longtemps, on s'appelait "Jean-Marie" et "Éric", tout simplement, car nous étions amis et nous dînions ensemble. Nous avons tourné dans le même film de Claude Lelouch. Il s'en souvient très bien. Je suis très étonné qu'il soit "atterré" par mon comportement. "Atterré", c'est un mot très fort, quand même (...) Je te rappelle, Éric, que tout le monde peut consulter cette vidéo où tu jures et tu le signes : "Jamais je n'accepterai, si on me proposait un poste de ministre, ce truc". Et puis, on t'a proposé le "su-sucre" et tu as plongé. Évidemment. Tu as accepté de faire partie des petits marquis qui entourent la gouvernance. Sans vergogne."

L'humoriste Isabelle Mergault a également a été interpellée par les propos de l'humoriste, estimant qu'il banalise ainsi le signe distinctif des juifs pendant la seconde Guerre. "L'étoile jaune a conduit femmes, enfants, vieillards au four crématoire. Ils n'avaient pas le choix. On a le choix pour le vaccin. Alors vraiment ferme la bien ta grande gueule. Réfléchis avant de parler", a-t-elle mis en garde.

La vidéo d'insultes de Jean-Marie Bigard envers Agnès Buzyn

L'émission Quotidien a partagé la vidéo dans laquelle l'humoriste Jean-Marie Bigard insulte l'ancienne et actuel ministre de la Santé.

Jean-Marie Bigard est-il contre la vaccination ?

La réponse semble être oui. Si on se réfère à tous les derniers propos de l'humoriste, la vaccination contre le Covid ne semble pas être une bonne chose ou du moins elle n'est pas "sure". "On participe à un protocole de recherche médicale. Parce que moi la roulette russe, j'en veux pas moi. On me propose un truc qui pour moi n'a pas été vérifié, donc évidemment je m'y oppose" a-t-il notamment expliqué sur le plateau de TPMP ce 25 mai avant d'interroger "Qu'est ce que vous pensez d'inoculer un vaccin qui n'a pas subi les essais cliniques - ils ont tout fait en deux mois - qui ne seront terminés qu'en 2023 ?"

Quels ont été les propos de Jean-Marie Bigard sur la gestion du Covid ?

Au-delà de la polémique sur les insultes et la comparaison entre le pass sanitaire et le signe distinctif des juifs pendant la Seconde Guerre, l'humoriste avait déjà fait polémique en septembre 2020 après les mesures de restriction contre les restaurateurs. "Olivier Véreux de mes c***lles ! Regarde-moi bien ! Les gens sont plus en sécurité dans leur restaurant, tranquilles, installés, que d'être dehors à boire des bières torse nu sur les quais de la Seine. Tu n'a pas compris que cette restriction est certainement celle de trop" avait-il notamment déclaré.

En savoir plus

Biographie de Jean-Marie Bigard - Né le 17 mai 1954, Jean-Marie Bigard est un humoriste français, connu pour ses sketchs au langage fleuri, qui ont fait son succès. Après une adolescence difficile, Jean-Marie Bigard abandonne très vite les études. Contraint par ses parents, il accepte un petit boulot de barman, dans lequel il n'est pas à l'aise. Il en profite pour faire ses débuts sur les planches dans des petits théâtres. L'un d'entre eux est géré par celui qui deviendra comique également et l'un de ses plus fidèles amis : Tex.

Les deux compères postulent, ensemble, au Petit Théâtre de Bouvard en 1984, espérant être repérés par cet homme influent : une idée qui ne servira que Tex, Bigard se faisant rejeter sèchement par Philippe Bouvard. Les débuts parisiens de Jean-Marie Bigard sont difficiles, il vit grâce aux à l'aide de ses amis, mais les salles ne se remplissent pas. Le déclic surviendra grâce à la télévision.

En 1986, Jean-Marie Bigard intègre "La Classe", une émission d'humour où il écrit et joue des sketchs très régulièrement, témoignant de son côté prolifique en tant qu'auteur. Jean-Marie Bigard joue de nombreux one-man shows dont certains s'achèvent à Bercy ou au Stade de France. Cette émission le révèle au grand public. Ses premiers sketchs à succès, graveleux, voire vulgaires attirent l'attention du public et Bigard connaît enfin le succès. Il est l'un des humoristes préférés des Français, notamment en raison de sa grande générosité (il est parrain des "Bouchons d'Amour", une association caritative). En 2013, il a été juré de l'émission "On ne demande qu'à en rire", où il prodiguait des conseils aux jeunes humoristes.

Le 23 mai 2014, il présente son spectacle Bigard fête ses 60 ans en présence de plusieurs personnalités, avant de monter en octobre 2015 le one-man show "Nous les femmes". En pleine représentation à Florac le 14 août 2016, l'humoriste s'effondre sur scène après avoir frôlé une septicémie mortelle, suite à une infection liée à une opération dentaire. Il donne en 2017 son dernier spectacle, "Il était une fois" : ""Je l'annonce : ce sera mon dernier spectacle. Et il est temps que ça se termine, j'ai 63 ans."

Qui est la femme de Jean-Marie Bigard ?

De 1991 à 2009, Jean-Marie Bigard est marié à une danseuse brésilienne prénommée Claudia. Ensemble, ils donnent naissance à leur fils, né d'un don d'ovocyte. Son jumeau n'a toutefois pas survécu. Le couple se sépare peu de temps après la naissance de leur enfant. Le couple divorce en janvier 2011. Toutefois, Jean-Marie Bigard est déjà en couple avec la comédienne Lola Marois (Plus belle la vie), qu'il épouse en juin 2011. Le couple aura des jumeaux nés en 2012.

Jean-Marie Bigard a songé à se présenter à la présidentielle

Jean-Marie Bigard a exprimé en 2020 pendant plusieurs mois son envie de se présenter à l'élection présidentielle de 2022. Objectif affiché : "foutre un sacré bordel" et porter la voix des plus faibles. Au mois de juin 2020, cependant, l'humoriste exprimait son envie de se retirer de la course avant de se raviser fin juillet 2020. "Je ne me suis pas retiré" disait-il. "Je ne jette pas l'éponge, je suis ravi de faire peur à cette bande d'enc****". C'est lors de cette annonce, faite sur Twitter, que Bigard annonçait être en quête des 500 signatures nécessaires à l'officialisation de sa candidature.

En septembre 2020, il a toutefois fini par annoncer son retrait de la course :"Je suis trop sensible pour continuer à ce jeu dangereux" a-t-il annoncé dans un tweet accompagné de sa prise de parole sur CNews qui l'interrogeait sur les récents propos de François Cluzet à son encontre. "Françaises, Français, c'est un scoop aujourd'hui je me retire officiellement de cette candidature à la présidentielle. [...] Je suis convaincu par tous mes amis que je serai beaucoup plus efficace et sans doute plus dangereux pour tous ces gens-là en étant drôle plutôt qu'en colère. Je me retire avec joie, je suis trop sensible pour faire ce job. Je ne peux pas aller jouer sur le terrain avec des crabes qui puent. Je préfère hurler de la tribune. Je veux rester libre, je veux rester solidaire et je veux rester avec les plus démunis. Et surtout, je ne roule pour personne, que pour le peuple français qui souffre."