Election présidentielle 2022 : date, sondages, candidats... Une revanche Le Pen-Macron ?

Election présidentielle 2022 : date, sondages, candidats... Une revanche Le Pen-Macron ? Et si Emmanuel Macron affrontait à nouveau Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, en 2022 ? C'est ce que pronostiquent deux sondages... On fait le point sur le scrutin et sur les ambitions qui se dessinent.

La campagne n'a pas débuté, mais les principaux leaders politiques et leurs lieutenants ont déjà les yeux rivés sur la prochaine élection présidentielle. Certes, les municipales 2020 sont une échéance majeure pour tous les partis et celles-ci enverront des signaux importants aux grandes familles politiques : quels sont les enjeux et les problématiques de campagne qui ont émergé ?quels sont les rapports de force qui se manifestent dans les territoires ? Quel parti compte dans les principales villes de France ? Les réponses à ces questions aideront les états majors des partis politiques à mieux se préparer pour la présidentielle. Reste qu'il s'agit d'une élection à part, aux ressorts bien singuliers.

L'élection présidentielle est en effet celle qui (re)structure le champ politique pour 5 ans. C'est à partir de la désignation du président de la République que l'ensemble de la vie publique s'organise : le chef de l'Etat, une fois élu, met en place son gouvernement ; les législatives qui suivent lui donne une majorité - sauf cas extraordinaire, encore jamais vu sous la Ve République ; l'opposition se forme alors autour de l'élection des députés, qui donnent plus ou moins de poids aux différents partis politiques. C'est l'exécutif qui fixe alors l'agenda, le rythme des réformes pour mettre en oeuvre le programme du président. Le suffrage universel confère au chef de l'Etat une légitimité politique incontestable, et seul le gouvernement est responsable devant l'Assemblée nationale.

Au printemps 2022, la France aura a nouveau le choix entre tous les prétendants à l'Elysée, qui eux-mêmes se seront imposés comme représentant de leur formation politique. Pour l'heure, selon les sondages, il est très vraisemblable que se dessine un duel Emmanuel Macron - Marine Le Pen au second tour. Reste qu'un scrutin présidentielle réserve bien souvent de grandes surprises. Candidats, enquêtes d'opinion, calendrier... On fait le point sur les premières données importantes sur la présidentielle 2022.

Date de l'élection présidentielle 2022

Les dates officielles des premier et second tour de l'élection présidentielle n'ont pas encore été fixées. Elles le seront au début de l'année 2021, sur décision prise en Conseil des ministres. On sait cependant que l'élection interviendra entre fin avril et début mai 2022.

Candidats à la présidentielle 2022

Il est encore trop pour établir une liste de candidats à l'élection présidentielle 2022 : les partis politiques n'ont pas encore organisé leur mode de désignation pour investir leur prétendant à l'Elysée ; il est probable d'ailleurs que s'opèrent des rapprochements ou des alliances entre différentes formations ou qu'émergent des projets qui transcendent les appareils, en premier lieu à gauche. Cependant, il est très probable que se présentent les personnalités politiques suivantes :

  • Emmanuel Macron (La République en Marche) : le chef de l'Etat n'a jamais indiqué qu'il se contenterait d'un seul mandat, ses proches ont même été sensibilisés à la manière de préparer le terrain pour lancer une nouvelle campagne pour 2022.
  • Marine Le Pen (Rassemblement national) : la présidente du parti d'extrême droite ne sera pas contrariée en interne pour s'imposer comme la candidate naturelle de son camp. Marine Le Pen a fait savoir le 16 janvier que sa "décision était prise" et qu'elle "préparait" l'élection comme future candidate, "sans pour autant préjuger d'une décision qui appartient au Congrès" du RN. Le Rassemblement National s'est peu à peu imposer aux yeux des Français (selon de récentes enquêtes d'opinion) comme le principal parti d'opposition à Emmanuel Macron, malgré un nombre d'élus très faible dans l'Hexagone.
  • Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) : il est très vraisemblable que le leader de LFI, qui incarne depuis l'affaissement du Parti socialiste une alternative à gauche, plus contestataire, soit à nouveau candidat à l'Elysée. Il demeure la grande figure incontestable de son parti politique, son leadership ne devrait pas être contesté avant 2022.
  • François Baroin (Les Républicains) ? Il fait figure de grand favori à droite : le président de l'Association des maires de France pourrait prendre les rênes de la campagne pour son parti, c'est en tout cas le vœu de Christian Jacob et de cadres de LR. Il n'est pas complètement exclu que d'autres présidentiables de droite - Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse - se rapprochent des Républicains, en vue des échéances du printemps 2022.
  • Yannick Jadot (EELV) ? La dernière tête de liste des Verts aux européennes, qui fut de manière assez éphémère candidat à la présidentielle de 2017, ne cache pas l'ambition de son parti pour la présidentielle. Yannick Jadot, qui assure que les écologistes ont vocation à gouverner le pays, est devenu ces dernières années la personnalité la plus médiatique du parti.
  • Nicolas Dupont-Aignan : Pour le président de Debout la France, l'élection présidentielle constitue un rendez-vous incontournable, puisque son parti, qui ne dispose de presque aucun élu dans l'Hexagone, est construit pour les élections nationales. 

Sondages sur l'élection présidentielle

Plusieurs enquêtes sondagières ont déjà été faites sur l'élection présidentielle 2022. Il est bien entendu bien trop tôt pour en tirer des enseignements précis, puisqu'on ignore qui sera vraiment sur la ligne de départ, mais ces sondages donnent tout de même des indications sur les rapports de force politiques avant le lancement de la campagne.

Fin octobre 2019, un sondage Ifop pour le Journal du dimanche donnait les intentions de vote suivants : Nathalie Arthaud : 0,5% ; Philippe Poutou : 1% ; Jean-Luc Mélenchon : 11% ; Fabien Roussel (PC) : 1,5% ; Olivier Faure (PS) : 2,5% ; Yannick Jadot (EELV) : 7,5% ; Emmanuel Macron : 27% ; Jean-Christophe Lagarde (UDI) : 1% ; Jean Lassalle : 1,5% ; François Baroin : 11% ; Nicolas Dupont-Aignan : 6,5% ; Marine Le Pen : 28% ; François Asselineau : 1% ; Jacques Cheminade : 0%.

Au second tour, Ifop donne Emmanuel Macron gagnant face à Marine Le Pen avec respectivement 55% des voix contre 45%.

Fin octobre 2019, un sondage Elabe donnait les intentions de vote suivants : Nathalie Arthaud : 0,5% ; Philippe Poutou : 3% ; Jean-Luc Mélenchon : 13% ; Bernard Cazeneuve (PS) : 4,5% ; Yannick Jadot (EELV) : 6,5% ; Emmanuel Macron : 27,5% ; François Baroin : 9,5% ; Nicolas Dupont-Aignan : 6,5% ; Marine Le Pen : 27,5% ; François Asselineau : 1%.

Election présidentielle : fonctionnement

Depuis la réforme constitutionnelle de 1962, le président de la République est élu au suffrage universel direct. Pour se présenter, chaque candidat doit recueillir au moins cinq cents "parrainages" effectués par des élus de la République, répartis sur au moins trente départements ou collectivités d'outre-mer. Ces parrainages doivent être adressées au Conseil constitutionnel qui les valident.

L'élection du président de la République a lieu 20 jours au moins et 35 jours au plus avant la fin du mandat du président en exercice.

Résultats de la présidentielle

Le scrutin présidentiel est uninominal à deux tours et le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. La loi qui organise le scrutin est très précise : si aucun candidat n'obtient de majorité au premier tour du scrutin, il est procédé, le quatorzième jour suivant, à un second tour, entre les deux candidats ayant recueilli le plus grand nombre de voix au premier tour.