Radio Londres : rumeurs et résultats déjà publiés sur les européennes !

Radio Londres : rumeurs et résultats déjà publiés sur les européennes ! Les réseaux sociaux fourmillent encore de rumeurs mais aussi de premiers résultats avant même l'annonce officielle à 20h. Donnent-elles vraiment des pistes sur les scores des candidats aux élections européennes ?

[Mis à jour le 26 mai à 19h37] Radio Londres est de retour et avec lui son cortèges de rumeurs et de chiffres sur les résultats des élections européennes. Depuis 19h, les Twittos et utilisateurs des réseaux sociaux peuvent aussi s'appuyer sur les médias étrangers. Car si les médias français ne peuvent pas diffuser d'informations avant 20h ce dimanche soir, ceux des autres pays le peuvent. C'est notamment le cas en Belgique où le site La Libre Belgique a publié un article complet donnant plusieurs scores et tendances dès 19h05.

Depuis, et même si cela avait commencé dès la mi-journée, les messages sybillins et plus ou moins codés se multiplient sur le web. Impossible toutefois d'en vérifier la fiabilité. Aucun résultat officiel n'est donné avant 20h et les messages peuvent à la fois des plaisanteries plus ou moins réussies sur ces élections, des jeux de mots sur les tête de liste (Nathalie Loiseau, tête de liste LREM, étant régulièrement affublée du surnom "Le Piaf") ou des tentatives de propagande venant de militants tentant d'influer les dernières minutes du vote. Pour découvrir les premiers résultats des élections européennes, il faut attendre 20 heures. C'est en effet à cette heure-là que ferment les derniers bureaux de vote en France et que les médias français vont pouvoir donner les premières estimations consolidées sur le score des principaux candidats aux européennes 2019. Pour tous ceux qui souhaitent des informations fiables sur les toutes dernières actualités du scrutin, rendez-vous sur notre direct consacré aux élections européennes.

Il faut aussi savoir, au sujet de la diffusion des résultats des européennes, qu'aucun sondage, aucun commentaire sur d'anciens pronostics ne peut être mis en ligne depuis vendredi soir minuit. Pour autant, la loi contient en elle-même une forme de contradiction. "La veille de chaque tour de scrutin ainsi que le jour de celui-ci, sont interdits, par quelque moyen que ce soit, la publication, la diffusion et le commentaire de tout sondage", écrit le législateur, qui rajoute que cette interdiction "ne fait pas obstacle à la poursuite de la diffusion des publications parues ou des données mises en ligne avant cette date". Ce qui signifie que n'importe qui peut chercher en ligne les résultats des sondages réalisés et mis en ligne avant la date de l'interdiction, puisque les articles en faisant mention - et qui sont légion - ne disparaissent pas du Web.