Vote blanc : est-il comptabilisé aux législatives ? Comment voter blanc ?

"Vote blanc : est-il comptabilisé aux législatives ? Comment voter blanc ?"

Vote blanc : est-il comptabilisé aux législatives ? Comment voter blanc ? ELECTION LEGISLATIVES 2022. Le vote blanc sera-t-il une option pour de nombreux électeurs français ce dimanche 19 juin à l'occasion du deuxième tour des élections législatives 2022 ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur le vote blanc aux élections françaises.

[Mis à jour le 19 juin 2022 à 16h55] Attention, le décompte des votes blancs ne veut pas dire que ces derniers sont réellement pris en compte dans le résultat des scrutins français, que ce soient à la présidentielle comme aux élections législatives. La loi du 21 février 2014 n'a été qu'un premier pas vers la reconnaissance du vote blanc et depuis le projet est au point morts. Conformément au texte, la "reconnaissance" actuelle du vote blanc implique simplement que "les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal." Il en est fait "spécialement mention dans les résultats des scrutins" mais ils n'apparaissent pas parmi les suffrages exprimés. La prise en compte du vote blanc n'est en réalité qu'une façade car s'il est présenté comme un choix politique reconnu, le vote blanc n'a donc aucun poids sur l'issue du scrutin.

L'espoir d'une réforme pour la prise en compte du vote blanc est-il encore permis ? Souvenez vous, peu après la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron avait ouvert la porte, intégrant le sujet au grand débat national. Ni la comptabilisation réelle du vote blanc ni le fameux RIC, le référendum d'initiative citoyenne, n'ont finalement été retenus au terme des débats au contraire d'une part significative de proportionnelle aux  élections législatives ou de la baisse du nombre de parlementaires. 577 députés seront élus à l'issue de ce second tour des élections législatives, comme en 2017, signifiant qu'un mouvement doit décrocher 289 sièges pour obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Contrairement aux bulletins nominatifs de chaque candidat, les bulletins de vote blanc ne sont pas fournis officiellement par les bureaux de vote. Ainsi, les électeurs qui souhaitent les utiliser doivent les apporter avec eux. L'article 1 de la loi de 2014 dispose qu'une "enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc." Par ailleurs, l'article L.49 du Code électoral stipule que "la distribution de bulletins blancs par des particuliers est interdite le jour du scrutin."

Les bureaux de vote ont de nouveau ouverts à 8 heures ce dimanche 19 juin 2022 partout en France pour le 2e tour des élections législatives. Et si de nombreux candidats attendront fébrilement les résultats ce dimanche soir, le vote blanc pourrait aussi être l'un des grands "vainqueurs" de ce scrutin. Depuis plusieurs années et scrutin après scrutin, la progression du vote blanc est manifeste en France. Désormais inscrits au registre et donc présents dans les résultats fournis par le ministère de l'Intérieur, les votes blanc sont en forte croissance. Le 12 juin 2022, lors du premier tour de ces élections législatives, 360 844 votes blancs ont été comptabilisés soit 0,74% des inscrits et 1,55% des votants.

La prise en compte du vote blanc est-elle prévue ?

La question de la comptabilisation des votes blancs revient régulièrement dans les thématiques politiques à l'approche des élections. dans le résultat des élections. Après de nombreuses années de discussions sans résultats, un pas a été franchi en 2021. Si ni le gouvernement, ni les institutions françaises ne se sont sérieusement penchés sur la question, le taux d'abstention qui ne cesse de progresser à chaque scrutin remet en cause la légitimité des personnalités politique élues. Un projet de loi de février 2021 note que par le biais de l'abstention "le peuple signifie qu'il n'a plus ni la voix pour se révolter démocratiquement, ni le pouvoir suffisant pour changer fondamentalement le cours de notre histoire".

Il s'agit d'un premier mais la France est encore loin de la reconnaissance effective du vote blanc. Le projet de loi présenté en 2021 jugeait toutefois la reconnaissance du vote blanc comme "urgente et impérative". La loi du 21 février 2014 en proposant dans son article 1er que les votes blancs "entrent en compte pour la détermination des suffrages exprimés lors du premier et du second tour". Le projet de loi de février 2021 va plus loin et suggère que de nouvelles règles électorales soient instituées "en cas de non‑obtention de la majorité absolue". Le projet de loi n'a toutefois pas été adopté et en est toujours au stade de proposition.

Quels sont les derniers scores du vote blanc aux élections en France ?

Le 24 avril dernier, lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, 2 228 044 avaient ainsi voté blanc, ce qui représentait tout de même 4,57% des inscrits sur les listes électorales et plus de 6% des votants qui s'étaient déplacés dans les bureaux de vote. En 2017, lors des dernières élections législatives, 357 018 électeurs avaient fait de même au premier tour soit 1,54% des votants, un chiffre qui avait bondi au second tour avec près de 1,4 million de vote blanc soit 6,93% des votants ! Attention, un vote doit remplir de nombreux critères pour être classé comme tel.

En 2017, les votes blancs et nuls avaient été nombreux lors des élections législatives qui avaient suivi de quelques semaines la première élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Les votes blancs et nuls tels que comptabilisés alors avaient représenté 2 % des bulletins déposés dans l'urne au premier tour mais près de 10% au second tour deux semaines plus tard, représentant 9,87 % des votes, passant de 513 000 à près de 2 millions au second tour. Le tout alors que l'abstention avait également grimpé en flèche entre les deux tours.

Elections législatives