Super Lune : les photos les plus spectaculaires de la lune bleue de sang

Super Lune : les photos les plus spectaculaires de la lune bleue de sang SUPER LUNE - Tout autour du monde, des images de la super lune bleue de sang du 31 janvier 2018 se sont multipliées, chacun proposant sa version de cette éclipse lunaire si particulière.

[Mis à jour le 31 janvier 2018 à 20h00] La super lune bleue de sang a offert un spectacle impressionnant ce mercredi 31 janvier à partir de 10h51 GMT (11h51 heure de Paris). Comme elle a eu lieu en même temps qu'une éclipse lunaire totale, elle était parée d'une teinte rouge cendrée, phénomène que l'on appelle lune de sang. Le spectacle de ce trio cosmique était parfaitement visible à l'oeil nu depuis l'Amérique du Nord et les Îles du Pacifique mais très peu depuis l'Europe, car il ne faisait plus nuit de ce côté du globe. Lorsque la super lune a atteint son périgée, c'est à dire lorsqu'elle a atteint son point d'orbite le plus proche de la Terre, elle était à 359 000 km. Elle est apparue plus grosse (de 14 % tout de même) et bien plus brillante (de 30%) qu'à l'accoutumée. Admirez les photos de la super lune :

Super lune 2018

On peut dire qu'en 2018, les phénomènes météorologiques sont au rendez-vous. Après les super lune du 3 décembre 2017 et du 1er janvier 2018, la super lune du 31 janvier 2018 était la dernière de la trilogie, se rapprochant à 359 000 km de la Terre. La dernière fois que la Lune avait atteint son périgée maximal, c'était le 26 janvier 1948, se rapprochant à 356 461 kilomètres. Le prochain périgée aussi bas n'aura probablement pas lieu avant le 25 novembre 2034. Cela fait 150 ans que le trio cosmique lune de sang, lune bleue et éclipse totale de lune ne s'était pas produit. Si les éclipse lunaires peuvent survenir plusieurs fois par an, la conjonction des deux phénomènes (super-lune et éclipse totale) est rare et donne lieu à ce que l'on appelle une lune de sang. Cette super lune de mercredi 31 janvier 2018 n'était pas visible depuis l'Europe ni depuis l'Amérique du sud. Seuls les petits chanceux, en voyage de l'autre côté du globe ont pu y assister depuis l'Inde jusqu'à l'ouest de l'Amérique du Nord, en passant par l'Asie, l'Australie et les îles de l'océan Pacifique, comme la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie. Sur l'Île de la Réunion en revanche, l'éclipse lunaire n'était que partielle. L'est des États-Unis et le Canada ont été les mieux placés pour observer la teinte rouge de l'éclipse, survenue le matin à 5h51 EST.

Super lune bleue

Si cette super lune était annoncée comme une super lune bleue, cela n'avait rien à voir avec sa couleur. On l'appelle ainsi parce qu'il s'agit de la deuxième pleine lune d'un mois calendaire, en effet une première super lune est apparue le 1er janvier 2018. Un fait qui ne se produit que tous les 19 ans. L'utilisation du terme "bleue" résulterait d'une bourde dans un article du magazine américain d'astronomie amateur Sky and Telescope, en 1946. L'article en question s'intitulait "Once in a Blue Moon" et avait été écrit par le journaliste James Hugh Pruett qui avait mal interprété l'Almanach des agriculteurs du Maine de 1937. Et c'est ainsi que cette expression qui porte à confusion a fait le tour du monde en un rien de temps... ! Tous les deux à trois ans, l'année comprend 13 pleines lunes au lieu de 12. La super lune bleue est donc associée au chiffre 13. Des croyances du Moyen-Âge associent ces années à 13 pleines lunes à des catastrophes naturelles mais les jardiniers évoquent plutôt des années particulièrement pluvieuses peu propices aux récoltes.

Super lune de sang

Si vous vous trouviez en France métropolitaine, il n'était malheureusement pas possible d'observer ce trio cosmique puisqu'il était advenu en pleine journée, à 11h51 heure de Paris. Aux Etats-Unis, alors qu'il était très tôt le matin, la Nasa conseillait de se rendre à un endroit élevé avec une vue dégagée vers l'ouest. La lumière du soleil avait teinté la lune d'un rouge qui pouvait sembler parfois particulièrement vif. Il y a plusieurs siècles, les "lunes de sang" étaient perçues comme l'annonce de grandes catastrophes. Aujourd'hui, on sait que cette couleur est due à la projection de la lumière du soleil. Pendant l'éclipse de lune, il était possible de "voir les reflets sur la surface lunaire de tous les levers et couchers de soleil sur la Terre", un phénomène qui résulte d'"un alignement rare de ces trois cycles astronomiques", avait souligné au Point le professeur Jason Aufdenberg de l'université d'aéronautique d'Embry-Riddle en Floride.

Heure de la Super Lune

Le moment le plus propice pour observer la super lune du 31 janvier 2018 était à partir de 10h51 GMT (11h51 heure de Paris et 5h51 EST pour l'est des Etats-Unis), mais elle n'était visible que depuis les pays où il a fait nuit au moment de son passage derrière la Terre. À ce moment-là, la Lune était proche de l'horizon ce qui permettait de bénéficier, en plus, de l'effet d'illusion lunaire. Étant proche des éléments que l'on voit à l'horizon (comme des montagnes par exemple), le satellite de la Terre apparaissait encore plus impressionnant. Quant à la super lune bleue de sang, elle n'était observable que depuis l'Asie, l'océan Pacifique, la Russie et l'Amérique du Nord. Pour récapituler, la super lune bleue de sang est apparue à partir de 10h51 GMT, soit à 5h51 du matin pour l'est des États-Unis et en soirée pour le Moyen-Orient, l'Asie, l'est de la Russie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Prochaine super lune 

La conjonction des phénomènes, super lune bleue et super lune de sang, ne s'était pas produite depuis le 31 mars 1866 et la prochaine n'aura pas lieu avant le 31 janvier 2037. 

Super lune : les dates à retenir

La super lune bleue de sang a lieu le ce 31 janvier 2018, et le phénomène ne se reproduira pas avant le 31 janvier 2037. Autre rendez-vous très attendu des astronomes, l'éclipse lunaire totale du 21 janvier 2019, très visible sur la côte est des États-Unis à partir de minuit.

Super lune à Paris et en France

Pour être certain d'observer tous les détails de la prochaine Super Lune, il faudra s'armer d'un télescope ou d'une paire de jumelles et se trouver le plus loin possible des lumières de la ville. La Super Lune peut être observable sans télescope que si la météo est très clémente. Pour observer une super lune, le ciel ne doit pas être couvert.

Super lune du siècle

L'expression "Super Lune du siècle" est à prendre avec des pincettes. La dernière fois que notre satellite s'est rapproché d'aussi près de la terre, c'était en 1948. Le 14 novembre 2016, la Lune n'avait jamais été aussi grosse depuis 1948. La Nasa, qui parlait de "super extra Lune", annonçait l'une des "plus impressionnantes apparitions lunaires du siècle". Mais si vous vous attendiez à voir une Lune gigantesque, vous avez sans doute été déçu. "Cette pleine lune [était] effectivement la plus proche de la Terre pour l'année 2016 [...], mais sa variation de diamètre apparent [n'était] absolument pas évidente à percevoir à l'œil nu", expliquait alors l'auteur scientifique Guillaume Cannat dans son blog Autour du ciel. La notion de "Super Lune" aurait été inventée par un astrologue il y a une quarantaine d'années, et maladroitement utilisé par le service de presse de la NASA", poursuivait-il. Bien que le phénomène soit tout à fait exceptionnel, Guillaume Cannat nous mettait alors en garde sur le caractère "exceptionnel" de son observation. 

EN VIDÉO : une super lune bleue de sang dans le ciel ce 31 janvier

Annonces Google